1

Jusqu'à quel point le roman moderne met-il en scène l'absurdité définie par Camus ?

J'ai une dissertation à faire sur ce sujet. C'est un sujet Bac accompagné d'un corpus de 4 extraits :

- Franz Kafka, le procès, (1925)
- Albert Camus, L'étranger, (1942)
- Jean Marie Gustave Le Clézio, Le procès-verbal, (1963)
- Emmanuel Carrère, L'adversaire, (2000)

LE SUJET DE DISSERTATION QUE L'ON M'IMPOSE EST LE SUIVANT :

Dans son essai le Mythe de Sisyphe, publié la même année que l'étranger Albert Camus écrit que " Dans un univers soudain privé d'illusions et de lumières, l'homme se sent étranger […]. Ce divorce entre l'homme et sa vie, l'acteur et son décor, c'est proprement le sentiment de l'absurdité. "

JUSQU'À QUEL POINT LE ROMAN MODERNE MET IL EN SCÈNE L'ABSURDITÉ DÉFINIE PAR CAMUS ?

Je suis en première L et c'est la première dissertation que je fais, je n'ai vraiment aucune idée des pistes que je dois aborder. Si vous pouviez m'aider ...

Rappel des règles
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

2

Jusqu'à quel point le roman moderne met-il en scène l'absurdité définie par Camus ?

Donne nous au moins tes pistes de réflexion, on ne va pas te donner un corrigé tout préparé tout cuit !

Jusqu'à quel point le roman moderne met-il en scène l'absurdité définie par Camus ?

Il faut déjà que tu réfléchisses à ce qu'est l'absurde pour Camus...

4

Jusqu'à quel point le roman moderne met-il en scène l'absurdité définie par Camus ?

Bien entendu. C'est juste que j'ignorais vraiment par ou commencer. Merci de vos réactions tout d'abord.

Donc oui, je me suis interrogé sur la citation du mythe de Sisyphe qui, si je l'ai bien compris est censé définir le sentiment même de l'absurdité pour Camus ?

Après l'avoir relu et chercher des synonymes, le sens que j'en ai dégagé est le suivant :
Le sentiment de l'absurde pour Camus c'est le faite de ne plus être maître de sa propre vie, mais d'en être finalement le figurant.

J'ai ensuite compléter cette déduction par des recherches. L'absurde si je ne me trompe pas, serait pour Camus le caractère vain de la vie, car elle est machinale et nous passons notre temps à reproduire les même choses.

« Un jour vient […] et l'homme constate ou dit qu'il a trente ans. Il affirme ainsi sa jeunesse. Mais du même coup, il se situe par rapport au temps. […] Il appartient au temps et, à cette horreur qui le saisit, il y reconnaît son pire ennemi. Demain, il souhaitait demain, quand tout lui-même aurait dû s'y refuser. Cette révolte de la chair, c'est l'absurde ».

L'absurde serait également le fait que l'homme est en total désaccord avec le monde.

« L’absurde naît de cette confrontation entre l’appel humain et le silence déraisonnable du monde. »

Et enfin il veut lutter contre l'absurde de cette manière

« Je tire aussi de l’absurde trois conséquences qui sont ma révolte, ma liberté et ma passion. Par le seul jeu de la conscience, je transforme en règle de vie ce qui était une invitation à la mort – et je refuse le suicide. »

Je me suis ensuite interrogé sur ce qu'est le roman moderne, c'est donc Rabelais qui en serait le fondateur et se serait un roman parodique et réaliste.

Donc j'aimerai savoir si je suis sur la bonne voix, je dois donc montrer comment le roman moderne incarne l'esprit de l'absurde.

Seulement j'ai une question, dans mon sujet, il est bien dit " roman moderne " , seulement en ce moment j'étudie le " nouveau roman " . De plus que l'absurde est un courant qui subvient après la seconde guerre mondiale tandis que le roman moderne est apparut ( celons mes recherches ) au XVIème siècle. C'est pourquoi je ne trouve pas très logique de me basé sur le roman moderne mais plus sur le nouveau roman. Mais je ne veux pas faire du hors sujet ...

Comme exemples, si je me base sur le nouveau roman, j'avais pensé à Marguerite Duras avec Moderato Cantabile, car les lieux sont toujours les mêmes, son quotidien se répète sans cesse, et toute les fois ou elle se rend voir Chovin, la conduise à rien car finalement elle décide de sortir de sa vie à la fin du roman ...

Pour le roman moderne, j'ai beau chercher je n'ai vraiment pas d'idées ...

5

Jusqu'à quel point le roman moderne met-il en scène l'absurdité définie par Camus ?

J'ai une dissertation à faire sur ce sujet. C'est un sujet Bac accompagné d'un corpus de 4 extraits :

- Franz Kafka, le procès, (1925)
- Albert Camus, L'étranger, (1942)
- Jean Marie Gustave Le Clézio, Le procès-verbal, (1963)
- Emmanuel Carrère, L'adversaire, (2000)

LE SUJET DE DISSERTATION QUE L'ON M'IMPOSE EST LE SUIVANT :

Dans son essai le Mythe de Sisyphe, publié la même année que l'étranger Albert Camus écrit que " Dans un univers soudain privé d'illusions et de lumières, l'homme se sent étranger […]. Ce divorce entre l'homme et sa vie, l'acteur et son décor, c'est proprement le sentiment de l'absurdité. "

JUSQU'À QUEL POINT LE ROMAN MODERNE MET IL EN SCÈNE L'ABSURDITÉ DÉFINIE PAR CAMUS ?

