631

Questions sur l’hypokhâgne

Dans certains cours (en histoire dans mon cas), le prof peut aller assez vite, ce qui peut justifier l'usage d'un ordinateur (ce qui n'empêche pas de faire des fiches manuscrites par la suite). Je pense que cela dépend donc des personnes et des cours, il ne faut pas hésiter à tester différentes méthodes pour voir celle qui te convient le mieux (si ton lycée interdit l'ordinateur, la question est réglée).

632

Questions sur l’hypokhâgne

Si les profs vont vite, la frappe sur l'ordi sera encore trop lente. Un bon téléphone enregistreur discret que tu places sur ta table ou dans la poche de ta chemise ou de ta veste, crois-moi, c'est bien plus satisfaisant.  Maintenant il y a des profs qui ne supportent pas qu'on enregistre leurs cours, alors que d'autres en sont tout fiers, aussi renseigne-toi d'abord.

633 (Modifié par mattlev 05/06/2019 à 13:37)

Questions sur l’hypokhâgne

Pour l'enregistrement, ne te renseigne pas, demande impérativement et explicitement l'autorisation. Ce n'est pas une question de supporter ou pas, c'est une question légale. Un cours reste soumis au droit de la propriété intellectuelle, il est donc interdit de l'enregistrer sans l'accord du / de la professeure.

634 (Modifié par Phorcys 07/06/2019 à 10:11)

Questions sur l’hypokhâgne

Bonjour à tous. Je suis déjà passé par ici pour exposer un peu ma situation, mon projet d'entrer en CPGE A/L l'an prochain. J'ai tenté sur Parcoursup. Toutes m'ont refusées, sauf une, Saint-Sernin Toulouse, et je suis encore 88ème sur liste, donc à priori, mieux vaut ne pas compter dessus. Pas que je sois mauvais, mais mes multiples réorientations ont fait tâche dans le dossier, et malheureusement, mes notes de cette année en Lettres Modernes n'ont pas pu être rajouté, tout les partiels ayant eu lieu en fin d'année. 14 de moyenne à l'année de Licence en "a distance", et sans rattrapages, ça aurait pu faire la différence mais tant pis.

J'ai plusieurs questions. La première est : es-qu'il y as dans le sud de la France, des classes prépa A/L réputées pour ne pas remplir leur effectif ? Qui sont donc susceptible de recevoir des voeux en phase complémentaire ?
Ensuite, comme la prépa de Saint-Sernin me plaît bien, y aurait-il moyen que je candidate par courrier, ou que je tente une nouvelle candidature officieuse hors-parcoursup pour montrer ma détermination, ainsi que mes notes de cette années ?? Car je pense que j'aurais été un peu mieux classé avec cette preuve de mon sérieux pour l'année actuelle.

Questions sur l’hypokhâgne

Il y a toujours des places en procédure complémentaire .
Et oui tu peux tout à fait faire  une candidature hors Parcours sup si tu as des éléments qui peuvent jouer en ta faveur et qui n'étaient pas connus lors de l'inscription ; en revanche c'est peut-être un peu tôt, je ferais ça début juillet lorsque les prépas y verront un peu plus clair sur leurs inscrits .

636

Questions sur l’hypokhâgne

@Phorcys

Bonsoir,

Vous avez postulé et vos candidatures ont été refusées ; pourquoi persister ? Vous semblez avoir enfin trouvé votre voie, pourquoi encore la quitter ? Je vous conseillerais plutôt de rester dans cette filière.

637 (Modifié par Jehan 12/06/2019 à 22:48)

Questions sur l’hypokhâgne

@Phorcys,
Je viens de relire tous tes messages depuis 2015.
Je serais plutôt de l'avis d'Arthur.
Tu parais avoir fait une première année de Lettres modernes satisfaisante. Il semble donc raisonnable de poursuivre le cursus. Avec sérieux et détermination, tu parviendras à ton but sans perdre une nouvelle année.
Cependant, si, suivant les conseils de Cat75, tu peux faire une candidature hors Parcours sup début juillet lorsque les prépas y verront un peu plus clair sur leurs inscrits, fais-le pour ne pas avoir de regret. Si tu es accepté à Saint-Sernin, tu réaliseras ton voeu. Tu seras peut-être content, peut-être déçu.

est-ce qu'il y a dans le sud de la France, des classes prépa A/L réputées pour ne pas remplir leur effectif ?

Il y en a maintenant partout avec la nouvelle procédure d'admission, y compris dans les lycées les plus prestigieux (que je ne te conseille pas). A toi de tenter les lettres de candidature, si vraiment tu t'obstines.

638 (Modifié par Phorcys 13/06/2019 à 10:44)

Questions sur l’hypokhâgne

Eh bien, effectivement si je devais perdre une année je ne le ferais probablement pas. En revanche, de ce que j'ai cru comprendre, chaque année de prépa vaut une année de faculté (en crédit ECTS)...Par conséquent, en théorie cela équivaudrait à l'issue du parcours à un niveau à un nombre de crédit qui pourrait me donner accès à un master, comme si j'avais poursuivi en licence. Sans perte d'année.

Effectivement, grâce à cette année je suis sur de rester dans les lettres ... Mais je trouve la faculté un peu limite. Je parle uniquement pour la mienne bien entendue. Les cours sont bons, mais ne sont pas assez généraliste. Pour acquérir une très bonne culture générale en matière littéraire, il faut traiter de chaque période, chaque auteur considéré comme incontournable, avoir une vue d'ensemble. Or les cours sont parfois trop centrés sur un éléments qui ne permet pas d'acquérir de grandes connaissances générales sur la littérature, et les modalités d'évaluations sont parfois peu adaptées. L'absence d'évaluation fréquente me gêne aussi, car j'aime les évaluations, et car je sais que mon problème n'est pas vraiment le fond, mais sur la forme, la méthode. Je crois que la prépa est assez rigoureuse sur cet aspect en particulier.

J'ai en effet réussi à avoir mon année sans souci particulier tout en étant chez moi. Pourtant tout le début de l'année à été une grosse perte de temps, ma méthode n'était absolument pas adaptée et mon rendement, insuffisant. Alors évidemment je suis content, mais réussir avec autant de largesse tout en ayant pourtant eu l'impression d'avoir mal employé la moitié de l'année, ça me donne l'impressions que rien ne me pousse à faire des efforts particuliers. J'en fait évidemment, mais moins la concurrence est rude, moins le dépassement de soi est facile à réaliser.
Pour faire une petite comparaison, j'ai l'impression qu'en sprintant j'arrive dans les premiers. Alors j'arriverais au bout, c'est bien, mais es-ce que j'aurais progressé ??  C'est ça le problème, je ne veux pas que la finalité soit le sésame au bout, mais que chaque année soit l'occasion d'un progrès net.

A vrai dire, c'est précisément parce que j'ai trouvé ma voie que j'ai envie de travailler plus que "nécessaire".
Au pire si je suis déçu de mes tentatives, je resterai ou je suis sans regrets.

639

Questions sur l’hypokhâgne

En faisant deux ans de prépa tu n’obtiendras pas une équivalence en master. A l’issue de deux ans, tu obtiendras une équivalence en L3 mais pas en M1. Même si tu as fait une année de lettres que tu as validé, tu t’inscris en hypokhâgne en L1 et non en L2 (après il faut se renseigner auprès du lycée / de la fac) mais en tout cas, ça revient à « perdre » une année du coup.

640

Questions sur l’hypokhâgne

expectolomora a raison : une année d'hypokhâgne ne peut te donner que les ECTS de L1, pas au-delà, et une khâgne te donnera, au mieux, les ECTS pour une L2.