1

Hugo, Notre-Dame de Paris, livre II, chapitre 3 - Dans un vaste espace laissé libre entre la foule et le feu...

Bonjour,

J'ai un gros problème ..
Je dois faire le commentaire composé du texte que je vais vous mettre ci dessous, mais je n'ai vraiment pas d'idées .. J'ai passé plusieurs heures dessus déjà, j'ai regardé des exemples de commentaires composés mais rien ne m'a aidé ..
Je suis en première S . J’espère vraiment que quelqu'un pourra m'aider ..

Texte :

Dans un vaste espace laissé libre entre la foule et le feu, une jeune fille dansait.
Si cette jeune fille était un être humain, ou une fée, ou un ange, c’est ce que Gringoire, tout philosophe sceptique, tout poète ironique qu’il était, ne put décider dans le premier moment, tant il fut fasciné par cette éblouissante vision.
Elle n’était pas grande, mais elle le semblait, tant sa fine taille s’élançait hardiment. Elle était brune, mais on devinait que le jour sa peau devait avoir ce beau reflet doré des andalouses et des romaines. Son petit pied aussi était andalou, car il était tout ensemble à l’étroit et à l’aise dans sa gracieuse chaussure. Elle dansait, elle tournait, elle tourbillonnait sur un vieux tapis de Perse, jeté négligemment sous ses pieds ; et chaque fois qu’en tournoyant sa rayonnante figure passait devant vous, ses grands yeux noirs vous jetaient un éclair.
Autour d’elle tous les regards étaient fixes, toutes les bouches ouvertes ; et en effet, tandis qu’elle dansait ainsi, au bourdonnement du tambour de basque que ses deux bras ronds et purs élevaient au-dessus de sa tête, mince, frêle et vive comme une guêpe, avec son corsage d’or sans pli, sa robe bariolée qui se gonflait, avec ses épaules nues, ses jambes fines que sa jupe découvrait par moments, ses cheveux noirs, ses yeux de flamme, c’était une surnaturelle créature.

Je me suis déjà dit que la problématique pourrait porter sur le portrait ..

Je vous remercie d'avance..
LucienJ'ai déjà certaines idées ;

- Portrait en mouvement : les détails du corps de la jeune fille alternent  avec des descriptions de ses mouvements, comme si le regard suivait l'activité du personnage ; en effet, Esméralda est en train de danser .

- Esmeralda se caractérise par sa finesse ( Fine taille , petit pied, mince, frêle ) , l'harmonie de son corps et de ses vêtements ( bras ronds et purs , corsage d'or dans pli ) et sa sensualité ( ses epaules nues , ses jambes fines que sa jupe découvrait par moment )

- figures de style :
Des antithèses qui opposent l'ombre à la lumière ( elle était brune, mas on devinait […] ce beau reflet doré ) ( ses grands yeux noirs vous jetaient un éclair ) ( ses cheveux noirs, ses yeux de flammes ) et montrent aussi l'ambiguïté de la jeune femme, toute en contrastes, qui représente à la fois la beauté et le danger .
Des métaphores : celle de la fée, celle de l'ange, celle de la guêpe, qui sont toutes
3 créatures ailées caractérisées par leur légèreté.
Une gradation : ( dansait, tournait, tourbillonait ) qui insiste sur le mouvement du personnage.
Esmeralda est présentée comme un être fascinant qui ensorcèle

J'ai pensé à cette problématique :  En quoi  Victor Hugo fait il le portrait d' Esmeraldra dans ce texte ?

Et maintenant je suis bloqué et je ne trouve pas d'idées pour mon plan ..

Pouvez vous m'aider svp
Merci d'avance

2

Hugo, Notre-Dame de Paris, livre II, chapitre 3 - Dans un vaste espace laissé libre entre la foule et le feu...

Bonsoir,

La problématique est à revoir:
Comment Victor Hugo fait-il le portrait d'Esméralda ?
En quoi ce portrait est-il original ?
Tu as des éléments de réponse :
- le mouvement,
- la grâce surnaturelle,
- pureté et séduction,
- perpétuation et renouvellement du cliché de la bohémienne,
- la "couleur locale" romantique...

3

Hugo, Notre-Dame de Paris, livre II, chapitre 3 - Dans un vaste espace laissé libre entre la foule et le feu...

Bonjour à tous

ceci est mon premier message sur ce forum.

Je suis en 1ere S, et prends des cours particuliers de français, malheureusement ma professeur m’a donné ce devoir à faire pour samedi (Oui durant les vacances) faisant 4 à 6 pages

Vous commenterez le texte A, Notre-Dame de Paris de Victor Hugo.

Notre dame de Paris, Livre II Chapitre III

Dans un vaste espace laissé libre entre la foule et le feu, une jeune fille dansait.

Si cette jeune fille était un être humain, ou une fée, ou un ange, c’est ce que Gringoire, tout philosophe sceptique1, tout poète ironique qu’il était, ne put décider dans le premier moment, tant il fut fasciné par cette éblouissante vision.

Elle n’était pas grande, mais elle le semblait, tant sa fine taille s’élançait hardiment. Elle était brune, mais on devinait que le jour sa peau devait avoir ce beau reflet doré des andalouses et des romaines. Son petit pied aussi était andalou, car il était tout ensemble à l’étroit et à l’aise dans sa gracieuse chaussure. Elle dansait, elle tournait, elle tourbillonnait sur un vieux tapis de Perse, jeté négligemment sous ses pieds ; et chaque fois qu’en tournoyant sa rayonnante figure passait devant vous, ses grands yeux noirs vous jetaient un éclair.
Autour d’elle tous les regards étaient fixes, toutes les bouches ouvertes ; et en effet, tandis qu’elle dansait ainsi, au bourdonnement du tambour de basque que ses deux bras ronds et purs élevaient au-dessus de sa tête, mince, frêle et vive comme une guêpe, avec son corsage d’or sans pli, sa robe bariolée qui se gonflait, avec ses épaules nues, ses jambes fines que sa jupe découvrait par moments, ses cheveux noirs, ses yeux de flamme, c’était une surnaturelle créature.

