Madame Bovary : un roman réaliste ou anti-réaliste, un "roman sur rien" ?

Dans le cadre de ma troisième année de licence j'étudie Madame Bovary de Flaubert. Je ne comprends pas les critiques et notamment un point essentiel de la conception du roman: la question du réalisme. A son époque, Flaubert était désigné comme un grand maître du réalisme et on a souvent dit que cette œuvre était réaliste. Ca peut se comprendre puisqu'il y a un certain soucis du détail des descriptions, c'est inscrit dans une époque précise, à un certain endroit précis. Seulement Flaubert dans ses lettres ne cesse de dire qu'il exècre le réalisme et qu'il va contre ça. Mais je ne vois pas en quoi, je n'arrive pas à comprendre, d'autant plus que le premier titre de son œuvre était Madame Bovary, moeurs de province !

Une autre chose que je ne comprends pas, pourquoi un "roman sur rien" selon ses dires? Certaines personnes l'expliquent et le ressentent bien en disant qu'il ne se passe rien dans ce roman, qu'il n'y a pas d'évolution. Je n'ai pas ressenti ça à sa lecture. Certes il n'y a aucun exploit dans ce livre, juste la vie d'une femme de médecin qui essaie d’échapper à son quotidien en vivant des passions. Mais c'est quand même "quelque chose", et il finit quand même par se passer quelques événements importants et déterminants dans sa vie.

Pour terminer, une autre contradiction: à la fois Flaubert pose le personnage/ l'histoire comme quelque chose de totalement inventé (dans une lettre à Sophie Leroyer de Chantepie) et à la fois il aurait clamé à de nombreuses reprises "Madame Bovary, c'est moi!"

Je vous remercie à l'avance pour ces éclaircissement !

2

Madame Bovary : un roman réaliste ou anti-réaliste, un "roman sur rien" ?

Bonjour,

Tu peux toujours regarder cette page du site www.etudes-litteraires.com/madame-bovary.php.

Madame Bovary : un roman réaliste ou anti-réaliste, un "roman sur rien" ?

Bonsoir Jean-Luc,

J'avais déjà lu l'article partiellement, je l'ai relu mais il ne répond pas à mes questions.

Cet article montre le réalisme de l'oeuvre et de Flaubert : or Flaubert nie son intention réaliste. Comment cela se fait-il ?
Pourquoi Flaubert nie-t-il cela?

4

Madame Bovary : un roman réaliste ou anti-réaliste, un "roman sur rien" ?

Bonjour,

Flaubert est-il réaliste ?

Oui sans doute, mais à contre-coeur.

Madame Bovary est un pensum que lui ont imposé ses amis Du Camp et Bouilhet. Les deux critiques avaient conseillé à Flaubert après la publication de La Tentation de Saint Antoine de renoncer au lyrisme et de purger son esprit trop imaginatif en se consacrant à une histoire triviale. Sous forme de boutade peut-être, ils lui avaient proposé de romancer une aventure sordide qui avait défrayé la chronique de Ry : l’adultère, l’endettement et pour finir, la ruine et le suicide de l’épouse du médecin Delamare.

Sur le fond, Flaubert est un romantique, proche de l'idéalisme esthétique. Mais il se méfie de ses illusions.

Il avoue : « Il y a en moi, littérairement parlant, deux bonshommes distincts : un qui est épris de gueulades, de lyrisme, de grands vols d’aigle, de toutes les sonorités de la phrase et des sommets de l’idée ; un autre qui fouille et creuse le vrai tant qu’il peut, qui aime à accuser le petit fait aussi puissamment que le grand, qui voudrait vous faire sentir presque matériellement les choses qu’il reproduit ; celui-là aime à rire et se plaît dans les animalités de l’homme. »
(À Louise Colet, 16 janvier 1852)

Le roman sur rien

Comme il se méfie de ses envolées, mais sacralise l'art, qui seul peut donner satisfaction à l'esthète, il en arrive à imaginer un idéal : celui de nier l'intérêt du sujet pour se consacrer au style. Bien entendu, Flaubert sait que ce désir de recréer le monde par la force de son style est une utopie. Le réalisme est alors pour Flaubert cette tentative pessimiste de montrer que la réalité est ce rien insignifiant et dérisoire que le regard et la langue de l'artiste peuvent parfois transformer... Flaubert est l'homme des livres, celui qui a peur de se perdre dans l'univers des livres, ce poison fascinant et vertigineux qu'il contribue lui-même à créer. Son oeuvre tout entière est l'expression de ce paradoxe...

Madame Bovary : un roman réaliste ou anti-réaliste, un "roman sur rien" ?

Merci beaucoup de votre réponse, elle m'a beaucoup aidée