21

La poésie est-elle l'art de celui qui plane sur la vie et comprend le langage des fleurs et des choses muettes ?

Merci beaucoup pour cet éclairsissement ! Je penses maintenant bien comprendre le sujet.
Puis-je utiliser la problématique " la poesie est-elle l'art de celui qui plane sur la vie et comprend sans effort le langage des fleurs et des choses muettes ? " ou dois-je forcement reformuler le sujet ?
Avec cette problématique, puis-je avoir votre avis sur mon plan ?

merci

22

La poésie est-elle l'art de celui qui plane sur la vie et comprend le langage des fleurs et des choses muettes ?

Bonsoir Haetrise,

Il faut reformuler le sujet :
"La poésie consiste-t-elle seulement à percer les secrets de la nature ?"
ou
"La poésie consiste-t-elle seulement à animer l'inanimé ?"

A partir de ce questionnement, tu peux élaborer un plan.
1 - oui, la poésie est...
2 - mais elle peut aussi emprunter d'autres voies
3 - dépassement qui fait défaut dans ta proposition par ex. quel que soit son projet, le poète doit "inventer" un langage en accord avec la mission qu'il assigne à son oeuvre.

23

La poésie est-elle l'art de celui qui plane sur la vie et comprend le langage des fleurs et des choses muettes ?

Bonjour,
il me semble, peut etre à tord, qu'avec l'emploie de ces problématiques, je négligerai une parti du sujet, à savoir la fonction du poete, son aptitude à la poesie, en ne parlant que de la poesie elle meme et de sa fonction. Hors il me semble que le sujet parle également du poete " l'art de celui qui plane sur la vie et comprend sans effort " ?
Il est vrai que je dois reflechir à une troisieme partie, pour le moment aucune idée ne me vient, mais j' y travaille !
Encore une fois, Merci

24

La poésie est-elle l'art de celui qui plane sur la vie et comprend le langage des fleurs et des choses muettes ?

Tu peux transformer la problématique en
"Le poète est-il celui qui doit percer les secrets de la nature ?"
La nuance est faible. Elle peut te permettre d'aborder plus facilement les "paradis artificiels".