1

Il y y avait

Depuis ce matin, une question (probablement stupide) me turlupine. On peut clairement dire "Il y avait sur la colline une forêt", mais peut-on dire "Il y y (c'est-à-dire sur la colline) avait une forêt" ?
Si oui, lequel des deux "y" indique-t-il le complément circonstanciel de lieu ?
Merci d'avance !

2

Il y y avait

Bien que le "y" de "il y a" soit aujourd'hui non analysable, il s'agit bien à l'origine d'indiquer un circonstanciel de lieu et il me paraît difficile de le doubler par un autre identique de sens différent. Je ne vois pas d'exemple de français correct où cela aurait été employé : les très nombreux exemples qu'on peut trouver sur Google Livres sont, d'après ce que je peux voir, des fautes de l'imprimeur qui a repris en début de ligne un "y" déjà  présent à la fin de la ligne précédente.

Il y y avait

Même si c'était le cas à l'origine, le y du présentatif il y a n'est plus perçu comme un CC de lieu. Il a perdu cette fonction.
La preuve, c'est qu'il permet de rajouter un "vrai" CC pour plus de précision :
Il y avait sur la colline...
Mais ce "vrai" CC de lieu ne saurait à mon sens être un second y... trop peu esthétique à l'œil  comme à l'oreille. On utilisera un autre adverbe :
Il y avait ... Il y avait ici...

4

Il y y avait

Merci beaucoup pour vos réponses rapides, concises et claires. Toujours au top !

5

Il y y avait

Ce n'est certes pas esthétique, mais est-ce pour autant faux?

Il y y avait

Non seulement c'est inesthétique, mais c'est peu fonctionnel.
Utiliser un second y antéposé noie le CC de lieu dans un magma indifférencié et le CC passe inaperçu à l'oreille.
L'utilisation d'un autre adverbe postposé portant l'accent tonique permet de mieux souligner la présence du CC de lieu. Beaucoup plus fonctionnel.
Ce n'est sans doute pas par hasard que Lamaneur n'a trouvé aucune occurrence valable avec ce double y.

7

Il y y avait

À mon avis, Mithridate a bu un petit coup de trop et voit double... 

Non, non, je plaisante bien sûr ! 

8

Il y y avait

À mon avis, tu as raison, Spalding ! L'alcool et la littérature ne font pas bon ménage.

9

Il y y avait

Si, si ! Je bois à la santé de Baudelaire, Verlaine et tant d'autres ! Tenez ! http://corigif.free.fr/emoticone/img/emo_181.gif

Euh, Mithridate, ton "mélange" me barbouille l'estomac. Je préfère le "ménage". Humour de ta part, je suppose ? Ou bien, décidément, un abus toxique de mélanges détonants !

10

Il y y avait

Il est en effet connu que le roi Mithridate abusait des poisons pour s'en prémunir.

Attention, cher adhérent, ne suivez pas trop votre illustre prédécesseur...