21

Différence entre "dont" et "auquel"

Hippocampe a écrit :

"Pour constater les dégâts, les mécaniciens durent ouvrir manuellement les portes étanches pour accéder aux compartiments dont ils n’avaient plus l’accès.".
Est-ce du bon français ?
J'aurais préféré :
"Pour constater les dégâts, les mécaniciens durent ouvrir manuellement les portes étanches pour accéder aux compartiments auxquels ils n’avaient plus accès."

De toute façon, les deux versions sont mauvaises. Il me paraît difficile et contradictoire d'accéder à quelque chose à quoi on n'a pas (ou plus) accès.
Il suffit donc de se passer de l'inutile précision finale :
Pour constater les dégâts, les mécaniciens durent ouvrir manuellement les portes étanches pour accéder aux compartiments.
La phrase est suffisamment claire ainsi ; s'ils ont dû ouvrir les portes étanches, c'est bien qu'ils ne pouvaient plus accéder autrement.

Ou sinon, si l'on tient à préciser :
"Pour constater les dégâts, les mécaniciens durent ouvrir manuellement les portes étanches pour accéder aux compartiments dont il avaient perdu tout autre accès."

Pour "accès de", cf. Larousse :

Voie, passage, ouverture permettant d'arriver à un lieu, de s'y introduire ; entrée, issue : Les accès de l'immeuble sont gardés.

TLF :

Eh bien! même organisé de la sorte, l'avancement des fils de famille ne va pas assez vite. Car, en dépit de tout, il faut bien laisser passer à travers les mailles du filet quelques méritants, à qui l'on saura plus tard barrer l'accès des hauts grades. G. Clemenceau, L'Iniquité,1899, p. 176.
on avait fait adopter par le chapitre de l'archevêché un décret d'exception qui lui ouvrait malgré son jeune âge l'accès des dignités. M. Jouhandeau, Monsieur Godeau intime,1926, p. 82.
malgré les subtilités qui rendent l'accès de son œuvre plus que difficile au grand nombre, Baudelaire demeure un des éducateurs préférés de la génération qui vient. P. Bourget, Essais de psychologie contemporaine,1883, p. 19.

22

Différence entre "dont" et "auquel"

gabiana a écrit :

À mon humble avis, l'accès de...n'est pas une incorrection, mais il faudrait chercher...

lamaneur a écrit :

Pour "accès de", cf. Larousse

« L’accès de » est bien sûr possible. Mais est-ce le cas de « avoir l’accès de » ? Qui correspond à la phrase d'Hippocampe et qui me parait bizarre (pour ne pas dire incorrect).