1

Musset, Lorenzaccio - Peut-on considérer Florence comme un personnage de la pièce ?

Bonsoir,

Je suis en terminale L et je dois trouver quelques idées sur la question "Peut-on considérer Florence comme un personnage de la pièce ?" (de Lorenzaccio de Musset).
Or, pour l'instant, je n'ai comme éléments que :
Florence, soumise à un pouvoir illégitime
              dépossédée de sa liberté
              représente l'incapacité de l'action publique



Pourriez-vous m'indiquer d'autres élements ?
Merci

2

Musset, Lorenzaccio - Peut-on considérer Florence comme un personnage de la pièce ?

Bonsoir,

Recherche tout ce qui fait de Florence une catin.
Bien sûr, il s'agit d'une allégorie personnifiante.
Florence est aussi vue comme une mère.

L'élément principal est bien celui que tu as noté, l'arrière-plan politique et moral qui va conduire l'action. En ce sens Florence est plus une entité qu'un véritable personnage, mais elle joue son rôle.

Musset, Lorenzaccio - Peut-on considérer Florence comme un personnage de la pièce ?

Raisonnons à partir du schéma actanciel : destinateur, quête, sujet, objet, adjuvant, opposant, destinataire.
Ce sont là non des personnages anthropomorphes, mais des actants, des rouages de l'action et peuvent être des objets ou des abstractions.
Florence est un actant :
Florence est le destinateur : tous les personnages agissent par patriotisme, et elle est destinataire, car tous les personnages agissent pour le bien de Florence. Le problème étant qu'ils n'ont pas la même vision de ce bien...
Florence est également l'objet de toutes les quêtes.

4

Musset, Lorenzaccio - Peut-on considérer Florence comme un personnage de la pièce ?

Bonsoir,

Delia a écrit :

tous les personnages agissent par patriotisme, et elle est destinataire, car tous les personnages agissent pour le bien de Florence. Le problème étant qu'ils n'ont pas la même vision de ce bien...

Cette affirmation est contestable. Il serait bien difficile de démontrer que le duc agit pour le bien de la cité. Il la met en coupe réglée.