1

Concordance des temps avec "depuis que"

Bonjour,

j'aimerais savoir si les deux possibilités d'usage ci-dessous sont justes :



1) exprimant la postériorité + habitude
=> temps simple + temps composé


au passé : imparfait + plus-que-parfait

- Depuis qu'il était tombé de l'escalier, il quittait rarement la maison.

au présent : présent + passé composé

- Depuis qu'il est tombé de l'escalier, il quitte rarement la maison.

Cela veut dire que l'action de la principale a commencé et continue jusqu'au point de référence (dans le présent ou le passé) dès la fin de l'action de la subordonnée.



2) exprimant la postériorité sans l'habitude (2 actions successives uniques)

au passé : 2 x plus-que-parfait

- Depuis qu'il était tombé de l'escalier, il avait acheté une canne. (??????)

au passé : 2 x passé composé

- Depuis qu'il est tombé de l'escalier, il a acheté une canne. (??????)


Est-ce que cela est possible? Ca sonne mal.

Merci pour votre aide

Concordance des temps avec "depuis que"

Rien à redire pour :
Depuis qu'il était tombé de l'escalier, il quittait rarement la maison.
Depuis qu'il est tombé de l'escalier, il quitte rarement la maison.

Effectivement :

Cela veut dire que l'action de la principale a commencé et continue jusqu'au point de référence (dans le présent ou le passé) dès la fin de l'action de la subordonnée.

depuis que, selon le Trésor de la Langue française, s'utilise pour  indiquer le moment à partir duquel une action ou un état de fait dure, se prolonge.
C'est pour cela que cela ne convient pas pour deux actions successives uniques
Depuis qu'il est tombé de l'escalier, il a acheté une canne.
Depuis qu'il était tombé de l'escalier, il avait acheté une canne.
L'action d'acheter a été ponctuelle, elle ne dure pas et ne se répète pas.

En revanche, on dira correctement :
Depuis qu'il est tombé de l'escalier, il utilise une canne.
Depuis qu'il était tombé de l'escalier, il utilisait une canne.
puisque l'action d'utiliser se prolonge et se répète.

3

Concordance des temps avec "depuis que"

D'accord, c'est plus clair maintenant...

J'ai encore ces questions :

1) pourrait-on utiliser un temps accompli avec une négation?

P.ex.

Depuis qu'il était/est tombé de l'escalier, il ne l'avait/a jamais remonté.

Dans ce cas, on indique la durée d'une action qui n'a jamais eu lieu (pas de répétition ici évidemment).


2) Pourrait-on utiliser un temps accompli du passé avec un temps du futur (avec le sens d'une prévision : une conséquence habituelle prévue de la première action) :

Depuis qu'il est tombé de l'escalier, il quittera rarement la maison.


3) Pourrait-on utiliser depuis que avec deux inaccomplis exprimant ainsi la postériorité avec l'aspect inchoatif?

P.ex.

Depuis qu'il apprend l'anglais, il ne m'écrie plus en français.

= Depuis qu'il a commencé à apprendre l'anglais (= aspect inchoatif marquant l'antériorité du début de l'action de la principale), il ne m'écrie plus en français.

=> Dans ce cas, ce serait une utilisation semblable à DÈS QUE avec deux inaccomplis :

Dès qu'elle dort, il regarde la télé.

L'antériorité de la subordonnée ne concerne alors pas l'action dans sa totalité, mais seulement en son début.

Ça peut rouler?

Concordance des temps avec "depuis que"

Un temps accompli dans la principale, avec ou sans négation, n'est pas incompatible.
Il suffit que ce temps accompli concerne une action qui se répète (ou se serait répétée).
Depuis qu'il est tombé de l'escalier, il  l'a remonté plusieurs fois.
Depuis qu'il est tombé de l'escalier, il ne l'a jamais plus remonté.
Depuis qu'il était tombé de l'escalier, il l'avait remonté plusieurs fois.
Depuis qu'il était tombé de l'escalier, il ne l'avait jamais plus remonté.

Le futur de l'indicatif ne convient pas dans ton exemple.
La conséquence "ne plus quitter la maison" est (ou a été) valable dès le moment passé de la chute.
Depuis qu'il est tombé de l'escalier, il quittera rarement la maison.
Depuis qu'il est tombé de l'escalier, il quitte  / a quitté rarement la maison.

