Nom exceptionnellement utilisé en tant qu'adjectif

Bonjour à la communauté,

"J'ai relevé de graves carences marketing."

Dans cette phrase, le nom "marketing" est un adjectif. A ce titre, il est censé s'accorder en nombre ("carences comptables"). Ceci étant, j'ai un doute et ne puis me résoudre à y mettre un pluriel.

Appartient-il à l'exception des adjectifs tels que "chic, choc, mastoc, rococo"... du fait de son origine étrangère ?

Merci pour votre aide.

Loïc

Nom exceptionnellement utilisé en tant qu'adjectif

J'y vois non pas un emploi comme adjectif mais l'omission d'une locution prépositionnelle :
"J'ai relevé de graves carences (en matière de) marketing."

Nom exceptionnellement utilisé en tant qu'adjectif

L'ellipse d'une construction prépositionnelle donne bien à ce nom une certaine valeur qualificative.
Elle explique aussi l'invariabilité.

Des petits plats (faits à la) maison.
Des tissus (de la couleur du) marron.

Nom exceptionnellement utilisé en tant qu'adjectif

Merci Anne pour votre réponse.

Oui, je comprends qu'il y a omission de cette préposition : "en matière de".

Si je suis votre raisonnement, un nom ne peut s'utiliser exceptionnellement comme un adjectif (notamment, dans des cas comme la phrase que j'ai prise en exemple).
Je peux dire "comptables" à la place de "en matière de comptabilité" mais je ne peux pas dire "des carences comptabilité".

Merci Jehan pour votre précision.

Loïc

Nom exceptionnellement utilisé en tant qu'adjectif

"Comptable" signifie justement de la comptabilité, qui concerne la comptabilité...

6 (Modifié par paulang 10/07/2019 à 23:38)

Nom exceptionnellement utilisé en tant qu'adjectif

J'ai vu écrit 100 coloriages mystère sans s à mystère.
Il semble, d'après mon entourage, que ce ne soit pas forcement une faute mais je ne trouve aucune justification à cela.
Que faut-il en penser ?
Edit : peut-être un début d'explication ici même si je ne vois pas que cela puisse s'appliquer.

7

Nom exceptionnellement utilisé en tant qu'adjectif

N'est-ce pas une épithète nominale ? ou un nom en fonction épithète ?

8 (Modifié par paulang 11/07/2019 à 01:25)

Nom exceptionnellement utilisé en tant qu'adjectif

Je ne suis pas compétent pour répondre à votre questions réponses.
Ce qui me dérange, c'est qu'il existe un adjectif tiré de mystère qui est précisément mystérieux, alors pourquoi ne pas l'avoir utilisé ?
Je ne vois pas non plus que les explications données plus avant et dans la pièce jointe à ma question trouvent à s'appliquer.
100 coloriages (comme un / faisant / sur un / de la couleur) mystère. Hum !

9

Nom exceptionnellement utilisé en tant qu'adjectif

"J'ai relevé de graves carences marketing."

Est-ce du bon français ?

Mon prof de français en cinquième et quatrième (qui m'a beaucoup marqué) nous avait dit que non. Il avait pris l'exemple de "rubrique tourisme". Nous devions nous méfier du style des mauvais journaux. Il était un peu vieille France.

10

Nom exceptionnellement utilisé en tant qu'adjectif

Si l'on applique la règle rappelée dans l'excellent lien cité par Paulang :
« Le nom apposé varie uniquement si on peut établir une relation d’équivalence entre celui-ci et le mot auquel il est apposé. »
je suppose que l'accord est plus naturel, car, sans en être pleinement convaincu, je suppose que chacun de ces coloriages constitue un mystère qui se dévoile au cours du coloriage.