Pour intégrer le CELSA, hypokhâgne B/L ou A/L ?

Holà, rôdeurs de ce forum, je quémande votre secours. Actuellement en terminale S, je compte entrer en prépa l'année prochaine pour vraiment approfondir mes connaissances, avoir une vraie méthode, me forger le moral et si possible intégrer le Celsa ou Sciences Po. J'hésite beaucoup entre une B/L et une A/L et j'ai plusieurs questions à ce sujet:

1) Pour tenter le Celsa ou Sciences Po, pensez-vous qu'il serait préférable de choisir une B/L ou une A/L?

2) L'enseignement en histoire, en philo et en français est-il beaucoup plus approfondi en A/L qu'en B/L?

3) La B/L offre-t-elle plus de débouchés qu'une A/L?

4) Est-il vrai que la B/L parait très séduisante par les débouchés et l'enseignement qu'elle offre mais qu'il est en réalité très difficile de suivre de front toutes les matières et qu'au final les débouchés réels sont plutôt décevants?

5) Est-il vraie qu'en B/L on ne peut suivre l'enseignement d'une LV2 seulement en hypokhâgne et non en khâgne?

Merci, amis de route, pour les éventuels éclaircissements que votre expérience pourrait m'apporter. Votre chaleureux, sincère et dévoué compagnon, le fidèle

Jibous

PS: Sérieux ces questions me taraudent j'ai vraiment besoin de vos réponses svp!

2

Pour intégrer le CELSA, hypokhâgne B/L ou A/L ?

J'ai moi même plus de question que de réponses sur ces sujets mais je peux tout de même te donner mon avis sur quelques points  :

L'enseignement en philo, lettres etc... serait moins complet qu'en A/L : Oui... et non, Moins d'heure de cours certainement (maths et sciences sociales obligent) mais enseignement quasi identique et, il ne faut pas le perdre de vue, débouchés en majorité semblables à plus long terme donc nécessitant les mêmes compétences.

Pour ce qui est de la diversité des matières en B/L et de la difficulté à suivre, il me semble effectivement que Oui : on peut en effet passer d'une heure sur l'autre de l'étude d'un théorême à celle d'un texte de Kant : cela nécessite donc de la volonté et beaucoup de concentration et d'attention. Toutes les matières étant importantes, il ne faut en laisser aucune de côté, c'est donc très exigeant. Cela dit, cela dépend surtout de ta motivation et c'est un enseignement particulièrement riche qui permet aussi de nombreux débouchés très variés.

Quant au CELSA ou à Sciences-PO, je ne sais pas trop. Je ne sais pas si la B/L en favorise vraiment l'intégration par rapport à sa grande soeur de A/L mais je pense en revanche qu'à plus long terme, les sciences humaines en particulier pourront être un atout supplémentaire considérable si l'on raisonne en terme de métier : dans le journalisme, l'administration...

Bonne continuation à toi dans tous les cas ! 

3

Pour intégrer le CELSA, hypokhâgne B/L ou A/L ?

Je m'insère, assez égoïstement je l'avoue, dans cette discussion puisque je me retrouve dans une situation plus ou moins semblable à jibous.

Je suis actuellement en Terminale S. Mes résultats sont bons sans être extraordinaires (environ 15 de moyenne) car je concentre mes efforts et surtout mon temps à la préparation du concours de Sciences Po (en priorité Paris puis Rennes).

C'est d'ailleurs à ce sujet que quelques craintes m'agitent. Tout d'abord je doute (comme je pense une grande partie des candidats à ce concours) de mon niveau pour intégrer une telle école. Bien que j'adore les matières que j'ai à réviser et que je rêverai d'intégrer une école où je pourrai assister à des cours que j'AIME (je ne suis pas vraiment servi en S il faut le dire ... aléa de l'orientation à une période où je ne savais pas vraiment quoi faire  ), j'ai peur de m'y être pris trop tard pour travailler le concours et de ne pas avoir les connaissances suffisantes. De plus je ne suis pas inscrit dans une de ces prépa-IEP qui fleurissent un peu partout.

D'un point de vue littéraire, mes moyennes sont plutôt bonnes : 15 en anglais (niveau C1 au FCE), 17 en espagnol, 16 en histoire-géographie et 16 en philosophie [notes EAF : 19 en écrit et 18 en oral].

Ensuite j'hésite à intégrer une prépa B/L (au lycée Guist'Hau à Nantes qui est très bien réputé) pour ensuite retenter le concours IEP Paris en fin de deuxième année si je ne suis pas pris au niveau BAC.