L'utilisation de l'inchoatif me semble un peu redondant, depuis que impliquant déjà lui-même l'idée de commencement de l'action ou de l'état...
Depuis qu'il apprend l'anglais, il ne m'écrit plus en français.

5

Concordance des temps avec "depuis que"

Merci bien.

Dans le cas de l'utilisation d'un passé composé / plus-que-parfait pour exprimer une habitude (ce qui n'est pas la voie normale, non?), quelle est la différence dans le sens par rapport à l'utilisation d'un imparfait / présent (qui est la voie normale)?

1. Depuis qu'il était tombé de l'escalier, il la remontait plus difficilement.
2. Depuis qu'il était tombé de l'escalier, il l'avait remonté plus difficilement.

3. Depuis qu'il est tombé de l'escalier, il la remonte plus difficilement.
4. Depuis qu'il est tombé de l'escalier, il l'a remonté plus difficilement. (???? possible ????)

Dans 1. et 2. on semble sous-entendre que la personne en question est décédée, car le point de référence se situe dans le passé. Quelle serait la différence dans le sens?

Comment peut-on comprendre 4. ?

Concordance des temps avec "depuis que"

Depuis qu'il était tombé de l'escalier, il le remontait plus difficilement.
On semble sous-entendre que la personne en question est décédée, car le point de référence se situe dans le passé.

Dans ce récit au passé, l'imparfait exprime qu'à partir de la chute, la personne avait l'habitude de  le remonter difficilement : son handicap durait. Une personne d'un récit au passé n'est pas forcément décédée au moment où l'on raconte... C'est une drôle d'idée !
2. Depuis qu'il était tombé de l'escalier, il l'avait remonté plus difficilement.
Dans ce récit au passé, le plus-que-parfait  exprimerait qu'à ce moment du passé, il avait fini de le remonter difficilement. C'est incompatible avec la durée du handicap,  qui découle de "depuis que".

Même remarque avec le passé composé de la phrase 4, qui exprime un achèvement, alors que le présent de la phrase 3 est un présent d'habitude.

7

Concordance des temps avec "depuis que"

Merci.

Mais alors si la phrase ci-dessous ne marche pas :

2. Depuis qu'il était tombé de l'escalier, il l'avait remonté plus difficilement.

pourquoi celle-ci marche :

Depuis qu'il était tombé de l'escalier, il l'avait remonté plusieurs fois.

Est-ce à cause de l'expression temporelle plusieurs fois qui de soi exprimerait une postériorité, alors que mon exemple laisserait entendre une antériorité du deuxième plus-que-parfait?

J'imagine qu'il en va de même pour la phrase 4 avec le passé composé?

Concordance des temps avec "depuis que"

Est-ce à cause de l'expression temporelle plusieurs fois qui de soi exprimerait une postériorité ?

C'est à cause de cette expression temporelle, mais elle n'exprime pas du tout en elle-même une postériorité.  Elle exprime que l'action a été répétitive...

9

Concordance des temps avec "depuis que"

Ok.

Donc à priori un temps accompli n'exprime pas la répétition, à moins qu'il soit accompagné d'une expression temporelle particulière?

Dans ce cas, quelle nuance exprime-t-on par rapport à la règle, à savoir l'emploi d'un temps inaccompli?

=>Depuis qu'il était tombé de l'escalier, il le remontait plusieurs fois.
=>Depuis qu'il était tombé de l'escalier, il l'avait remonté plusieurs fois.

Concordance des temps avec "depuis que"

En lui-même, effectivement, un temps "accompli" n'exprime pas la répétition.
Depuis qu'il était tombé de l'escalier, il l'avait remonté plusieurs fois.
Remontées multiples, considérées comme achevées à un certain moment du passé.

Depuis qu'il était tombé de l'escalier, il le remontait  plusieurs fois par jour.
Les remontées multiples ne sont pas  décrites comme achevées  à un certain moment.
L'imparfait implique déjà la répétition. Un simple "plusieurs fois" serait redondant.
En précisant la fréquence, cela passe mieux.