21

Problème avec mon professeur de français

Derrière ce titre racoleur, j’espérais trouver un de ces élèves enragés qui viennent lapider leur prof, faute de ne pouvoir le faire en vrai.

Après avoir survolé l’ensemble des messages, je vais tâcher de ne pas répéter ce qui s’est dit précédemment.

Dans mon entourage, on me dit que le tout est d’assimiler la méthodologie et d’avoir un minimum de culture littéraire. Ce sont tes deux meilleures armes pour convaincre les examinateurs de te mettre une bonne note.

Le fait que tu viennes sur ce forum pour demander de l’aide est la preuve de ta bonne volonté. Je pense que beaucoup d’élèves auraient fléchi devant un professeur aussi rebutant. Après, je ne le connais pas, mais qu’importe sa capacité ou son incapacité ? Chaque élève se doit de puiser dans ses propres ressources. Évidemment, il est bien d’avoir quelques appuis, mais il ne faudra pas s’étonner s’ils semblent un peu bancals.

Étant au même niveau que toi, je ne crois pas être entièrement disposée à donner de véritables conseils, mais sait-on jamais, peut-être que la voix d'une autre élève te semblera réconfortante (c'est la seule prétention que je puisse avoir). Quoiqu'il en soit, si tu estimes que je peux t'aider, tu peux toujours me contacter par message privé ou continuer ici.

PS : Je m'excuse auprès de Cardinal de Retz pour avoir osé utilisé l'expression "prof". Mais j'invoque une raison tout à fait littéraire (dans l'espoir d'avoir le pardon plus facile) : à mon oreille, il m’a semblé que le mot "professeur" cassait le rythme de la phrase. À ce titre, je ne pouvais lui rendre ses six lettres de noblesse, et j'ai préféré le laisser sous sa forme "grossière" et "vulgaire".

Problème avec mon professeur de français

Bonjour,

Je me permets d'entrer dans la cours de récréation en deux temps, le premier s'adresse à tous, et le second à PC/1S1.

Tous,

Je suis assez surpris de constater le sort que vous faites à "Cardinal de Retz" qui aurait très bien pu ne pas s'intéresser à ce cas – sommes toutes assez fréquent – mais qui a pris la peine de conseiller avec une rigueur pédagogique qui se raréfie. Aujourd'hui on fustige ceux qui possèdent la connaissance et cela ne choque personne. Il est clair que le fiel de lycéens anxieux légitime tout à fait que l'on traite ses ainés avec aussi peu de respect. Visiblement grammaire et autorité périclitent.

Je suis étudiant en Lettres-modernes et surveillant dans un collège, autant dire que je fréquente de près le milieu scolaire. Durant ma scolarité j'ai aussi croisé des professeurs qui sont arrivés là en se laissant porter par le flux des études plus que par une véritable vocation. Tant pis, entre ce que le monde est et ce qu'il devrait-être il y a une marge d'erreur, il faut composer avec. C'est là que votre véritable force devra(it) s'accomplir (ou pas).

Je n'ai jamais été très bon élève durant ma scolarité et jusqu'en Terminale L les fautes d'orthographe et de syntaxe se comptaient par dizaines dans mes copies. Un jour, lorsque mon professeur de philosophie a dit "une langue a des règles, si vous faites des fautes il faut vous positionner par rapport à elle et vous demander pourquoi vous ne les respectez pas", j'ai grandi. Aujourd'hui j'obtiens d'excellents résultats là où d'autres ont 2 parce que j'ai compris la méthode (aussi artificielle soit-elle là n'est pas la question).

Sachez qu'une lange est écrite ET orale, il faut considérer deux grammaires. Lorsqu'on se place en diachronie (sur la durée) on constate que l'oral prime toujours, à terme, sur l'écrit. Tant que les formes orales ne sont pas admises officiellement par l'écrit, je vous saurai gré de respecter les règles: de l'écrit.
À cela j'ajoute une dimension morale: on ne s'adresse pas à tous de la même manière car il convient d'employer des mots à la mesure de chacun pour ne heurter personne dans son intégrité. Je reformule là ce que "Cardinal de Retz" a déjà dit ("L'usage du langage familier doit être proscrit lorsqu'on s'adresse à quelqu'un que l'on ne connaît pas"). À un moment il faut accepter qu'il y ait un socle de valeurs commun, n'en déplaise à la franche camaraderie. (Vous aurez noté que j'ai employé le terme de "surveillant" alors qu'avec les adolescents je me dis ouvertement "pion").

