1

Pas de journal / pas de journaux

dit on il n y a pas de journal ou il n y a pas de journaux

2

Pas de journal / pas de journaux

Ça dépend si l'on a en tête de nier la présence d'un journal ou de plusieurs journaux.

--Apporte-moi le journal que j'ai laissé sur la table de la cuisine.
--Désolé, il n'y a pas de journal. Tu as dû le laisser ailleurs.

--En raison de la grève, il n'y a pas de journaux dans les kiosques aujourd'hui.

3

Pas de journal / pas de journaux

J'aurais tendance à penser que pour le second cas, les deux sont possibles.

- En raison de la grève, il n'y a pas de journal dans les kiosques.

En effet, si on privilégie le sens, il n'y a aucun journal, même si on constate l'absence d'une pluralité de journaux.

Pas de journal / pas de journaux

En effet, si on privilégie le sens, il n'y a aucun journal, même si on constate l'absence d'une pluralité de journaux.

Quand on constate l'absence d'une pluralité de cheveux, on n'écrit pourtant pas : "Ce monsieur n'a pas de cheveu", mais bien "Ce monsieur n'a pas de cheveux".

Pour choisir entre singulier et pluriel dans ces cas-là, on se demande "S'il y en avait, y en aurait-il  un seul ou plusieurs ?"
Donc, sans hésitation : : Pas de journaux dans les kiosques aujourd'hui.

Pas de journal / pas de journaux

Bonjour,

Sauf dans un pays totalitaire, ou il n'y a généralement qu'un seul journal (dit "officiel"), toute librairie (ou kiosque) qui se respecte en propose plusieurs, des journaux.
Je dirais donc aussi : "Pas de journaux".

Par contre, si on fait référence à un seul journal parmi d'autres (par exemple, celui qu'on a l'habitude de lire), dans ce cas "pas de journal" fonctionne.

Bref, tout dépend de ce que l'on veut dire.

6

Pas de journal / pas de journaux

Jehan a écrit :

En effet, si on privilégie le sens, il n'y a aucun journal, même si on constate l'absence d'une pluralité de journaux.

Quand on constate l'absence d'une pluralité de cheveux, on n'écrit pourtant pas : "Ce monsieur n'a pas de cheveu", mais bien "Ce monsieur n'a pas de cheveux".

Pour choisir entre singulier et pluriel dans ces cas-là, on se demande "S'il y en avait, y en aurait-il  un seul ou plusieurs ?"
Donc, sans hésitation : : Pas de journaux dans les kiosques aujourd'hui.

Mais tout ce complique car, si on ne peut certes pas écrire que "ce monsieur n'a pas de cheveu", on peut écrire, me semble-t-il, à propos de cette femme qui en a pourtant une bonne quantité :"cette dame a le cheveu plat".