1

Musset, Lorenzaccio, acte III, scène 3 - Je suis en effet précieux pour vous...

Lorenzaccio a écrit :

LORENZO — Je suis en effet précieux pour vous, car je tuerai Alexandre.

PHILIPPE — Toi ?

LORENZO — Moi, demain ou après-demain. Rentrez chez vous, tâchez de délivrer vos enfants ; si vous ne le pouvez pas, laissez-leur subir une légère punition ; je sais pertinemment qu’il n’y a pas d’autres dangers pour eux, et je vous répète que d’ici à quelques jours il n’y aura pas plus d’Alexandre de Médicis à Florence qu’il n’y a de soleil à minuit.

PHILIPPE — Quand cela serait vrai, pourquoi aurais-je tort de penser à la liberté ? Ne viendra-t-elle pas quand tu auras fait ton coup, si tu le fais ?

LORENZO — Philippe, Philippe, prends garde à toi. Tu as soixante ans de vertu sur ta tête grise ; c’est un enjeu trop cher pour le jouer aux dés.

PHILIPPE — Si tu caches sous ces sombres paroles quelque chose que je puisse entendre, parle ; tu m’irrites singulièrement.

LORENZO — Tel que tu me vois, Philippe, j’ai été honnête. j’ai cru à la vertu, à la grandeur humaine, comme un martyr croit à son dieu. J’ai Versé plus de larmes sur la pauvre Italie, que Niohé sur ses filles.

PHILIPPE — Eh bien, Lorenzo ?

LORENZO — Ma jeunesse a été pure comme l’or. Pendant vingt ans de silence, la foudre s’est amoncelée dans ma poitrine, et il faut que je sois réellement une étincelle du tonnerre, car tout à coup, une certaine nuit que j’étais assis dans les ruines du Colisée antique, je ne sais pourquoi je me levai, je tendis vers le ciel mes bras trempés de rosée, et je jurai qu’un des tyrans de la patrie mourrait de ma main. j’étais un étudiant paisible, je ne m’occupais alors que des arts et des sciences, et il m’est impossible de dire comment cet étrange serment s’est fait en moi. Peut-être est-ce là ce qu’on éprouve quand on devient amoureux.

Bonjour, je dois faire un commentaire de texte sur cet extrait de la pièce de théâtre Lorenzaccio. Néanmoins je n'arrive pas à trouver de problématique. Je sais que Lorenzaccio est un héros romantique, pourrait on approfondir cet axe de lecture pour en sortir une problématique ? Merci d'avance

2

Musset, Lorenzaccio, acte III, scène 3 - Je suis en effet précieux pour vous...

J'ai exactement le même travail à faire !
Tu as trouvé un plan ?
Généralement ça aide pour la problématique..

3

Musset, Lorenzaccio, acte III, scène 3 - Je suis en effet précieux pour vous...

Bonjour,

Quelle est l'impression que Musset veut produire sur le spectateur ?
Voilà le parcours de lecture.
Dans cet échange entre un vieux républicain et Lorenzo, le spectateur attentif pressent l'échec des deux personnages. Musset s'intéresse particulièrement à celui de Lorenzaccio. Le spectateur devine la désillusion et la détermination désespérée du héros. Il y a bien là des aspects romantiques sombres.

4

Musset, Lorenzaccio, acte III, scène 3 - Je suis en effet précieux pour vous...

bonjour, je suis nouvelle ici, et je suis en panique car je n'arrive pas à faire mon devoir de français. je suis en 1er es , et je dosi répondre à la question : la vocation de la poésie est-elle, selon vous, de célébrer l'amour, ou priviligiez vous d'autres fonctions . La prof nous a donné un plan,
1) la poésie un art idéal pour exprimer l'amour
1 l'amour pour les étres
2 l'amour pour les choses
3 l'amour idéalisés
ce grand 1 a intégralement était rédigé, mais pour ce qui est des deux autres parties non ,
2) mais la poésie permet aussi d'exprimer d'autres sentiments
1 le sentiment de révolte
2 le sentiment d'évasion
3 les entiments qui ofnt souffrir : le spleen, la mélancolie

3) la poésie permet à l'homme de redécouvrir le monde
1 redécouvrir le pouvoir du monde quotidien, jeu avec la langage
2 la poésie permet un accés à la vérité, à ce qui est ordinairement inacessible à l'homme.
3 la poésie à la conquéte de l'esthétique, du beau ( vision parnassienne )

Pour les deux grosses derniéres parties, je n'arrive pas, je ne trouve pas d'auteur, pouvait vous m'aider ? merci d'vaance
"