Le problème est le suivant : en étant sûr d'inscrire Sciences Po Paris comme choix n°1 à l'inscription post-bac, je voudrais connaitre votre avis sur si je ferais mieux de mettre en deuxième choix la prépa B/L, si c'est valable et si j'aurai par les suites une forte possibilité de rentrer à Sciences Po Paris, et donc Sciences Po Rennes en troisième ? ou si au contraire il serait plus judicieux d'inscrire Rennes en deuxième et B/L en troisième?

Ce qu'il faut savoir c'est que je n'ai que 15 ans pour l'instant et je suis un peu réticent à l'idée de vivre loin de ma famille (Nantes) même s'il y a un campus Sciences Po Paris à Poitiers. Je n'ai pas de problèmes d'intégration ni de complexes par rapport aux gens plus âgés que moi, cependant j'ai du mal à discerner si intégrer Rennes vaut la peine car cela m'éloignerait de chez moi, et si les chances par la suite d'intégrer Paris (si je ne suis pas pris à Bac +0) après deux ans de prépa (donc le contenu des cours me plaît énormément) sont minces ou grandes ?

Excusez-moi si mon post est très long et un peu confus. S'il vous voulez le moindre éclaircissement, signalez-le moi.
En revanche je ne veux pas obscurcir les questions de jibous donc répondez-lui en priorité ... mais n'hésitez pas non plus à donner vos suggestions sur les questionnements qui me taraudent !!

Merci d'avance d'avoir eu le courage d'avoir lu une pareille tartine (je m'en rends compte après coup, désolé ).

Sur ce bonne soirée à tous !

Pour intégrer le CELSA, hypokhâgne B/L ou A/L ?

Etant actuellement en Term S à Lyon, je souhaite postuler l'année prochaine dans diverses hypokhâgne A/L. Avec 15 de moyenne en histoire à ce second trimestre, 14 en philo, 14,5 en allemand, j'ai seulement 10 en anglais(prof très intéressante mais surtout très exigeante...). Mon premier choix serait une prépa à Edouard Herriot (Lyon) car j'en ai eu d'assez bons échos et que cela pourrait me permettre de rester dans ma ville. Je pensais ensuite mettre quelques prépas parisiennes, j'ai notamment entendu parler d'Hélène Boucher qui serait intéressante pour l'Histoire-Géo, de Victor Duruy avec ses préparations à Science po... à vrai dire, je suis un peu perdue dans cette multitude de prépa parisiennes, mon objectif n'étant pas d'être dans une prépa excellente telle que H4 ou le Parc, je ne vise pas particulièrement les ENS mais plutôt une prépa où il fait bon de vivre, où il y aurait une bonne ambiance...
Mon envie serait surtout de pouvoir intégrer le Celsa. Je sais bien que les places y sont chères mais cette école m'attire véritablement depuis mon entrée au lycée ! C'est pourquoi je me demande quel parcours serait le plus avantageux pour atteindre cette école. Y'a-t-il des personnes qui pourraient me renseigner ?
Par exemple, faut-il forcément prendre l'option Anglais ou lettre moderne ? La B/L est-elle une prépa plus avantageuse que l'A/L pour le Celsa ? Quel est ce "total" défini par le CELSA des résultats de l'ENS Lyon ou ULM afin de ne passer que les épreuves orales?

Merci d'avance pour les réponses !

5

Pour intégrer le CELSA, hypokhâgne B/L ou A/L ?

Peu importe en vérité que tu fasses une A/L ou une B/L, mais je rappelle qu'il faut un excellent niveau de mathématiques pour prétendre entrer dans une B/L. Il n'y a pas d'options obligatoires pour passer le Celsa, celles-ci ne concernent que les ENS. Le "total" défini par le Celsa pour ne passer que les oraux, selon tes résultas aux ENS, est assez mystique et difficile à prédire. Comme pour toutes les écoles de la BEL...
Bon à savoir pour le Celsa, qui est une école appartenant à l'université Paris IV Sorbonne : si tu es étudiant de Paris IV en L1 et L2 avec un bon dossier (plus de 12 de moyenne exigée à chaque semestre, une lettre de motivation et un cv en bonne et due forme), ces étudiants de Paris IV sont considérés comme prioritaires et déclarés directement admissibles aux concours. Ils ne passent donc que les oraux. La plupart de mes amis y ont été déclarés admissibles selon ce procédé, et quelques uns furent admis.