Apollinaire, Zone

Bonsoir à tous,
j'ai un exercice à faire et je n'y arrive pas du tout, si vous pouviez m'aider !
J'aurais voulu savoir si vous aviez une proposition de plan pour la question suivante :
"Commenter le v. 2 de Zone et montrer en quoi il est repésentatif de Zone"
Je vous redonne le vers : « Bergère ô tour Eiffel le troupeau des ponts bêle ce matin »

Merci encore pour votre aide

Apollinaire, Zone

Une vue aérienne de Paris t'aiderait beaucoup   
De plus il faudrait le texte entier pour voir en quoi un vers le représente. Si tu as lu Zone tu as sûrement une petite idée !

3

Apollinaire, Zone

Il exprime la modernité; la beauté de la modernite: villes automobiles, bateaux, architectures..

"le troupeau des ponts bêle ce matin= les bâteaux à vapeur

Apollinaire, Zone

Il y a dans ce poème étonnant comme une prescience de la Prose du transsibérien et de la petite Jehanne de France de Cendrars

Apollinaire, Zone

Merci beaucoup, je vais essayer de faire un plan !!
Mais cela sera difficile...

Apollinaire, Zone

Oui Aly !
Perso je conteste que ce vers 2 soit représentatif de Zone ; ce point de vue restreint par trop le poème. Relis-le, liste les passages où ressort le vers 2, et ceux qui s'en éloignent. Tu y verras qui sait une ébauche de plan ?
Et si tu as des problèmes reviens nous voir !

Apollinaire, Zone

Merci !
Ben justement je n'arrives pas du tout à faire mon plan si vous aviez une idée de comment commencer !

Apollinaire, Zone

Présentation de l'auteur et du recueil Alcools d'abord ;  pourquoi le poète est-il las de ce monde ancien ? comment exprime-t-il cette lassitude ?
Expliquer d'abord le vers 2 Bergère etc........ Pourquoi cette image ?
J'ai pensé à une relation entre le nom des ponts de Paris et les pays énoncés dans le poème mais rien trouvé !

Apollinaire, Zone

Tssssssssssss wiki a trouvé comme moi  mais donne une explication interessante

Il a été reconnu que Guillaume Apollinaire, après avoir assisté à une lecture par Blaise Cendrars lui-même de sa future publication : La Prose du transsibérien et de la petite Jehanne de France, a décidé de métamorphoser son futur recueil : Alcools. Il a donc positionné « Zone » en ouverture du recueil, ce qui en faisait le manifeste, et a supprimé toute trace de ponctuation, plagiant littéralement l'innovation de Cendrars. On attribua donc par erreur à Apollinaire la primauté de la suppression de la ponctuation, pour symboliser le train de vie précipité et inarrêtable du monde moderne. Apollinaire, bénéficiant de réseaux de publication plus développés que son contemporain Cendrars, est parvenu à publier Alcools peu avant La Prose du Transsibérien.

10

Apollinaire, Zone

Le magnifique commentaire de Yanette Delétang-Tardif (archives de la revue QueVlo-Ve)

Magie de « Zone »