Ps: Les règles de l'écrit ne se limitent pas aux abréviations évidemment.
Chez nous (Faculté des Lettres de Strasbourg) certains professeurs se refusent à créer des illettrés (oui c'est grandiloquent mais il faut bien toucher son auditorat): les anglicismes sont proscrits (basé sur) et nous sommes repris sur des règles fondamentales comme l'usage de l'indicatif et non du subjonctif après "après que", on dira par exemple "après qu'il EST venu" et non "qu'il soit". C'est infantilisant mais il faut ce qu'il faut alors de grâce, ne vous plaignez pas lorsqu'on vous demande simplement d'écrire les mots en entier.

PC/1S1

N'ai crainte pour ce bac de français, tu as l'air d'avoir du caractère alors prends des initiatives et forge toi une culture littéraire en feuilletant/fichant les Histoires littéraires (Lagarde & Michard ou Henri Mitterand ou ce que tu trouveras au CDI) pour t'initier aux différents mouvements et genres littéraires (roman/théâtre/poésie) et ensuite lis directement les oeuvres littéraires! Si ta liste de lecture te semble rachitique, jette un oeil sur celle des 1erL.

En ce qui concerne la méthode du commentaire et/ou de la dissertation, ne t'en fais pas, à moins de préparer Capes/Agrégation on a rarement le sentiment la maitriser parfaitement. Comme dit précédemment, réfère toi aux cours de 2nd et si tu as des questions, écris moi par message privé, je suis devenu une bête féroce!

Pour ce qui est de la langue française: je te renvoie à l'excellente "Grammaire méthodique du français" de Rigel, Pellat et Rioul (P.U.F : Presse Universitaire Française).

Je t'incite vivement aussi à te procurer le "dictionnaire portatif du bachelier" (profil) et le "Guide des idées littéraires" d'Henri Benac. Ce sont deux outils formidables qui se présentent sous la forme de dictionnaires. Tu puiseras à l'intérieur les définitions de nombreux concepts utiles en littérature (le tragique, le héros...)

Tu seras d'autant plus fière d'avoir obtenu de bons résultats avec un professeur à la pédagogie apparemment douteuse car tu pourras t'attribuer tous les mérites.

Sur ce, je pars pour être à l'heure à mon cours de préparation aux concours (question de respect).

Très respectueusement,

Fu67

23

Problème avec mon professeur de français

Bonjour!

  Tout d'abord je tiens à te remercier PC/1S1, je me sens moins seul à présent.
Je ne sais pas si j'aurais du ouvrir un nouveau forum pour poster mon message, excusez moi je suis nouveau. 
Alors je m'exprime, avec mon langage, je ne vais pas m'amuser à utiliser un langage soutenu pour satisfaire certains d'entre vous. 

Je suis en 1° Sti 2d (j'ai donc une épreuve anticipée de Français incessamment sous peu). J'ai une professeur de Français, qui s'amuse à faire de jolies petites/grosses/énormes fautes d'orthographe et de grammaire...
Avec quelques exemples:
- se tromper entre a/à
- se tromper entre tout/tous
- se tromper entre et/est
- écrire mannivèle au lieu de manivelle.
- écrire précotions au lieu de précautions...

Bref tout un tas de fautes.
Mais nous pouvons négliger ces erreurs, après tout, ce n'est qu'une prof de Français. :vomi: 

Le pire, ce que la moyenne de classe s'élève a 6,66 (je n'ai pas sorti le chiffre de ma tête). La principale raison est un manque d'organisation de la part de notre professeur.

J'illustre:
"Nous sommes à la séance trois de notre première séquence, il manque la moitié de celle-ci mais Madame désire passer à la séance 4 en nous promettant de revenir dessus la semaine d'après."
A ce jour, nous avons commencé la séquence 2 et la séance 3 et 7 de la séquence 1 ne sont toujours pas terminées.
Selon notre professeur, les séances 4 et 8 complètent les précédentes. Mais j'ai beau essayer de m'organiser de réfléchir, je ne vois pas en quoi elles se complètent...

Moi qui ne suis pas une lumière en français, je serre...
Merci de votre attention, j'accepte toute aide

Problème avec mon professeur de français

Je te rassure, personne ne demande aux élèves d'utiliser un langage soutenu, juste de parler en langage courant comme tu le fais...