— En vérité, pensa Gringoire, c’est une salamandre2, c’est une nymphe3, c’est une déesse, c’est une bacchante4 du mont Ménaléen5 !

En ce moment une des nattes de la chevelure de la « salamandre » se détacha, et une pièce de cuivre jaune qui y était attachée roula à terre.

— Hé non ! dit-il, c’est une bohémienne.

Toute illusion avait disparu.

1 Philosophe partisan du doute systématique. 2 Batracien amphibie auquel on attribuait anciennement la faculté de vivre dans le feu. 3 Divinité féminine d’apparence jeune et gracieuse, qui hante les fleuves, les sources, les bois, les montagnes et les prairies. 4 Prêtresse du culte de Bacchus. 5 Le mont Ménale est une montagne du Péloponnèse en Arcadie.

Ce sujet est sorti au bac blanc 2010.

Je pense déjà avoir quelques pistes:
   - La description sensuelle de Esmeralda (jeune fille, chevelure, parties du corps)
   - la description mythique (ange, salamandre...)
   - le rapport avec les personnages (on la décrit au début comme une jeune fille, plus on avance, plus on est éblouit mais une chûte avec le mot Bohémienne)


Si vous pouviez m’aider j’en serais ravi.

Merci

4

Hugo, Notre-Dame de Paris, livre II, chapitre 3 - Dans un vaste espace laissé libre entre la foule et le feu...

Bonjours,

Suite au commentaire que tu as à faire, je pense qu'il faudrait tout d'abord élaborer un plans plus précis grâce aux repérages que tu auras pu faire auparavant. Le plus souvent, un commentaire est composé d'une introduction, de deux grandes parties développées en deux petites parties et d'une conclusion : Intro, I] > A) + B) et II] > A) + B), Conclusion. A la fin de chacune de tes parties, il faut faire un un lien avec la suivante afin de développé tes idées chronologiquement. Aussi, il faut développé tes idées de la plus générale, global aux éléments les plus précis.

J'espère que tout ça te servira ^^ Je ne suis qu'une élève de 1ère ES !!

Bonne Chance 

5

Hugo, Notre-Dame de Paris, livre II, chapitre 3 - Dans un vaste espace laissé libre entre la foule et le feu...

Bonjour,

Moi aussi je viens d'avoir ce sujet et voilà le plan que je te propose:

I) Une scène de coup de foudre :
a)Mise en place du charme
b)Transfiguration en scène extraordinaire

II) Le personnage de la bohémienne
a)La description d'Esméralda
b)Une femme idéalisée et rêvée

III) Le personnage de Pierre Gringoire
a)Un pers sceptique puis conquis
b)Fin de l'illusion, charme rompu

Ma problématique est  : En quoi cette description hyperbolique et largement idéalisée de la bohémienne caractérise-t-elle le charme féminin opérant sur le personnage ? (il est possible que ça ne veuille rien dire x)

6

Hugo, Notre-Dame de Paris, livre II, chapitre 3 - Dans un vaste espace laissé libre entre la foule et le feu...

bonsoir , je suis en classe de seconde jai un devoir a faire c'est un commentaire composé sur sa
Notre dame de Paris, Livre II Chapitre III

Dans un vaste espace laissé libre entre la foule et le feu, une jeune fille dansait.
Si cette jeune fille était un être humain, ou une fée, ou un ange, c’est ce que Gringoire, tout philosophe sceptique, tout poète ironique qu’il était, ne put décider dans le premier moment, tant il fut fasciné par cette éblouissante vision.
Elle n’était pas grande, mais elle le semblait, tant sa fine taille s’élançait hardiment. Elle était brune, mais on devinait que le jour sa peau devait avoir ce beau reflet doré des andalouses et des romaines. Son petit pied aussi était andalou, car il était tout ensemble à l’étroit et à l’aise dans sa gracieuse chaussure. Elle dansait, elle tournait, elle tourbillonnait sur un vieux tapis de Perse, jeté négligemment sous ses pieds ; et chaque fois qu’en tournoyant sa rayonnante figure passait devant vous, ses grands yeux noirs vous jetaient un éclair.
Autour d’elle tous les regards étaient fixes, toutes les bouches ouvertes ; et en effet, tandis qu’elle dansait ainsi, au bourdonnement du tambour de basque que ses deux bras ronds et purs élevaient au-dessus de sa tête, mince, frêle et vive comme une guêpe, avec son corsage d’or sans pli, sa robe bariolée qui se gonflait, avec ses épaules nues, ses jambes fines que sa jupe découvrait par moments, ses cheveux noirs, ses yeux de flamme, c’était une surnaturelle créature.
— En vérité, pensa Gringoire, c’est une salamandre, c’est une nymphe, c’est une déesse, c’est une bacchante du mont Ménaléen !
En ce moment une des nattes de la chevelure de la « salamandre » se détacha, et une pièce de cuivre jaune qui y était attachée roula à terre.
— Hé non ! dit-il, c’est une bohémienne.
Toute illusion avait disparu.

et jai commencer deja et la on me demande d'etudiez l'effet qu'esmeralda produit sur son auditoire merci d'avance

Rappel des règles
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.