11

Autour de Victor Hugo

Je savais déjà que ce n'est pas Hugo qui a créé le Romantisme. Ni Chateaubriand, d'ailleurs. Mais fixer le drame romantique, ça n'est pas l'inventer : c'est élaborer au point de théoriser une esthétique proprement hugolienne et qui est loin, très loin, d'être aussi insignifiante que beaucoup ici le laissent entendre. Hugo réécrit? J'avoue que je ne le savais pas (c'est ce qui fait ma vanité À chacun la sienne) et je vous crois sans vérifier. Qu'Hugo fasse une copie faiblarde, par contre, rien n'est moins sûr. Non que je sois fanatique après avoir invoqué Montaigne, mais l'argument selon lequel Hugo fait pâle figure parce que Corneille met en scène une reine de plus, ne me paraît pas convaincant. Et Hernani un coup de com'? Là aussi je doute que les réactionnaires lui auraient fait ce cadeau.

Quant à vous, Théory, après nous avoir enfumé de votre tartinage ampoulé vous me reprochez de ressortir mes cours? L'ad hominem ne m'émeut pas. Savoir si la majorité est d'accord avec moi au non n'a pas d'influence sur mon jugement, et il n'est même pas certain que ça soit le cas.

Reprenons deux de vos maximes - les seules intelligibles, en fait.

Cependant, pour moi, elle ne vaut rien si elle ne trouve pas de résonance dans quelque chose de plus profond, quasi viscéral.

En plus de n'être pas argumenté, ça relève d'un jugement de valeur et d'une subjectivité tels que, si je suis incapable d'y répondre, je doute que vous soyez dans la mesure d'étayer.

Hugo touche l'âme, mais laisse sceptique la tête.

Si cela signifie que Hugo ne fait pas réfléchir, je le conteste , en plus d'une véritable réflexion littéraire et textuelle que vous feriez mieux de porter, Hugo remet au jour des interrogations bibliques comme le mythe de Caïn, à plusieurs reprises, et, bien entendu, réfléchit aux problématiques contemporaines sur les classes sociales, la pauvreté, le pouvoir, etc..

Bien à vous.

Autour de Victor Hugo

Delia a écrit :

Mais justement, les vraiment grands sont à eux seuls un mouvement : Rabelais n'est pas humaniste, il est Rabelais, Zola n'est pas naturaliste, il est Zola. Hugo est romantique, et il n'a même pas trouvé la formule, qui date de Rousseau et Chateaubriand.

Euh... dire de Hugo qu'il est "simplement" romantique est une aberration (où placer les poèmes des années 1820 ?). C'est profondément méconnaître le romantisme que de dire que Hugo est romantique, un point c'est tout. Il suffit de relire les articles de Charles Lassailly consacrés à Hugo pour voir que le romantisme ne se résume pas en Hugo, mais qu"il est une constellation.

Quant à dire que Vigny a écrit une version de Roméo et Juliette, c'est omettre qu'il ne s'agit que de fragments manuscrits publiés au XXe s. Et Hugo a écrit la préface de Cromwell en 1827, alors que la première d'Henri III et sa cour a lieu en 1829. D'ailleurs, Hugo voulait faire représenter Marion Delorme avant la pièce de Dumas, mais elle a été censurée.

L'histoire littéraire a sacré la figure de VH, et lui a donné une importance peut-être trop grande. Mais il suffit de lire le chapitre de l'Histoire du romantisme de Gautier pour comprendre la place de Hugo à l'époque.

Et dire que le romantisme date de Rousseau, c'est revenir à la vieille thèse des années 1920 sur le pré-romantisme, conception débile digne des mauvais héritiers de Lanson.

Autour de Victor Hugo

(C'est Questions pour un champion, cette discussion ?)

14

Autour de Victor Hugo

Une discussion sur Hugo ? Je couuuuuurs m'enfuir 

Autour de Victor Hugo

Polo a écrit :

(C'est Questions pour un champion, cette discussion ?)

Hihi, je ne faisais que rectifier des affirmations dénuées de fondement

Pour le reste, chacun ses goûts. Moi-même, je ne suis pas un grand fan de VH, mais essaie d'être objectif.

(Attention à tes déclarations, Thomas, je pourrais être trèèèès méchant gniark gniark )

Autour de Victor Hugo

Et dire que le romantisme date de Rousseau, c'est revenir à la vieille thèse des années 1920 sur le pré-romantisme, conception débile digne des mauvais héritiers de Lanson.

Pourtant... Je suis vertueux, donc tout m'est permis, la morale part du cœur et vive les fleurs et les petits oiseaux, tout ce bric-à-brac romantique est déjà présent chez Rousseau.
Je veux bien que ce soit débile, mais il faudrait me dire pourquoi.

Autour de Victor Hugo

Delia a écrit :

Pourtant... Je suis vertueux, donc tout m'est permis, la morale part du cœur et vive les fleurs et les petits oiseaux, tout ce bric-à-brac romantique est déjà présent chez Rousseau.

Eh bien justement parce que le romantisme n'est pas cela ! Les personnages romantiques sont pour la plupart loin d'être vertueux (pensons à ceux de Musset, de Pétrus Borel, de Gautier, de Charles Lassailly...), la morale part du cœur quand elle existe (là encore c'est tout à fait variable en fonction des textes). Quant aux "fleurs et petits oiseaux", ce n'est qu'une petite frange du romantisme, car le romantisme noir et frénétique est bien loin de cette image utopique véhiculée par la critique. Un bon symbole est De profundis d'Arsène Houssaye, où la morale consiste à provoquer chez le lecteur la préférence d'un inceste à un autre inceste.

Quant à l'adjectif "débile" que j'ai utilisé, c'était plutôt dans le sens de "faible"

18

Autour de Victor Hugo

Ah, ah!  Parce que vous trouvez que Julie dans la Nouvelle Héloïse est si vertueuse que ça? À mon avis de celui qui l'a lu il y a près de quatre ans, elle justifie trop sa vertu pour en avoir. Par ailleurs, n'oublions pas les premiers ( à moins que..  ) paysages-état-l'âme dans Julie ou les Rêveries...

Certes ce n'est pas encore du romantisme, d'où le PRÉfixe. 

19

Autour de Victor Hugo

Theo, tu es ce que je dénonce, affligeant comme tes anciens. Sors de ta maudite intersubjectivité scolaire pauvre bougre. Et puis franchement, tu ne fais pas honneur à Rousseau. C'est tellement cliché... comme ta pensée. T'es genre comme l'écrivain, plongé dans l'obscurité, qui ne voit plus loin que sa petite chambre. Fais gaffe, tu vas scléroser. Tu ne dépasseras jamais tes maîtres. Médiocre, je te plains sincèrement. J'ai l'impression de t'avoir lu déjà vingt fois.

Autour de Victor Hugo

fleure au vent a écrit un texte dans lequel il dit que tous les auteurs ne sont pas unique.je suis daccord avec ses autres propos.sauf lorsque il dit que chaque auteur n'est pas unique.chaque auteur, bien qu' il s'inspire d'autre,  ajoute sa touche personnel dans ce qu'il fait.ce qui le distingue des autres.mème s'ils y'en ont qui ne sont qu'une pale copie.