Molière, L'École des femmes, acte V, scène 2

bonsoir je dois finir ma fiche lecture mais je n'arrive pas à répondre à 2 questions les voici:
1) quels "fâcheux périls " (v1414. Et suivants ) Agnès court-elle à cause de son education ?
2) le "naturel" d'Agnes joue-t-il un role déterminant dans son émancipation ? Expliquez

Voilà merci d'avance !

HORACE
J'étais, à dire vrai, dans une grande peine;
Et je bénis du ciel la bonté souveraine
Qui fait qu'à point nommé je vous rencontre ainsi.
Je viens vous avertir que tout a réussi,
Et même beaucoup plus que je n'eusse osé dire,
Et par un incident qui devait tout détruire.
Je ne sais point par où l'on a pu soupçonner
Cette assignation qu'on m'avait su donner;
Mais, étant sur le point d'atteindre à la fenêtre,
J'ai, contre mon espoir, vu quelques gens paraître,
Qui, sur moi brusquement levant chacun le bras,
M'ont fait manquer le pied et tomber jusqu'en bas,
Et ma chute, aux dépens de quelque meurtrissure,
De vingt coups de bâton m'a sauvé l'aventure.
Ces gens-là, dont était, je pense, mon jaloux,
Ont imputé ma chute à l'effort de leurs coups;
Et, comme la douleur, un assez long espace,
M'a fait sans remuer demeurer sur la place,
Ils ont cru tout de bon qu'ils m'avaient assommé,
Et chacun d'eux s'en est aussitôt alarmé.
J'entendais tout leur bruit dans le profond silence:
L'un l'autre ils s'accusaient de cette violence,
Et, sans lumière aucune, en querellant le sort,
Sont venus doucement tâter si j'étais mort.
Je vous laisse à penser si, dans la nuit obscure,
J'ai d'un vrai trépassé su tenir la figure.
Ils se sont retirés avec beaucoup d'effroi;
Et, comme je songeais à me retirer, moi,
De cette feinte mort la jeune Agnès émue
Avec empressement est devers moi venue,
Car les discours qu'entre eux ces gens avaient tenus
Jusques à son oreille étaient d'abord venus;
Et, pendant tout ce trouble étant moins observée,
Du logis aisément elle s'était sauvée;
Mais, me trouvant sans mal, elle a fait éclater
Un transport difficile à bien représenter.
Que vous diraije enfin? Cette aimable personne
A suivi les conseils que son amour lui donne,
N'a plus voulu songer à retourner chez soi,
Et de tout son dessin s'est commise à ma foi.
Considérez un peu, par ce trait d'innocence,
Où l'expose d'un fou la haute impertinence,
Et quels fâcheux périls elle pourrait courir,
Si j'étais maintenant homme à la moins chérir.
Mais d'un trop pur amour mon âme est embrasée,
J'aimerais mieux mourir que l'avoir abusée:
Je lui vois des appas dignes d'un autre sort,
Et rien ne m'en saurait séparer que la mort.
Je prévois là-dessus l'emportement d'un père;
Mais nous prendrons le temps d'apaiser sa colère.
A des charmes si doux je me laisse emporter,
Et dans la vie enfin il se faut contenter.
Ce que je veux de vous, sous un secret fidèle,
C'est que je puisse mettre en vos mains cette belle;
Que dans votre maison, en faveur de mes feux,
Vous lui donniez retraite au moins un jour ou deux.
Outre qu'aux yeux du monde il faut cacher sa fuite,
Et qu'on en pourrait faire une exacte poursuite,
Vous savez qu'une fille aussi de sa façon
Donne avec un jeune homme un étrange soupçon;
Et, comme c'est à vous, sûr de votre prudence,
Que j'ai fait de mes feux entière confidence,
C'est à vous seul aussi, comme ami généreux,
Que je puis confier ce dépôt amoureux.

Pour la 1) j'ai d'abord pensé qu'elle risquer d'avoir des ennuis avec Arnolphe (remise dans un couvent ect..) mais par rapport à son education je dirais qu'elle doit être soumise à Arnolphe et non lui désobéir ou s'enfuir avec un autre homme.

A la question 2) je pense que son naturel joue un role car elle est sincère , mais elle a été élevée dans l'ignorance elle est naïve donc elle accepte de s'enfuir sans aucun problème avec Horace

2

Molière, L'École des femmes, acte V, scène 2

OK, Rosie : c'est bien d'avoir le texte et tes réponses. 

