1

Albert Samain, Panthéisme

Bonjour,

Je dois écrire un commentaire organise sur le poeme d'Albert Samain, Panthéisme

En juillet, quand midi fait éclater les roses,
Comme un vin dévorant boire l'air irrité,
Et, tout entier brûlant des fureurs de l'été,
Abîmer son coeur ivre au gouffre ardent des choses.

Voir partout la vie, une en ses métamorphoses,
Jaillir ; et l'Amour, nu comme la Vérité,
Nonchalamment suspendre à ses doigts de clarté
La chaîne aux anneaux d'or des Effets et des Causes.

À pas lents, le front haut, par la campagne en feu,
Marcher, tel qu'un grand prêtre enveloppé du dieu,
Sur la terre vivante, où palpite l'atome !

Sentir comme couler du soleil dans son sang,
Et, consumé d'orgueil dans l'air éblouissant,
Comprendre en frissonnant la splendeur d'être un homme.

Cependant, je n'arrive pas a dégager le sens general du texte (ni le sens vers par vers). Je sais qu'il s'agit d'un poeme qui traite de la place de l'homme au sein de la Nature. Le panthéisme Doctrine philosophique ou religieuse qui, rejetant ou minimisant l'idée d'un dieu créateur et transcendant, identifie Dieu et l'univers, soit que le monde apparaisse comme une émanation nécessaire de Dieu (panthéisme stoïcien, panthéisme émanatiste des néo-platoniciens, philosophies de l'Inde, doctrine de Spinoza, etc.), soit que Dieu ne soit considéré que comme la somme de ce qui est. Je crois qu'il-ya une reference a Candide de Voltaire "La chaine aux anneaux d'or des effets et des causes"...

2

Albert Samain, Panthéisme

Bonjour,

Le sens général du sonnet est donné dans la chute, le dernier vers, l'homme conscience de l'univers.
Tout le poème évoque un été torride et la force de la vie, l'amour, comme cause souterraine et universelle.
Face à ce monde instinctif se dresse le poète, chantre et prêtre, qui célèbre la vertigineuse compréhension du mystère.
Je ne sais s'il y a une allusion à Candide de Voltaire, j'y verrais plutôt une référence aux Pensées de Pascal avec l'homme au confluent des deux infinis, le macrocosme et le microcosme.