1

Lorenzaccio, héros ou antihéros ?

Bonjour !
Je suis en terminale L, et j'ai comme sujet de dissertation "Dans quelles mesures peut-on dire que Lorenzaccio est un héros?"
J'ai déjà trouvé deux axes (à améliorer évidemment ..), seulement, j'ai du mal à trouver des exemples, des citations à insérer dans mes sous-parties. Est-ce que quelqu'un serait disponible pour me donner quelques pistes?
Merci d'avance !

Mon plan :

I.    Lorenzo, héros romantique qui sacrifie sa pureté au nom d’un idéal politique.
a.    Lorenzo, héros romantique de Musset.
b.    Sacrifice de sa pureté et de ses principes.
c.    Héros au côté des républicains.

" Voilà assez longtemps que les oreilles me tintent, et que l’exécration des hommes empoisonne le pain que je mâche ; j’en ai assez de me voir conspué par des lâches sans nom qui m’accablent d’injures pour se dispenser de m’assommer, comme ils le devraient, j’en ai assez d’entendre brailler en plein vent le bavardage humain ; il faut que le monde sache un peu qui je suis et qui il est. Dieu merci, c’est peut-être demain que je tue Alexandre ; dans deux jours j’aurai fini. "


II.    Lorenzaccio, ou l’apparence de l’antihéros débauché.
a.    La dualité du personnage, comment est-il passé de Lorenzo à Lorenzaccio ?
« Je ne voulais pas soulever les masses, ni conquérir la gloire bavarde d’un paralytique comme Cicéron. Je voulais arriver à l’homme, me prendre corps à corps avec la tyrannie vivante, la tuer, porter mon épée sanglante sur la tribune, et laisser la fumée du sang d’Alexandre monter au nez des harangueurs, pour réchauffer leur cervelle ampoulée. »
b.    La ruse de Lorenzaccio.
c.    Un meurtre à des fins personnelles
.
« Je travaillais pour l’humanité ; mais mon orgueil restait solitaire au milieu de tous mes rêves philanthropiques. »
« Pourquoi ce seul mot, “ à ce soir”, fait-il pénétrer jusque dans mes os cette joie brûlante comme un fer rouge ? De quelles entrailles fauves, de quels velus embrassements suis-je donc sorti ? Que m’avait fait cet homme ? Quand je pose ma main là, et que je réfléchis, - qui donc m’entendra dire demain : je l’ai tué, sans me répondre : Pourquoi l’as-tu tué ? »

Lorenzaccio, héros ou antihéros ?

Il faudrait s'interroger sur la polysémie de héros :
dans la mythologie, le héros est un métis divin/humain : ce sens ne convient pas à Lorenzo ;
dans la littérature, le héros est le personnage central d'un drame ou d'un roman : ce sens convient à Lorenzo, personnage éponyme ;
dans la vie courante, le héros est celui qui accomplit de grandes choses, avec un courage supérieur à la moyenne. Ce dernier sens convient-il à Lorenzo ?

Lorenzo s'inscrit dans la tradition de Brutus, explicitement nommé dans la pièce : celui qui prend un masque (débilité mentale pour Brutus, folie pour Hamlet, lâcheté pour Lorenzo) dans le but de perpétrer un acte héroïque.
Là est tout le problème, et donc tout la problématique : la lâcheté est-elle héroïque  ? y a-t-il un courage de la lâcheté ?
Vous avez perçu ce problème, mais à commencer par les axes sans avoir les citations, vous vous condamnez aux redites.

3

Lorenzaccio, héros ou antihéros ?

Merci pour votre réponse
J'ai commencé ma dissertation avec la problématique suivante : Lorenzaccio est-il seulement le héros éponyme de la pièce, le personnage principal, ou est-il un de ces héros qui se distinguent avec un courage et un mérite supérieur, une grandeur d’âme, ou encore une haute vertu ?
Oui, je sais que ma méthode de la dissertation est encore quelque peu douteuse, seulement, notre prof nous a donné deux dissertations à rédiger alors qu'on était encore dans la lecture du livre, ce qui nous laisse une semaine pour s'y mettre, et manifestement pas assez de temps pour avoir une connaissance assez approfondie sur l'oeuvre, ou pour moi d'avoir assez de citations pour nourrir ma dissertation ..