1

Interrogation indirecte avec « c'est quoi »

Est-ce possible de dire et/ou d'écrire une phrase telle que ceci : « On a oublié c'est quoi que c'est qu'il faut faire » ou faut-il toujours passer par la tournure « On a oublié ce qu'il faut faire » ?

2

Interrogation indirecte avec « c'est quoi »

« On a oublié c'est quoi que c'est qu'il faut faire »: je doute vous trouviez un jour cette tournure de phrase dans une allocution parlementaire. C'est une expression québécoise ou peut-être de l'Orne ?

3

Interrogation indirecte avec « c'est quoi »

Bonjour,

Si j'étais de l'Orne, qui n'est pas une ornière, j'apprécierais moyennement...

En tout cas:
"j'ai oublié c'est quoi..."
et
"c'est quoi que c'est"
et, mieux:
les deux à la fois
sont à réserver aux humoristes, de l'Orne ou d'ailleurs.

H

4

Interrogation indirecte avec « c'est quoi »

Hippocampe a écrit :

Bonjour,

Si j'étais de l'Orne, qui n'est pas une ornière, j'apprécierais moyennement...

H

Pourquoi cela ?
Savez-vous qu'il est possible de prendre "patois local", de l'Orne, des Côtes d'Armor, de l'Ardèche ou d'ailleurs en option au bac ? ( enfin c'était le cas en 1995 )
Prétendre mal imaginer un député s'exprimer en patois devant une assemblée ne doit pas vexer les patoisants. Encore que cela pourrait peut-être se faire, sait-on jamais. En outre, les québécois doivent être fiers d'avoir su préserver leur langue contre vents et marées anglo-saxons.

Cher Hippocampe, se sentir vexé en se mettant à la place d'un patoisant, c'est peut-être cela la vraie condescendance 

5

Interrogation indirecte avec « c'est quoi »

Non, c'était du vrai humour.

Par ailleurs je n'ai rien dit sur les Québécois que j'admire.

Interrogation indirecte avec « c'est quoi »

Bonjour,

D'autre part, je ne suis pas certaine qu'il s'agisse d'une interrogation indirecte, le verbe « oublier » ne s'y prête pas.

Il faudrait pour cela réellement faire l'ellipse de : j'ai oublié (et je demande à ce qu'on me rappelle) ce qu'il faut faire.

Muriel

Interrogation indirecte avec « c'est quoi »

Et si tu veux absolument donner à cette phrase une tournure interrogative, pourquoi ne pas raccoucir un peu plus?

Que faut-il faire? voire même, pour souligner ton oubli ( quelle distraction!  )

Que faut-il faire? J'ai oublié."

Interrogation indirecte avec « c'est quoi »

terpnoslogos a écrit :

Savez-vous qu'il est possible de prendre "patois local", de l'Orne, des Côtes d'Armor, de l'Ardèche ou d'ailleurs en option au bac ? ( enfin c'était le cas en 1995 )

Je suis très curieuse de connaître à quelle langue régionale possible au bac (basque, breton, catalan, corse, créole, occitan, tahitien, langues mélanésiennes, gallo, langues régionales d’Alsace, langues régionales des pays mosellans) se rattache le patois de l'Orne ? J'aurais dit que c'est un patois normand, mais je me trompe sans doute...

Interrogation indirecte avec « c'est quoi »

Bonjour Anne,

Comment ? Le normand n'est pas autorisé au bac ? Mais c'est un scandale ! 

Muriel

10

Interrogation indirecte avec « c'est quoi »

Le saintongeais non plus. Ah ces technocrates !