25

Problème avec mon professeur de français

Je suis la maman d'une jeune lycéenne de 15 ans, élève de seconde. Une jeune fille qui a eu une moyenne générale de 15/20 au dnb. Arrivée en seconde, elle me fait part dès les premiers cours que la professeur de français semble négative avec elle mais je la laisse s'intégrer à ce nouveau lycée en espérant que cela s'arrangera avec le temps ! pourtant les premières notes tombent oscillant autour de 9-10/20 ! puis courant décembre, un commentaire composé est à rédiger à la maison, ma fille me prévient alors que la professeur est toujours aussi négative puis une dissertation est demandée ; en présentant cette dissertation, la professeur lit un quart de pages, et prétend que ma fille est hors sujet et lui demande de refaire cette dissertation pour le lendemain ! je sens ma fille perdre pied pour une matière qu'elle a toujours affectionnée, et je décide de l'aider tout comme j'ai aidé sa soeur aînée quelques années précédentes avec succès ! on changera peu de choses sur cette dissertation qui m'apparait pourtant être bien adaptée au sujet, elle aura encore des remarques désobligeantes quand elle rendra ce deuxième "essai" que la professeur survolera rapidement ! je décide donc devant cette situation qui s'envenime, de prendre rendez-vous avec ladite professeur en lui demandant un rendez-vous par écrit. Je n'aurai pas de chance, la professeur sera absente pour maladie la semaine précédent les vacances scolaires et hier c'était donc la rentrée, ma fille est revenue en pleurs, la professeur ne veut pas me rencontrer mais la convoque jeudi prochain à une réunion pour lui expliquer tout ce qu'elle n'a pas compris !!! puis elle me montre ses notes sur son commentaire : 5.5/20 et la dissertation soi-disant hors sujet affiche un 13/20 ! Tout comme ma fille, je suis dépitée ! le commentaire composé a été corrigé début décembre avant que je demande un rendez-vous et la dissertation hors sujet après ma demande de rendez-vous ! De mémoire un commentaire a toujours été plus facile à rédiger qu'une dissertation ! j'aimerai qu'un professeur extérieur à ce lycée puisse me donner son avis sur ces deux devoirs. Ma fille a constaté que les élèves de sa classe avaient à peu près la même note à chacun des deux devoirs. Quelle attitude adopter face à cette professeur qui humilie ma fille devant la classe et qui refuse de me recevoir ! Je lui ai indiquée dans le courrier que je souhaitais la rencontrer pour discuter avec elle des réflexions qui avaient choqué ma fille, elle ne veut pas me recevoir et du coup, elle devient hors sujet, sans me donner d'explications sur son comportement peu délicat avec ma fille !

26

Problème avec mon professeur de français

Premièrement, il arrive fréquemment que les moyennes entre le collège et le lycée soient différentes. En français, les attentes ne sont pas les mêmes : le commentaire, la dissertation, demandent de la rigueur. Il est faux de dire que la dissertation est plus difficile que le commentaire puisqu'elle requiert la même chose. Mais pour mieux juger, il serait bon d'avoir les copies du commentaire et de la dissertation.

Merci d'avance.

Problème avec mon professeur de français

Je ne comprends pas à quel type de "réunion" elle la convoque. Etes-vous sûre qu'elle ne veut pas vous recevoir, ou n'a-t-elle pas dit par exemple qu'elle voulait d'abord voir votre fille jeudi pour lui réexpliquer et vous voir ensuite si besoin ? Il est vraiment nécessaire que vous la rencontriez pour dialoguer : il peut s'agir d'un simple malentendu. Certains élèves se sentent un peu "brusqués" et dévalorisés au lycée car les professeurs enchaînent des classes de 35 et connaissent moins bien les élèves, ils peuvent se sentir un peu noyés dans la masse et "mal-aimés" suite à certines remarques un peu maladroites ou trop sévères. il est fréquent aussi que des bons élèves aient du mal à comprendre ce qui est attendu d'eux en français en début de seconde, mais cette situation ne doit pas durer. le professeur est peut-être un peu ambitieux aussi (un commentaire entier puis une dissert entière en milieu d'année en seconde, c'est un rythme très soutenu) et votre fille se décourage un peu face à cela.
Reformulez votre demande de rendez-vous pour comprendre.
Si vraiment le professeur ne vous reçoit pas (ce qui me paraît inconcevable), passez par l'intermédiaire du professeur principal par exemple pour discuter de ce problème : il peut servir de médiateur. Dans tous les cas n'oubliez pas de venir dans un esprit de dialogue, en disant que votre fille a peut-être mal compris, en écoutant le point de vue du professeur pour vous faire une opinion (vous allez me dire que vous y auriez pensé, mais quand il s'agit de nos propres enfants, on a parfois des réactions un peu excessives, c'est bien normal : j'ai beau être professeur, quand il s'agit de mon fils je suis bien moins objective !)

