Étude onomastique - Félix Grandet

Bonsoir à tout le monde,
Bon je prépare une étude sur le personnage du Père Grandet Dans Eugénie Grandet, et parmi les points que je dois traiter : l'étude onomastique de ce personnage ( le Nom et la Dénomination ).
Le problème c'est je ne trouve aucun dictionnaire ou encyclopédie expliquant ce prénom : Félix ou le nom : Grandet ( même si ce dernier renvoie à la grandeur et la richesse ... ).
Je souhaite trouver de l'aide de la part de quelqu'un
Merci d'avance.

2

Étude onomastique - Félix Grandet

LMGTFY:
Félix possède une origine latine signifiant « heureux ». (cf. Wikipedia).

5 secondes de recherche montre en main.

Étude onomastique - Félix Grandet

Même temps pour Grandet : diminutif de Grand qui désigne bien sûr celui qui est grand ou plus âgé, surnom permettant de distinguer entre eux des frères.

Étude onomastique - Félix Grandet

Un nom, par nature, n'a pas de sens, même si on peut lui reconstituer une origine. Je ne trouve donc pas très pertinente la démarche qui consiste à fouiller l'archive de la langue, les dictionnaires, l'étymologie, pour dire ce que les noms signifient dans l'oeuvre. Pour qu'un sens les traverse il faut quelque chose dans l'oeuvre qui nous fasse sentir ça, c'est donc aussi dans l'oeuvre qu'il faut regarder : on pourra y trouver la réactualisation d'un sens originel, mais aussi de "fausses étymologies", des rapports à d'autres mots qui n'étaient pas dans la langue avant l'oeuvre. Quand j'étudiais le Rivage des Syrtes de Gracq, je trouvais bien un rapport de Marino à la mer, mais aussi au naufrage, qui est un mot important dans ce roman. Il y a bien un "naufrage de Marino", et la mort du personnage à la fin, qui se jette du haut d'une falaise dans la mer. Et cette mort n'est pas sans rapport avec la malédiction du sermon de Saint-Damase qui trouve aussi ses échos dans le nom de Marino comme dans ce qu'on dit à son sujet. On pourrait parler de l'inscription d'une destinée dans le nom du personnage ; je n'entre pas dans les détails, mais ce sont déjà quelques rapports qu'on ne pourrait pas entendre à s'en tenir aux documents sur la langue.