1/ Précisions (citations nécessaires) : + colère de son père, + critique du "monde", + facile de la retrouver.

2/ Oui.

Molière, L'École des femmes, acte V, scène 2

Pour le 1 : elle aurait pu se retrouver déshonnorée ou fille mère si Horace n'était pas sincère "si j'étais homme à la moins chérir". D'où la suite "Mais....j'aimerais mieux mourir que l'avoir abusée". Il est ému par le fait qu'Agnès ait pris tous ces risques sans jamais se demander si Horace n'aller pas l'abandonner, sans jamais douter de lui.

Molière, L'École des femmes, acte V, scène 2

Merci beaucoup pour votre aide !

Molière, L'École des femmes, acte V, scène 2

Pardon : "n'allait pas l'abandonner..."

6

Molière, L'École des femmes, acte V, scène 2

bonjour j'ai un petit problème pour la semaine prochaine j'ai une dissertation a rendre sur cette problématique : comment Arnolphe procède-t-il pour annoncer son programme a Agnès ?

j'ai commencé mais je voudrais avoir de l'aide s'il vous plait !!!*
au début de la piece Arnolphe explique a son ami chrysalde son projet de mariage,

[…]

merci de m'aider tres rapidement !!! Ai-je le droit de copier-coller dans le forum un contenu provenant d’un autre site ?
Non, sauf dans les limites prévues par la loi ou si vous avez une autorisation particulière.

Molière, L'École des femmes, acte V, scène 2

Bonjour.

Tu ne donnes ici que le copier-coller d'un résumé de la pièce trouvé sur le Net...
Où est ton début de travail personnel ?

8

Molière, L'École des femmes, acte V, scène 2

rebonjour, excuser moi mais c'était trop dur mais voila mon travail personnel que j'ai travailler toute l'après midi , je voudrais que quelqu’un le lise et m'aide a faire et bon plan et m'aider s'il me manque des chose merci d'avance de m'aider tres rapidement.       




problématique : comment arnolphe procede -t-il pour faire part de son programme a Agnès?

introduction
Cette trévélation ce situe dans l'acte 2 scéne 5, Arnolphe trouve le moyen de parler à Agnès de ses projets , lors de cette révélation est dû un quiproquo.


un retour en arriere.

Arnolhe explique a chrysalde au début de la piece son intention de se marier avec Agnès.
Arnolphe de retour de voyage, l'annonce a Agnès. il dit au vers 253 que lui aussi est content de la revoir.
au vers 43 il lui dit "je vous parlerai d'affaires important, il est sur le point de lui faire partager ses plans.
Arnolphe pousse un crie de douleur sourd au vers 327 au moment ou il apprend que Horace est entrer chez lui.


Arnolphe avoue ces projet a Agnès

Après un interrrogatoire angoissé arnolphe fait une scéne ses valet dans l'acte 2. par la suite il questionne Agnès qui avec naiveté lui fait l'aveu de ce qui s'est passé entre horace et lui avoue a Arnolphe qu'elle a perdiu le ruban .. Horace qu'Arnolphe a rencontrer il y a un peu de temps où horace disait que sa fait depuis 9 neuf jours ou il est arriver.
Horace demande a Arnolphe de lui donner 100 pistoles dans le vers (......), car il croit  que une relation fait ses début avec une jeunes fille surnomé "Agnès"
Après la scéne d'interrogation,
au vers 611 Agnès demande a Arnolphe : "n'est ce plus un péché lorsque l'on se marie?" ensuite Agnès est heureuse demande a Arnolphe de lui marier (une forme de demande de bénédiction) mais arnolphe croit qu'Agnès parle de lui dans ce passage il y a une forme de quiproquo.
Arnolphe qui est joyeux propose a Agnès de ce marier le soir meme, car Arnophe désir de voir Agnès contente et pleine de sastifaction, mais la il y a toujours confusion.
agnès dit au vers 625 ''et avec lui j'aurai sastifaction" mais lui arnolphe ne sais pas de quoi elle parle il lui pose la question. Agnès dit "avec ....la " vers 627.
Ensuite après cette révélation Arnolphe enseigne les devoirs de la femmes marier a Agnès dans l'acte 3 scéne 2.