1

Le théâtre est non seulement soumis à une série de codes et ne saurait être joué ni perçu en dehors de ces codes...

Bonjour,

Voilà j'ai une dissertation à faire où on il est demandé de préciser quelles réflexions sur l'art dramatique pourrait inspirer ses  propos:

"le théâtre est non seulement soumis à une série de codes et ne saurait être joué ni perçu en dehors de ces codes, mais il ne saurait même être conçu ni écrit en dehors d'eux. Un acteur dramatique écrit pour la scène de son temps, pour l'espace scénique et les moyens techniques qui sont possibles à son époques: codes de la scène, du mode de jeu, des convenances spécifiques à chaque époque"


Alors je dois diviser mon travail en 3 parties, dans la première j'ai décidé de parler des codes et des règles auxquels doit se soumettre le dramaturge, sauf qu'après j'ai l'impression d'avoir tout dit en ce qui concerne la citation, du coup je vois pas de quoi je pourrais parler dans les deux autre parties.

Si vous pourriez me donner des idées qui pourrait m'inspirer à trouver quoi aborder dans les deux autres parties.

Merci à vous.

2

Le théâtre est non seulement soumis à une série de codes et ne saurait être joué ni perçu en dehors de ces codes...

Bonjour,

Tu n'as pas défini de problématique préalable, c'est pourquoi tu éprouves des difficultés.
Par exemple essaie "dans quelle mesure l'auteur dramatique est-il contraint par les possibilités techniques et les conventions culturelles de son temps ?"
Tu peux alors examiner  comment ces aspects ont conditionné les formes théâtrales au cours des âges, de la cérémonie religieuse aux enceintes en tout genre y compris la rue...
Les auteurs n'ont-ils jamais innové ?
Comment ont-ils dépassé les contraintes ?
Et surtout quels partis nouveaux ont-ils su tirer de ces mêmes contraintes ?

Le théâtre est non seulement soumis à une série de codes et ne saurait être joué ni perçu en dehors de ces codes...

Bonjour,

Quelle est la consigne donnée pour ce devoir ? Est-ce simplement "Quelles réflexions sur l'art dramatique pourraient inspirer ces propos : ... " ?

4

Le théâtre est non seulement soumis à une série de codes et ne saurait être joué ni perçu en dehors de ces codes...

Jean-Luc a écrit :

Bonjour,

Tu n'as pas défini de problématique préalable, c'est pourquoi tu éprouves des difficultés.
Par exemple essaie "dans quelle mesure l'auteur dramatique est-il contraint par les possibilités techniques et les conventions culturelles de son temps ?"
Tu peux alors examiner  comment ces aspects ont conditionné les formes théâtrales au cours des âges, de la cérémonie religieuse aux enceintes en tout genre y compris la rue...
Les auteurs n'ont-ils jamais innové ?
Comment ont-ils dépassé les contraintes ?
Et surtout quels partis nouveaux ont-ils su tirer de ces mêmes contraintes ?

Merci pour les idées 
C'est vrai que je me suis accrochée à une seule idée (codes, lois du théâtre à travers les époques) du coup j'ai pas pu aller plus loin.

Je pense que je vais aborder l'innovation au théâtre et la disparition de certaine contraintes classiques.

J'ai pensé en même temps parler des dramaturges qui s'opposent à ces lois et dont la seule règle était de plaire au public. Je sais pas si je m'éloigne un peu.


ManonP a écrit :

Bonjour,
Quelle est la consigne donnée pour ce devoir ? Est-ce simplement "Quelles réflexions sur l'art dramatique pourraient inspirer ces propos : ... " ?

Oui c'est ce qui est formulé dans la dissertation, sans précisions.

5

Le théâtre est non seulement soumis à une série de codes et ne saurait être joué ni perçu en dehors de ces codes...

La règle du plaisir, de la surprise, de l'habileté, celle qui touche le cœur, qui émeut... transcende en effet les goûts et les époques.
Réfléchis néanmoins aux règles minimales sans lesquelles il n'y a plus de théâtre.