Je suis en première L et c'est la première dissertation que je fais, je n'ai vraiment aucune idée des pistes que je dois aborder. Si vous pouviez m'aider ...

je me suis interrogé sur la citation du mythe de Sisyphe qui, si je l'ai bien compris est censé définir le sentiment même de l'absurdité pour Camus ?

Après l'avoir relu et chercher des synonymes, le sens que j'en ai dégagé est le suivant :
Le sentiment de l'absurde pour Camus c'est le faite de ne plus être maître de sa propre vie, mais d'en être finalement le figurant.

J'ai ensuite compléter cette déduction par des recherches. L'absurde si je ne me trompe pas, serait pour Camus le caractère vain de la vie, car elle est machinale et nous passons notre temps à reproduire les même choses.

« Un jour vient […] et l'homme constate ou dit qu'il a trente ans. Il affirme ainsi sa jeunesse. Mais du même coup, il se situe par rapport au temps. […] Il appartient au temps et, à cette horreur qui le saisit, il y reconnaît son pire ennemi. Demain, il souhaitait demain, quand tout lui-même aurait dû s'y refuser. Cette révolte de la chair, c'est l'absurde ».

L'absurde serait également le fait que l'homme est en total désaccord avec le monde.

« L’absurde naît de cette confrontation entre l’appel humain et le silence déraisonnable du monde. »

Et enfin il veut lutter contre l'absurde de cette manière

« Je tire aussi de l’absurde trois conséquences qui sont ma révolte, ma liberté et ma passion. Par le seul jeu de la conscience, je transforme en règle de vie ce qui était une invitation à la mort – et je refuse le suicide. »

Je me suis ensuite interrogé sur ce qu'est le roman moderne, c'est donc Rabelais qui en serait le fondateur et se serait un roman parodique et réaliste.

Donc j'aimerai savoir si je suis sur la bonne voix, je dois donc montrer comment le roman moderne incarne l'esprit de l'absurde.

Seulement j'ai une question, dans mon sujet, il est bien dit " roman moderne " , seulement en ce moment j'étudie le " nouveau roman " . De plus que l'absurde est un courant qui subvient après la seconde guerre mondiale tandis que le roman moderne est apparut ( celons mes recherches ) au XVIème siècle. C'est pourquoi je ne trouve pas très logique de me basé sur le roman moderne mais plus sur le nouveau roman. Mais je ne veux pas faire du hors sujet ...

Comme exemples, si je me base sur le nouveau roman, j'avais pensé à Marguerite Duras avec Moderato Cantabile, car les lieux sont toujours les mêmes, son quotidien se répète sans cesse, et toute les fois ou elle se rend voir Chovin, la conduise à rien car finalement elle décide de sortir de sa vie à la fin du roman ...

Pour le roman moderne, j'ai beau chercher je n'ai vraiment pas d'idées ...

Je ne sais pas comment poursuivre ce travail ...

6

Jusqu'à quel point le roman moderne met-il en scène l'absurdité définie par Camus ?

Il est évident qu'on ne te demande pas de connaitre les quatre œuvres. Sers-toi des extraits et cherche ce qu'il y a de "conflictuel" là dedans.

7

Jusqu'à quel point le roman moderne met-il en scène l'absurdité définie par Camus ?

Merci bien. Le problème, c'est que je ne vois pas du tout quel sorte de plan je dois faire. Le "jusqu'à quel point" me gène beaucoup car comment appliquer le plan thèse antithèse ?

8

Jusqu'à quel point le roman moderne met-il en scène l'absurdité définie par Camus ?

Quelqu'un pourrait me parler un peu du roman moderne?
En quoi il consiste.
J'ai mener des recherches: c'est un moyen d'expression privilégié du tragique de l'homme d'après Malraux. Il remplace peu à peu la poésie comme moyen d'expression privilégié de la conscience nationale des peuples qui accèdent à la modernité (inconnue). J'apprends également que le roman moderne est né en France à la parution de La Princesse de Clèves, en 1678, par Mme de La Fayette.
Pour moi tous ceci est trop vaste pour comprendre la notion. D'autant plus que je dois également expliquer jusqu'à quel point le roman moderne met-il en scène l'absurde. Quel lien il y a entre Camus et Cervantès? Je lis parallèlement que le créateur serait plutôt Balzac. Je suis perdu.
Par contre aucun allusion au nihilisme de Nietzsche. (normal?)
J'apprécierais davantage une réponse rapide,
Merci d'avance.

9

Jusqu'à quel point le roman moderne met-il en scène l'absurdité définie par Camus ?

Alors, j'ai une synthèse sur le roman moderne, la voici

Au XVIII siècle Denis Diderot affirme la liberté de l'individu. Au XIX il devient le miroir de la société. Au XXe, il traduit les désillusions de l'homme moderne dans les mouvements absurdes et de l'existentialisme. Les formes narratives se renouvellent et les personnages se reconstruisent.

Je renouvelle ma question, comment puis je faire un plan thèse antithèse ?

comment dois je traiter ce sujet ?

J'ai beau faire des recherches je ne m'en sort vraiment pas