1

Madame Bovary, un roman réaliste

Quelqu'uhn peut m'expliquer pourquoi Mme Bovary est considéré un roman réaliste et pas naturaliste? Zola le considère comme type du roman naturaliste parce qu'on y trouve effectivement beaucoup d'éléments du naturalisme. Quels sont les éléments qui en font pourtant un roman réaliste?

Seulement le protagonisme de la bourgeoisie?

merci beaucoup

Madame Bovary, un roman réaliste

Peut-être simplement parce que Flaubert l'écrit avant la naissance de la notion de "naturalisme" ? Zola admire beaucoup Flaubert, qui est une sorte de modèle pour lui au début. Zola envisagera cette notion de "naturalisme" en prolongement du réalisme plus tard. Je suppose que c'est pour cette raison.

3

Madame Bovary, un roman réaliste

Merci beaucoup! N'y a t il donc pas de raisons quant au contenu de Madame Bovary?

Madame Bovary, un roman réaliste

Dans la mesure où ce roman paraît en 1857, et où Zola commencera à évoquer les théories naturalistes vers 1868 je crois, dans la seconde édition de thérèse Raquin, il me semble que la question ne se pose pas car ce serait donner à son auteur des intentions qu'il n'a pas pu avoir. En revanche, dans la mesure où Flaubert a influencé Zola, et où le naturalisme découle du réalisme, on peut toujours après coup trouver des aspects naturalistes à Madame Bovary, en réfléchissant au poids de l'hérédité, à l'influence du milieu sur le personnage en particulier...
Réalisme et naturalisme sont proches et se recoupent parfois, comme dans Bel ami de Maupassant par exemple, qui est parfois qualifié de roman réaliste, et d'autres fois de roman naturaliste.

5

Madame Bovary, un roman réaliste

Merci beaucoup de ta réponse. Quelqu'un pourrait me dire si les thèses suivantes son correctes?

- Balzac ne dissèque pas encore le corps humain d'un point de vue "médical, "scientifique" ?

- Balzac décrit des ascensions sociales qui ne sont plus possibles chez Zola?

6

Madame Bovary, un roman réaliste

Ta première hypothèse me semble correcte mais je ne suis pas totalement d'accord avec ta deuxième.
Les ascensions sociales sont selon moi possibles chez Zola sauf qu'elles ne peuvent pas durer. Si tu prends Nana par exemple, elle parvient à monter dans la société mais cela ne peut durer et elle est irrémédiablement destinée à la chute.

7

Madame Bovary, un roman réaliste

danielrodriguez a écrit :

Merci beaucoup de ta réponse. Quelqu'un pourrait me dire si les thèses suivantes son correctes?

- Balzac ne dissèque pas encore le corps humain d'un point de vue "médical, "scientifique" ?

- Balzac décrit des ascensions sociales qui ne sont plus possibles chez Zola?

Bonjour,

S'agit-il de Flaubert ou de Balzac ? Vous parliez de Mme Bovary.

D'une manière générale, le réalisme s'attache à décrire la réalité, comme son nom l'indique - par opposition au romantisme -. Le maître incontesté en est Flaubert.

Effectivement, Zola a une vision assez pessimiste de l'être humain, déterminé par son hérédité - vision quelque peu limitative à mon avis -.

Un bémol à votre deuxième proposition : Octave Mouret commence son ascension dans Pot-Bouille et la mène à son terme dans Au Bonheur des Dames, où Denise, simple "paysanne", réussit pleinement, non seulement dans son travail mais également dans son ascension sociale puisque Mouret tombe amoureux d'elle. C'est un des rares romans optimistes de Zola - le pire étant, à mon avis, L'Assommoir -. 

PS : je n'ai plus le souvenir de la fin d'Octave Mouret, si du moins Zola lui en offre une.

A+