1

Les héros de roman doivent-ils être toujours exemplaires ?

Bonjour à tous! 

Je cherche, pour exemples pour une dissertation de français, des exemples de personnages rassurants, qui permettent au lecteur d'être optismiste, ou des personnages exemplaires.

Voilà!

Merci d'avance pour vos réponses!

2

Les héros de roman doivent-ils être toujours exemplaires ?

Bonjour,

comme personnage exemplaire je pense bien sûr à la Princesse de Clèves! Par contre je ne vois pas ce que vous entendez par "rassurants"...

A titre indicatif, quel est le libellé de votre dissertation?

En tout cas je vous souhaite bon travail!

3

Les héros de roman doivent-ils être toujours exemplaires ?

Mouais... On a étudié ce personnage et j'y ai pensé, mais je trouve qu'elle ne correspond pas...

Le sujet est : "Les héros de roman doivent-ils être toujours exemplaires?"

J'ai mon plan et mes arguments, il ne me manque plus que les exemples... 

Merci d'avance!

4

Les héros de roman doivent-ils être toujours exemplaires ?

Oui en effet, c'est pas facile comme sujet, ça.

Peut-être les personnage de la Nouvelle Héloïse alors.

Et ça serait quoi ta problématique et ton plan, parce que moi j'avoue que je sèche un peu.

5

Les héros de roman doivent-ils être toujours exemplaires ?

Re!

Ma problématique serait "Les héros de romans doivent-ils toujours faire le Bien?", et mon plan :

I - Intro
II - Thèse A) Sens 1er de héros : quelqu'un de bien
B) Identification du lecteur
C) Lire l'histoire que quelqu'un de bien rassure et rend optimiste.

III - Anti-thèse A) Il y a une sorte de fascination morbide à l'égard des héros du Mal
B) Leur histoire, personnalité,etc... sont attirantes, et souvent plus complexes
C) Leur aisance dans la transgression de l'order établi attire.

IV - Synthèse.

Les héros de roman doivent-ils être toujours exemplaires ?

Le problème c'est que tu entends le terme "exemplaire" dans le sens "être un bon exemple", alors qu'ici être "exemplaire" signifie plus généralement "typique". Autrement dit, la question que l'on te pose, ce n'est pas de savoir si les héros de roman doivent être "bien", être de "bon exemple", mais plutôt s'ils doivent être représentatif de quelque chose, comme des modèles, des types (dans le sens d'une classification si tu veux...). Je pense que c'est fait un hors-sujet que de poser la problématique comme tu le fais.

Les héros de roman doivent-ils être toujours exemplaires ?

Surtout que ce n'est pas une problématique, mais une question : elle ne pointe aucun problème.

A la louche, la problématique serait : le héros de roman est-il un individu ou un type, un cas particulier ou un cas général ?
La réponse étant bien entendu : les deux, mon général.
Le romancier crée un individu, avec un caractère particulier, mais ensuite, le personnage devient emblématique : tout jeune ambitieux est un rastignac, toute femme insatisfaite une madame bovary.

Les héros de roman doivent-ils être toujours exemplaires ?

Leihe a évidemment raison de s'interroger sur le sens du mot exemplaire, mais je ne suis pas sûr que le concepteur du sujet ne lui ait pas donné le sens qu'il écarte d'emblée. Il semblerait qu'on se place à un niveau très "élémentaire" de réflexion et que la question invite à se demander si, contrairement à ce qu'on croit, le "héros" de roman représente ou non un modèle à suivre... C'est du reste une manière d'aborder la notion de type, mais "de biais" (comme dirait mon cher Michel).
Delia : toute question invite à "problématiser" ; le fin du fin d'une dissertation sur le sujet ne serait-il pas d'aboutir à une définition du héros - même (et surtout) provisoire.