28

Problème avec mon professeur de français

A tous ceux qui se plaignent de leur professeur : faites appeler par vos parents le proviseur et exposez vos doléances. Le professeur sera rappelé à l'ordre.

29

Problème avec mon professeur de français

Sans vouloir paraître méprisante ou hautaine, j'ai eu 12,5 au brevet et je suis actuellement à 17,5 de moyenne en seconde. Tout ça pour souligner l'écart qu'il y a entre le collège et le lycée, où une réflexion est des idées organisées sont attendues, sans oublier la rigueur qui s'impose pour composer un écrit de qualité, ce que votre fille n'a (peut être) pas bien assimilé pour l'instant, mais si elle poursuit son travail et ses efforts dans la matière, il n'y a pas de raison qu'elle ne fasse aucun progrès, bien au contraire !
Egalement, l'exercice dissertatif est bien différent du commentaire. Dans la dissertation, une grande culture générale est nécessaire et elle n'appelle pas forcément à travailler sur un texte en particulier mais sur un corpus de texte, par exemple.

30

Problème avec mon professeur de français

Bonjour, je rencontre également quelques difficultés avec les cours de mon professeur de français. Je pense que c’est un bon enseignant qui connait son métier mais j’avoue que certaines choses sont contradictoires dans son cours. Par exemple, pour une leçon de grammaire sur le verbe : modes et voix, il nous à distribuer une fiche d’exercice avec un encadré « leçon » avec un texte à trou :

On distingue:
3 modes personnels (= qui se conjuguent à plusieurs personnes):.....................
2 modes qui ne varient pas en personne:..................
Le conditionnel est considéré tantôt comme un mode, tantôt comme un temps

Or lors de la correction notre professeur nous à dit de mettre "conditionnel" dans les modes personnels... Un éléve à ensuite demander pourquoi ne pas mettre l'impératif (qu'il n'avait pas classé) avant de dire qu'on pouvait le mettre ici à la limite mais qu'il n'y a que trois personnes donc que cela ne correspondait pas vraiment.

Un second exemple:
Lors de la leçon sur les phrases composées et les propositions notre professeur ne nous a pas parlé de la proposition subordonnée relative sujet et lors de l'exercice d'application suivant:

Relève les subordonnées et indique leur fonction
3) Chacun se demande qui se cache sous ce pseudonyme

Il me semblait reconnaitre une proposition subordonnée relative complément de l'antécédant (du coup je me suis dit que la fonction sujet était peut être imcomptatible ?) puisque introduite par le pronom relatif "qui".
Or en correction nous avons marqué subordonnée conjonctive COD, mais "qui" n'est pas une conjonction de coordination (j'ai verifier sur mes listes de l'an passé et sur internet)... Quelqu'un à demander pourquoi ça ne serait pas une proposition subordonée interrogative indirecte COD et notre professeur à repondu que c'était la correction qu'il avait noté sur sa feuille (mais différente de ce qu'il nous a donné!)

Il y a pleins de petites choses contradictoires de partout ce qui fait qu'il est parfois dur de s'y retrouver (souvent un peu différente des choses vu en classe l'an dernier avec une exellente prof où toute la classe comprit la leçon contrairement à celle de cette année)... Que dois-je faire ? Rectifier mes aquis ou rester sur mes cours de l'an dernier? Ce ne sont que deux exemples sur tant d'autres... De plus je sais qu'il prend ses cours (les fiches qu'ils nous distribuent) sur internet (je les retrouvent parfois sur différents sites par hasard). Aidez-moi s'il vous plait je ne souhaite pas rentrer en conflit avec mon professeur (que je respecte malgré tout) ni me faire trop remarquer.
Merci de vos reponses