51

Compter les syllabes d'un poème

Merci de m'indiquer combien de syllabes dans:
Bonne médication, finie l'agitation
Pour les tions, deux ou une syllabes
Même question pour "éloignés" et "individualisé"
Est ce que la réponse est figée ou plusieurs possibilités
Merci d'avance
Corinne

52 (Modifié par floreale 18/01/2017 à 18:17)

Compter les syllabes d'un poème

Bonne médication, finie l'agitation  12 syllabes.
éloignés : 3 syllabes
Individualisé :  7 syllabes

Pour la diérèse :
https://www.etudes-litteraires.com/foru … erese.html

Compter les syllabes d'un poème

Voir également ici :
https://www.etudes-litteraires.com/vers … p#syllabes

Compter les syllabes d'un poème

floreale a écrit :

Bonne médication, finie l'agitation  12 syllabes.

Pas tout à fait d'accord, suivant les règles classiques, à cause du e de finie qui précède une consonne. Normalement, seules les terminaison des verbes conjugués ne sont pas soumises à cette règle.

55

Compter les syllabes d'un poème

Bonjour,
J'ai les mots "médication" "agitation" "pulsion" "intégration" "obligation" dans mon poème, est ce qu'il faut compter deux syllabes ou une pour les "ion"? La règle est-elle figée?
Autre question : des délires mystiques et même maléfiques
Je souhaite faire des hémistiches, est ce que on a mysti que et ou mysti quet
Autre question: elle avalait les livres et s'évadait ainsi
Est ce que l'on compte les li vres et  ou les li vret
Enfin dernière question : est ce que je peux compter
La di ffé ren ce, oui, el le vous en ri chit soit 12 syllabes.
merci d'avance, c'est pour un concours de poésie.
Corinne

56

Compter les syllabes d'un poème

Cocotteminute,

Il est difficile de répondre à vos questions, car vous ne nous dites pas à quelles règles vous désirez soumettre votre production poétique. En effet, les règles suivies les poètes ont beaucoup évolué au fil du temps. Certains poètes ont même fait le choix de ne pas se soumettre à des règles.

Les questions que vous posez me laissent penser que vous désirez suivre les règles de la poésie classique. Si tel est le cas, voici ce que je peux vous dire :

- Dans la poésie classique, les diérèses sont en principe étymologiques. Cela signifie qu'un mot est l'objet d'une diérèse lorsque les voyelles concernées étaient déjà distinctes en latin. Si les voyelles françaises sont le produit d'une diphtongaison, il n'y a en principe pas de diérèse. Les mots que vous citez devraient normalement être l'objet d'une diérèse, car ils viennent tous de mots latins se terminant par -io.

- La règle de lecture du -e atone impose de prononcer la syllabe qui contient ce -e quand le -e se trouve à l'intérieur d'un mot. L'adjectif "mystiques" et le nom "livres" comptent donc respectivement trois et deux syllabes en raison du -s qui suit le -e atone.

- La règle de lecture du -e atone impose aussi l'élision de ce -e lorsqu'il est en fin de mot et que le mot suivant commence par une voyelle. Dans votre exemple, le -e de "différence" devrait donc être élidé, car il se trouve devant un mot commençant par une voyelle. Le souci, c'est qu'on ne pratique pas l'élision devant le mot "oui". Je crois que les poètes classiques auraient tout simplement évité de se retrouver dans ce genre de situation.

Bien entendu, vous n'êtes nullement obligée de vous soumettre aux règles de la prosodie classique (à moins bien sûr que cela soit imposé par le règlement de votre concours).

Enfin, si je peux me permettre une remarque sur le fond, dire que l'on s'évade en lisant des livres et que la différence nous enrichit, c'est quand même un peu cucul la praline.

Je vous souhaite bonne chance pour le concours.
FC.

57 (Modifié par Jehan 22/01/2017 à 18:00)

Compter les syllabes d'un poème

Bonjour.

Pour les terminaisons en -tion, Floreale t'a répondu : une seule syllabe selon la prononciation courante; quoique classiquement et étymologiquement, il faudrait faire la diérèse.
Celle-ci est donc utilisable également.

des délires mystiques et même maléfiques
En poésie strictement classique, le s obligerait à prononcer mys-ti-que-zé-mê-me
Mais si tu ne t'obliges pas à suivre trop strictement ces règles, l'hémistiche après "mystiques" ne me semble pas une grave entorse.
Même chose pour elle avalait les livres / et s'évadait ainsi

Le mot oui commence bien graphiquement par une voyelle, mais comme phonétiquement il commence par la semi-consonne w  et s'énonce ici après une légère pause, on peut être indulgent pour "la-dif-fé-ren-ce-oui". Qui prononcerait "la différençoui" ?