Lévi-Strauss, Race et Histoire - Dans une très large mesure, la distinction entre "les cultures qui bougent" et...

Bonjour,
je suis actuellement élève de terminale et je dois rendre un DM qui me cause beaucoup de problèmes.
Voici un extrait de texte de C. Levi-Strauss qui a pour but de m'aider à répondre à une question : "Est-il absurde de vouloir comparer les cultures ?".

"Dans une très large mesure, la distinction entre "les cultures qui bougent" et "les cultures qui ne bougent pas" s'explique par la même différence de position qui fait quen pour un voyageurn, un train en mouvement bouge ou ne bouge pas. Avec, il est vrai, une différence. A l'observateur du monde physique (comme le montre l'exemple du voyageur), ce sont les systèmes évoluant dans le même sens que le sien qui paraissent immobiles, tandis que les plus rapides sont ceux qui évoluent dans des sens différents. C'est le contraire pour les cultures, puisqu'elles nous paraissent d'autant plus actives qu'elles se déplacent dans le sens de la nôtre, et stationnaires quand leur orientation diverge. Chaque fois que nous sommes portés à qualifier une culture humain d'inerte ou de stationnaire, nous devons donc nous demander si cet immobilisme apparent ne résulte pas de l'ignorance où nous sommes de ses intérêts véritables, conscients ou inconscients, et si, ayant des critères différents des nôtres, cette culture n'est pas, à notre égard, victime de la même illusion. Autrement dit, nous nous apparaîtrions l'un à l'autre comme dépourvus d'intérêt, tout simplement parce que nous ne nous ressemblons pas."

Tout d'abord, je ne comprends pas les termes "cultures qui bougent" et "cultures qui ne bougent pas". La phrase en gras reste également incomprise pour moi. Quelqu'un serait-il capable de me les expliquer ?

De plus, je dois terminer en réalisant un commentaire en partant de la problématique "Est-il absurde de vouloir comparer les cultures ?". J'ai donc décidé de réaliser un plan en 2 parties ( Oui / Non ). Je ne trouve pas d'arguments ou exemples qui pourraient m'aider.
Si quelqu'un se sent inspiré par ce sujet, j'accepte volontié son aide  .

Merci d'avance.

2

Lévi-Strauss, Race et Histoire - Dans une très large mesure, la distinction entre "les cultures qui bougent" et...

Bonjour,

Une culture qui bouge est une culture qui évolue, à l'inverse une culture qui ne bouge pas est une culture figée.
Certaines cultures perpétuent une tradition et perçoivent toute évolution comme un danger. D'autres espèrent survivre en s'adaptant aux changements du monde ; Les premières engendrent des phénomènes de communautarisme, tandis que les secondes s'enrichissent des différences lorsqu'elles savent garder leur identité profonde.

Il faut repartir de l'image du train, une culture bouge quand elle évolue dans le même sens que la nôtre ; elle est jugée stationnaire (ou rétrograde ou menaçante) quand elle ne bouge pas ou bouge en sens contraire de la nôtre.

Lévi-Strauss, Race et Histoire - Dans une très large mesure, la distinction entre "les cultures qui bougent" et...

Merci Jean-Luc, votre aide m'a été utile.

Si quelqu'un est succeptible de m'aider, je reste en attente de réponses.
Merci.

4

Lévi-Strauss, Race et Histoire - Dans une très large mesure, la distinction entre "les cultures qui bougent" et...

Bonjour,
Je suis élève de terminale dans la section ES.
J'ai passé 8heures sur ma dernière dissertation de philo et j'ai eu 7, cela me décourage.
Cette fois j'ai une explication de texte :

Dans une très large mesure, la distinction entre "les cultures qui bougent" et "les cultures qui ne bougent pas" s'explique par la même différence de position qui fait que pour un voyageur, un train en mouvement bouge ou ne bouge pas. Avec, il est vrai, une différence. A l'observateur du monde physique (comme le montre l'exemple du voyageur), ce sont les systèmes évoluant dans le même sens que le sien qui paraissent immobiles, tandis que les plus rapides sont ceux qui évoluent dans des sens différents. C'est le contraire pour les cultures, puisqu'elles nous paraissent d'autant plus actives qu'elles se déplacent dans le sens de la nôtre, et stationnaires quand leur orientation diverge. Chaque fois que nous sommes portés à qualifier une culture humaine d'inerte ou de stationnaire, nous devons donc nous demander si cet immobilisme apparent ne résulte pas de l'ignorance où nous sommes de ses intérêts véritables, conscients ou inconscients, et si, ayant des critères différents des nôtres, cette culture n'est pas, à notre égard, victime de la même illusion. Autrement dit, nous nous apparaîtrions l'un à l'autre comme dépourvus d'intérêt, tout simplement parce que nous ne nous ressemblons pas.

Je ne sais pas du tout comment faire..
Si quelqu'un se sent inspiré par ce sujet, j'accepte volontiers son aide 
Merci d'avance.

Rappel des règles
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.