1

Laclos, Les Liaisons dangereuses, lettre 48

Bonjour !

J'ai une explication de la lettre 48 à faire. Il faudra expliquer :
Pourquoi la lettre est destinée à la présidente Tourvel ?
Pourquoi il y a le double langage dans cette lettre ?

Pourriez-vous me donner quelques pistes et explications ?

Lettre 48 :

Du Vicomte de Valmont à la Présidente Tourvel

Paris, ce 30 août.

C'est après une nuit orageuse, et pendant laquelle je n'ai pas fermé l'oeil; c'est après avoir été sans cesse ou dans l'agitation d'une ardeur dévorante, ou dans l'entier anéantissement de toutes les facultés de mon âme, que je viens chercher auprès de vous, Madame, un calme dont j'ai besoin, et dont pourtant je n'espère pas pouvoir jouir encore. En effet, la situation où je suis en vous écrivant me fait connaître, plus que jamais, la puissance irrésistible de l'amour; j'ai peine à conserver assez d'empire sur moi pour mettre quelque ordre dans mes idées; et déjà je prévois que je ne finirai pas cette lettre, sans être obligé de l'interrompre. Quoi! ne puis-je donc espérer que vous partagerez quelque jour le trouble que j'éprouve en ce moment? J'ose croire cependant que, si vous le connaissiez bien, vous n'y seriez pas entièrement insensible. Croyez-moi, Madame, la froide tranquillité, le sommeil de l'âme, image de la mort, ne mènent point au bonheur; les passions actives peuvent seules y conduire; et malgré les tourments que vous me faites éprouver, je crois pouvoir assurer sans crainte, que, dans ce moment même, je suis plus heureux que vous. En vain m'accablez-vous de vos rigueurs désolantes; elles ne m'empêchent point de m'abandonner entièrement à l'amour, et d'oublier, dans le délire qu'il me cause, le désespoir auquel vous me livrez. C'est ainsi que je veux me venger de l'exil auquel vous me condamnez. Jamais je n'eus tant de plaisir en vous écrivant; jamais je ne ressentis, dans cette occupation, une émotion si douce, et cependant si vive. Tout semble augmenter mes transports: l'air que je respire est brûlant de volupté; la table même sur laquelle je vous écris, consacrée pour la première fois à cet usage, devient pour moi l'autel sacré de l'amour; combien elle va s'embellir à mes yeux! j'aurai tracé sur elle le serment de vous aimer toujours! Pardonnez, je vous en supplie, le délire que j'éprouve. Je devrais peut-être m'abandonner moins à des transports que vous ne partagez pas: il faut vous quitter un moment pour dissiper une ivresse qui s'augmente à chaque instant, et qui devient plus forte que moi.

Je reviens à vous, Madame, et sans doute j'y reviens toujours avec le même empressement. Cependant le sentiment du bonheur a fui loin de moi; il a fait place à celui des privations cruelles. A quoi me sert-il de vous parler de mes sentiments, si je cherche en vain les moyens de vous en convaincre? Après tant d'efforts réitérés, la confiance et la force m'abandonnent à la fois. Si je me retrace encore les plaisirs de l'amour, c'est pour sentir plus vivement le regret d'en être privé. Je ne me vois de ressource que dans votre indulgence, et je sens trop, dans ce moment, combien j'en ai besoin pour espérer de l'obtenir. Cependant jamais mon amour ne fut plus respectueux, jamais il ne dut moins vous offenser; il est tel, j'ose le dire, que la vertu la plus sévère ne devrait pas le craindre: mais je crains moi-même de vous entretenir plus longtemps de la peine que j'éprouve. Assuré que l'objet qui la cause ne la partage pas, il ne faut pas au moins abuser de ses bontés; et ce serait le faire, que d'employer plus de temps à vous retracer cette douloureuse image. Je ne prends plus que celui de vous supplier de me répondre, et de ne jamais douter de la vérité de mes sentiments.

