Celui-ci ou celui-là ?

Elaborez des solutions concrètes lors de possibles difficultés dans l’application de Focus afin que celui-ci devienne une réussite dans votre pharmacie.

Dans la phrase ci-dessus, dois-je écrire celui-ci ou celui-là ? Grande question devant l'éternel ! Et si quelqu'un pouvais me donner la règle qui concerne les celui-ci/celui-là. Merci de votre précieuse aide.

2

Celui-ci ou celui-là ?

Bonjour Antaeus,

Là, particule démonstrative, désigne ce qui est le plus éloigné, par opposition à ci, qui désigne ce qui est le plus proche.

Là désigne également ce dont il vient d'être question, par opposition à ci, qui annonce ce qui va suivre : dans ta phrase , il faudrait utiliser celui-là qui renvoie à Focus placé avant.

En l'absence d'opposition, on emploie plutôt là que ci.

Celui-ci ou celui-là ?

Bonjour Antaeus,

Vous pourriez aussi contourner la règle en employant "ce dernier" plutôt que "celui-là". Voire "afin qu'il" (?).

Muriel

Celui-ci ou celui-là ?

Bonjour !

Pour illustrer ce qui a été fort bien dit et pour vous distraire, voici, extraites de ce que vous savez, quelques citations plaisantes.
Vous verrez par la même occasion ce qu'aurait pu être cette "Grammaire des gens d'esprit" qui n'a pas trouvé preneur.

* Le whisky fait de moi un autre homme. Mais CELUI-CI a soif lui aussi. (ANONYME)
*Allah donne le pain à CELUI-CI et l'appétit à CELUI-LÀ. (PROVERBE TURC)
* Quand un grand journaliste quitte un grand journal, CELUI-CI ne perd qu’un lecteur. (FRANÇOIS MAURIAC)
* Les hommes liés par un accord ne respectent CELUI-CI que si aucun d’eux n’a avantage à le rompre. (SOLON)
* Écouter est une politesse qu’un homme d’esprit fait souvent à un sot, mais que CELUI-CI ne lui rend jamais. (ADRIEN DECOURCELLE)
* La punaise est plus terrible que le remords, car CELUI-CI respecte le sommeil du juste. (EUGÈNE CHAVETTE)
* Croyez-vous que si Laure avait été l'épouse de Pétrarque, CELUI-CI eût écrit des sonnets toute sa vie ? (BYRON)
* Le style de CELUI-LÀ dit qu’il sait s’habiller, et de CELUI-CI qu’il n’a pas besoin d’habit. (ROBERT MALLET)
* J'ai passé une excellente soirée, mais ce n'était pas CELLE-CI. (GROUCHO MARX)
* Les amies d'une femme ne comptent pour quelque chose que quand CELLE-CI n'aime pas un homme. (HENRI DUVERNOIS)
* Je me passai fort bien de certitude dès lors que j’acquis CELLE-CI : que l’esprit de l’homme ne peut en avoir. (ANDRÉ GIDE)
* Le sommet du savoir humain et de la philosophie consiste à connaître l’inutilité de CELLE-CI. (GIACOMO LEOPARDI)
* Aucune généralisation n’est totalement vraie, pas même CELLE-CI. (OLIVIER HOLMES)
* Oh ! Albert, c'est la première fois que je connais un tel bonheur dans les bras d'un homme... Une simple phrase comme CELLE-CI suffit à ensoleiller la journée d'un honnête homme, sauf s'il ne s'appelle pas Albert. (PIERRE DESPROGES) (NOTE : CELLE-LÀ ME SEMBLE PLUS CORRECT.)
* Où va la blancheur de la neige lorsque CELLE-CI fond ? (SHAKESPEARE)
* Au cours d’un dîner, la serveuse laisse tomber un peu de sauce sur le corsage de Madame Simone. CELLE-CI sauve la situation : « Bonne maison ! La sauce est chaude. » (MADAME SIMONE)
* Quand on est passé de vie à trépas, on n’a plus rien à craindre de la mort puisque CELLE-CI ne s’attaque qu’aux vivants. (PIERRE DAC)
* À supposer qu'une femme déclare son amour à un homme au cours des cinq actes d'une pièce, CELLE-CI n'est monotone que s'il s'agit du même homme. (BERNARD SHAW)
* Elles ont un système philosophique qui ne concerne que les hommes, mais qui tient parfaitement debout quand CEUX-CI sont couchés. (SACHA GUITRY)
* Les asiles d'aliénés comportent dans leur personnel des internes et des internés. La vérité me contraint à déclarer qu'entre CEUX-CI et CEUX-LÀ ne se dresse que l'épaisseur d'un accent aigu. (ALPHONSE ALLAIS)
* Les femmes font avec les hommes une guerre où CEUX-CI ont un grand avantage, parce qu’ils ont les filles de leur côté. (CHAMFORT)
* Il y a les femmes qu’on a eues. Et CELLES qu’on pouvait avoir et qu’on n’a pas eues. CELLES-CI, c’est le chiendent. (LOUIS ARAGON)
* Il y a CELLES qui vous disent qu’elles ne sont pas à vendre. Ce sont généralement CELLES-LÀ qui vous ruinent. (SACHA GUITRY)

5

Celui-ci ou celui-là ?

