61

Le conditionnel passé 2e forme

merci et compris.

62 (Modifié par Hippocampe 26/08/2015 à 12:45)

Le conditionnel passé 2e forme

Il y a eu quelque part un bout de conversation sur le conditionnel passé deuxième forme mais je ne le trouve pas alors je me permets de poser ma question ici :
Qu'est-ce qui est désuet ?
L'utilisation du conditionnel passé deuxième forme
ou alors
l'appellation "conditionnel passé deuxième forme" (auquel cas comment doit-on appeler ce temps ?) ?

Le conditionnel passé 2e forme

Qu'est-ce qui est désuet ?
L'utilisation du conditionnel passé deuxième forme
ou alors
l'appellation "conditionnel passé deuxième forme" (auquel cas comment doit-on appeler ce temps ?) ?

Les deux, peut-être. Mais pour moi, à l'heure où je te parle, seule la première l'est.
En d'autres temps, j'aurais sans doute dit : J'eusse mieux fait de me taire, mais je dis maintenant couramment : J'aurais mieux fait de me taire.

Le conditionnel passé 2e forme

Pourquoi désuet ? Archaïque... en attendant que cela revienne !

65 (Modifié par Hippocampe 26/08/2015 à 12:44)

Le conditionnel passé 2e forme

gabiana a écrit :

En d'autres temps, j'aurais sans doute dit : J'eusse mieux fait de me taire.

Quand tu dis ça, tu dis bien que tu utilises le conditionnel passé deuxième forme ?

66 (Modifié par Jehan 27/08/2015 à 14:20)

Le conditionnel passé 2e forme

Tu trouveras la réponse à ta question aux N° 58 et 60 de cette rubrique:

Nous avions appris qu'il s'agissait du conditionnel passé deuxième forme, qui pouvait être remplacé par le conditonnel passé première forme, tel que l'a souligné Gabiana.
Le condionnel passé première forme est devenu conditionnel passé.
Quant au conditionnel passé deuxième forme, on l'assimile de nos jours au subjonctif plus que parfait.

Personnellement, je reste attaché à la notion de conditionnel passé deuxième forme. Le fait qu'il se conjugue exactement comme le plus-que-parfait, n'en fait pas pour autant un plus-que-parfait lorsqu'il est employé au conditionnel...Mais bon, je ne suis pas  grammairien et m'incline devant les décisions d'experts.

Le conditionnel passé 2e forme

Quand tu dis ça, tu dis bien que tu utilises le conditionnel passé deuxième forme ?

Oui. En italique. Je ne parle pas comme cela.

68

Le conditionnel passé 2e forme

Bonsoir,
J’aimerais savoir si la phrase ci-dessous est correcte :
– C’est vrai qu’on en voit beaucoup moins qu’avant. Les pesticides ont détruit les plantes dont il affectionnait les graines, sans compter tous ceux qui ont fini en cage. Il eût peut-être mieux valu pour lui que la nature ne l’ait pas pourvu d’un plumage aussi somptueux.
(Extrait d’un passage dialogué sur les chardonnerets)

N’employant que rarement le conditionnel passé deuxième forme, j’avoue que je ne suis pas très sûr de moi.
Je sais que si j’avais écrit « Il eût peut-être mieux valu pour lui que la nature ne le pourvût pas d’un plumage aussi somptueux », la phrase eût été correcte, mais je préfère le subjonctif passé.

En vous remerciant par avance pour vos réponses,

69

Le conditionnel passé 2e forme

Extrait du roman de Charles Dickens "Oliver Twist"

"elle suivit du regard la voiture jusqu'à ce que elle eût disparu"

c'est un sorte de conditionnel passé(c'est la deuxième forme du conditionnel selon j'ai lu)
mais je n'arrive pas a le saisir dans la phrase.À ma place j'aurais placé un temps du passé de l'indicatif.

"elle suivit du regard la voiture jusqu'à ce que elle disparut"

Qu'en pensez-vous?

Merci d'avance de vos réponses

Le conditionnel passé 2e forme

"elle suivit du regard la voiture jusqu'à ce que elle eût disparu"

Bonjour,
Le verbe après jusqu'à ce que se met au subjonctif.
Ici, dans une langue écrite en langage soutenu, il s'agit d'un subjonctif plus-que-parfait, devenu inusité à l'oral. De même que le passé simple du verbe principal. Le plus que parfait exprime l'achèvement de l'action.