merci d'avance

Rappel des règles
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

Laclos, Les Liaisons dangereuses, lettre 48

salut!

tout d'abord, la situation d'énonciation: quand et où, dans quelles circonstances Valmont a écrit cette lettre? (lis la ettre 47)
on peut voir que cette lettre a 3 destinataires, c'est ici qu'on peut parler du double langage, double sens de cette lettre: Mme de Tourvel, Mme de Merteuil et Emilie...

tu peux aussi voir que la lettre est ironique (double sens, et montre la naiveté de Mme de Tourvel, il se moque d'elle!, il écrit sa lettre sur le corps d'une autre femme (Emilie) désigné comme étant "la table même sur laquelle je vous écris" il y a beaucoup de preuves du double sens! d'ailleure la lettre l'est elle même, quand il dit qu'il "il faut vous quitter un moment pour dissiper une ivresse qui s'augmente à chaque instant, et qui devient plus forte que moi.", il est dans un lit avec Emilie, ici, il va fini de satisfaire ses besoins sexuels avec elle.

de plus Valmont est un libertin, c’est l’ironiste intrinsèque.

je pense que ça peut t'éclairer... la lecture de la lettre précédente (la 47) peut aussi t'aider, bon courage pour la suite 

3

Laclos, Les Liaisons dangereuses, lettre 48

Merci!
Juste une question à partir de "je reviens à vous" jusqu'à la fin, il ne fait plus de double sens, il s'adresse à Mme de Tourvel?

Laclos, Les Liaisons dangereuses, lettre 48

salut,
    Le double sens continu jusqu'à la fin. Si cela peux t'aider davantage, lis la lettre une fois en t'imaginant à la place de Tourvel qui reçoit une lettre d'amour passionné et tragique, puis relis là une deuxième fois en t'imaginant à la place de Merteuil ou Emilie et repère la vocabulaire libertin peut être que cela t'aidera également.
        J'espère que ceci t'aidera mieux, bonne chance!!!

5

Laclos, Les Liaisons dangereuses, lettre 48

Merci

6

Laclos, Les Liaisons dangereuses, lettre 48

Bonjour,
Je dois faire un commentaire sur la lettre 48 des Liaisons dangeureuses, j'aurais aimé avoir une idée de problématique,
Merci !

Rappel des règles
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

Laclos, Les Liaisons dangereuses, lettre 48

Bonjour,
Je dois faire un commentaire sur la lettre 48 des Liaisons dangeureuses..
j'ai un gros pb...je bloque

1 la prouesse rhétorique de Valmont
a) l'ironie du double sens
b) jeu episto 4 destinataires(est ce que je mes les motivation de Valmont pour chaq destinataire)

2 une démonstration de libertinage
a) la duplicité perverse de valmont(? je dois dire koi)
b) l'hédonisme

3)révélation d'un caractère
a)hypocrisie
b)libertin intrinsèque?(c koi)

j'arrive pas a faire une troisième partie..pouvez vous maider s'il vous plait

Laclos, Les Liaisons dangereuses, lettre 48

Ben........ pourquoi tu veux faire une 3ème partie, tu en as déjà trois ?

Laclos, Les Liaisons dangereuses, lettre 48

bonjour ,

en fait je sais pas si ma troisième partie elle va et j'ai du mal a voir ce que je dois développer dans la "duplicité perverse de Valmont" et la troisième grande partie, sur quels procedés dois je me baser ?q'est ce que je dois réellement relever?

Aidez moi s'il vous plait je dois le rendre lundi !!!
AIE AIE AIE ....
merci d'avance

10

Laclos, Les Liaisons dangereuses, lettre 48

Bonjour pouvez vous me dire si je ne me trompes pas! merci

C'est pour donc la lettre 48 des liaisons dangereuse de Laclos je me demandais si il y avait un registre pathétique et lyrique aussi? je me trompe ou pas?

merci de me répondre !