Jean-Luc a écrit :

Là, particule démonstrative, désigne ce qui est le plus éloigné, par opposition à ci, qui désigne ce qui est le plus proche.

Bonjour à tous !

J'ai une question sur l'expression 'l'un, l'autre' et 'celui-ci, celui-là'.
J'ai lu attentivement cette rubrique et cru que je comprends leur différence d'usage ; 'l'un' et 'celui-là' désignent ce qui est dit avant(le plus éloigné), 'l'autre' et 'celui-ci' désignent ce qui est dit après(le plus proche).

Mais, voici un extrait d'Hugo(Les misérables) :

Sa rêverie n’avait point dévié. Il continuait de voir clairement son devoir écrit en lettres lumineuses qui flamboyaient devant ses yeux et se déplaçaient avec son regard : — Va ! nomme-toi ! dénonce-toi ! —

Il voyait de même, et comme si elles se fussent mues devant lui avec des formes sensibles, les deux idées qui avaient été jusque-là la double règle de sa vie : cacher son nom, sanctifier son âme. Pour la première fois, elles lui apparaissaient absolument distinctes, et il voyait la différence qui les séparait. Il reconnaissait que l’une de ces idées était nécessairement bonne, tandis que l’autre pouvait devenir mauvaise ; que celle-là était le dévouement et que celle-ci était la personnalité ; que l’une disait : le prochain, et que l’autre disait : moi ; que l’une venait de la lumière et que l’autre venait de la nuit.

Elles se combattaient, il les voyait se combattre. À mesure qu’il songeait, elles avaient grandi devant l’œil de son esprit ; elles avaient maintenant des statures colossales ; et il lui semblait qu’il voyait lutter au dedans de lui-même, dans cet infini dont nous parlions tout à l’heure, au milieu des obscurités et des lueurs, une déesse et une géante.

Pour bien comprendre le texte, j'ai appliqué la règle bien connue :
- l'une = celle-là : cacher son nom = bonne = dévouement = (pour) prochain = lumière ;
- l'autre = celle-ci : sanctifier son âme = mauvaise = personnalité = (pour) moi = nuit.

Et maintenant, je sens ma tête embrouillée ; est-ce que j'ai bien appliqué la règle ? ; c'était bien ce que Hugo voulait dire ? etc....

Aidez-moi s'il vous plait.... qu'en pensez-vous ?


Merci, d'avance.

6

Celui-ci ou celui-là ?

J'ai l'impression qu'ici, c'est le sens, plus que d'éventuelles règles, qui doit guider : dans l'esprit de l'écrivain, sanctifier son âme est bon par nature et ne peut venir que de la lumière. Seul cacher son nom peut éventuellement être mauvais et venir de la nuit.
Par chance, ça respecte la règle de l'une ou celle-ci désignant le plus proche, le dernier nommé, donc la seconde idée : sanctifier son âme.

7

Celui-ci ou celui-là ?

lamaneur a écrit :

Par chance, ça respecte la règle de l'une ou celle-ci désignant le plus proche, le dernier nommé, donc la seconde idée : sanctifier son âme.

Merci lamaneur pour votre réponse rapide et amicale !

Ce n'est pas pour vous réfuter mais, comme étranger, pour savoir....
'L'une', est-ce qu'il désigne vraiment le plus proche ? sanctifier son âme ?
J'ai cru qu'il désigne le plus éloigné, donc 'cacher son nom'.

Merci, encore.

8

Celui-ci ou celui-là ?

D'un point de vue purement syntaxique, nous pouvons simplement établir une relation entre "celle-là"/"celle-ci" et "l'une"/"l'autre".
Pour savoir laquelle des deux idées est, selon Hugo, la première et laquelle est la deuxième, il faut se référer au sens.
Sanctifier son âme ne peut être que bon. Cacher son nom peut devenir mauvais.

9

Celui-ci ou celui-là ?

Hwang(moijesuisneant) a écrit :

Ce n'est pas pour vous réfuter mais, comme étranger, pour savoir....
'L'une', est-ce qu'il désigne vraiment le plus proche ? sanctifier son âme ?
J'ai cru qu'il désigne le plus éloigné, donc 'cacher son nom'.

Oui, vous avez raison, la règle vaut surtout pour "celle-ci" c. "celle-là", et encore, avec des exceptions ; pour l'opposition "l'une" c. "l'autre". la règle est encore moins certaine ou observée et ne sert donc à rien ! Seul le sens est là pour nous guider.

10

Celui-ci ou celui-là ?

lamaneur a écrit :

... pour l'opposition "l'une" c. "l'autre". la règle est encore moins certaine ou observée et ne sert donc à rien ! Seul le sens est là pour nous guider.

Merci de votre éclaircissement, lamaneur.
Maintenant j'ai bien compris 
Je vous souhaite une très bonne soirée !!