1

Aragon, L'Escale

Bonjour,

Je dois effectuer un commentaire sur ce poeme ci-dessous
Voici mon interprétation :
Le premier paragraphe "la répression" Aragon nous dépeint l'Europe sous l'occupation allemande pendant la seconde guerre mondiale, la vigie serait l'autorité allemande, les mutins les résistants.Cette strophe représente les souffrances de la guerre et le désespoir de l'occupation.
La deuxième strophe représente "l'espoir", champ lexical plus joyeux "les dauphins sautent comme des carpes", l'ile représente un symbole d'espérance et de liberté.

Pourriez vous m'indiquer si je suis dans le sujet et si mon interprétation est complètement farfelue.

Merci beaucoup pour votre aide

L'escale
Les voyageurs d'Europe entre eux parlaient d'affaires
Les yeux de la vigie adoraient l'horizon
Dans la cale ou valsaient d'obscures salaisons
Le reve des mutins se tordait dans les fers
Oublions qu'ils ont soif puisque nous nous grisons
Sur le pont promenade on joue un jeu d'enfer
Des marchands de bétails que les vents décoiffèrent
En quatre coups de dés perdaient leur cargaison.

Soudain le ciel blanchit et des rochers s'escarpent
Pure comme une nuit découpée aux ciseaux
C'est une ile Voyez sa couronne d'oiseaux
Les dauphins alentour sutent comme des carpes
La mer qui vient briser contre ell son biseau
D'ecume en soupirant l'entoure d'une écharpe
Avez vous entendu la tristesse des harpes
Aux doigts musiciens qui caressent les eaux..

2

Aragon, L'Escale

Bonjour,

J'y vois d'abord l'évocation poétique d'une traversée maritime.
Ton interprétation est difficile à défendre : en quoi l'occupant adorerait-il l'horizon ?

Aragon, L'Escale

Je n'ai effectivement vu dans ce poème aucune allusion à la guerre, mais peut-être as-tu des sources, dans le paratexte par exemple, qui te font penser cela ?