1

Quels débouchés pour les filières universitaires ?

Bonjour,

Lu sur Lemonde.fr tout à l'heure :

« Des usines à chômeurs » : c'est la réputation que traînent les filières de lettres, langues et sciences humaines. Si l'insertion professionnelle y est moins bonne que dans les études économiques, juridiques, de gestion et scientifiques, toutes les disciplines ne se valent pas. […]

Pour l'année 2005-2006, on comptait près de 80 000 étudiants sur les trois années du cursus licence en langues, plus de 90 000 en lettres, plus de 36 000 en histoire. Or l'enseignement, qui apparaissait auparavant comme le débouché naturel de ces études, est désormais réservé à un petit nombre d'élus. Ainsi les postes offerts aux concours externes du Capes s'élèvent, pour la session 2007, à 730 postes en histoire-géographie, 125 en allemand, 1 086 en anglais, 980 postes en lettres modernes ou encore... 30 postes en philosophie. […]

Dans les filières engorgées, mieux vaut être bon élève, poursuivre jusqu'au master, ou faire une formation complémentaire après la licence. "Un élève moyen qui obtient une licence de lettres ou de sciences humaines a peu de chances de trouver un boulot intéressant, considère Jean-Robert Pitte, président de Paris Sorbonne (Paris-IV). En revanche, un étudiant avec une tête bien faite et une solide culture générale a les aptitudes pour trouver un emploi en entreprise que ce soit dans les ressources humaines, le management, voire dans des métiers plus techniques." […]

L'opération Phénix a pour ambition de faire évoluer les mentalités : à la rentrée 2007, sept grands groupes (PricewaterhouseCoopers, Renault, Axa, Coca-Cola, Siemens, HSBC et la Société générale) lancent un partenariat avec les universités de Marne-la-Vallée, Paris-XII (Créteil), Paris I, III et IV pour recruter, en CDI, 70 étudiants de niveau Master 2 (bac + 5) en lettres, sciences humaines ou sociales avec une mise à niveau en économie et en finance. […]

* Source : http://www.lemonde.fr/vous/article/2007 … _3238.html

Alors, des candidats pour travailler chez PricewaterhouseCoopers ? 

Bonne soirée,

Cyril

Quels débouchés pour les filières universitaires ?

Pourquoi pas ! Justement, faire un master à Paris III ou IV fait partie de mes projets éventuels pour l'année prochaine
Et puis il faut faire le bon choix entre master recherche et master professionnel...

Quels débouchés pour les filières universitaires ?

Bonne idée...mais pourquoi seulement dans quelques facs? Il y a également des très bons élèves en province !!!
J'espère que cela donnera des idées à d'autres entreprises!

A part ça, je suis plutôt d'accord avec l'article : pour avoir un bon travail après une fac de lettres il faut un très bon niveau et quelques études complémentaires dans des domaines autres... ou alors beaucoup de chance et du piston !!!