51

Le conditionnel passé 2e forme

Il faut peut-être y voir une tournure elliptique :
Si j'avais été moins averti que je ne l'étais, je n'y eusse pas porté attention et je les eusse traités […].

52

Le conditionnel passé 2e forme

Non, pourquoi ?
Un conditionnel signifierait que s'il avait été moins averti, il n'y aurait pas porté attention. Ce me semble être l'inverse :
Moins averti que je ne le suis maintenant, je n’y AI pas PORTÉ attention et je les AI TRAITÉS...

Le conditionnel passé 2e forme

Oui, mais pourquoi le passé antérieur ? Le plus-que-parfait serait plus correct, me semble-t-il...

Moins averti que je ne l’étais, je n’y avais pas porté attention et je les avais traités...

Pourrions-nous avoir un passage plus long ?

54

Le conditionnel passé 2e forme

Il faut lutter contre le déclin du passé antérieur !

Le conditionnel passé 2e forme

Ce n'est pas le problème ! Il n'a pas de raison d'être ici, ou il y a une erreur dans le texte...

Le conditionnel passé 2e forme

La phrase semble être considérée comme incorrecte par ce chroniqueur :
http://www.parmotsetparvaux.fr/jeux/jeux96.html
Dommage, effectivement, que le contexte nous manque...

Le conditionnel passé 2e forme

Bonjour,
je serais tres reconnaissante de répondre à ma question :
dans cette phrase de Proust : " Si je m’étais trouvé face à face avec elle chez sa mère, nous aurions peut-être échangé des paroles irréparables qui eussent rendu définitive notre brouille, tué mon espérance et, d’autre part, en créant une anxiété nouvelle, réveillé mon amour et rendu plus difficile ma résignation",  Est-ce que le verbe dans la relative ( qui eussent rendu) est au conditionnel passé 2e forme ou au subjonctif plus que parfait?

Le conditionnel passé 2e forme

Voir les messages précédents de cette discussion : ce qu'on appelle "conditionnel passé 2e forme" est simplement un emploi modal particulier (et très littéraire) du subjonctif plus-que-parfait, qui prend un sens de conditionnel.  Il est facile de vérifier s'il s'agit de cet emploi : en essayant de le remplacer par un conditionnel passé qui a exactement le même sens. C'est le cas ici. Proust aurait pu écrire :

"Si je m’étais trouvé face à face avec elle chez sa mère, nous aurions peut-être échangé des paroles irréparables qui auraient rendu définitive notre brouille."

Et s'il a écrit :
"Si je m’étais trouvé face à face avec elle chez sa mère, nous aurions peut-être échangé des paroles irréparables qui eussent rendu définitive notre brouille."
c'est par pure coquetterie littéraire, pour apporter de la variété à sa phrase en n'utilisant pas deux fois de suite le conditionnel passé dans la principale et dans la relative.

59

Le conditionnel passé 2e forme

bonjour

je lis ce jour un tweet dont la construction me perturbe, bien que ma compétence en grammaire/conjugaison soit assez mauvaise. Je ne comprends pas l'emploi du "j'eusse préféré" dans ce qui suit "dette de Pierre, j'eusse préféré voir annuler celle de Paul; ce serait plus utile pour...". Je suis volontiers preneur d'une explication.

En effet, pourquoi pas le très simple ".....j'eus préféré...c'eût été plus utile" (au plus que parfait du subjonctif logiquement appelé) ou alors un "....j'aurais préféré....c'eût été".

Merci d'avance.

Le conditionnel passé 2e forme

Rappelons que le plus-que-parfait du subjonctif (appelé un peu abusivement dans cet emploi "conditionnel passé 2e forme" ) est en registre soutenu l'exact équivalent de l'usuel conditionnel passé.

Le plus simple aurait été l'emploi du conditionnel passé pour les deux verbes :
dette de Pierre, j'aurais préféré voir annuler celle de Paul; ç'aurait été plus utile.

En registre soutenu, on peut écrire les deux verbes au plus-que-parfait du subjonctif :
dette de Pierre, j'eusse préféré voir annuler celle de Paul; ç'eût été plus utile.

Et l'on peut aussi choisir de n'écrire qu'un seul des deux verbes à ce mode :
dette de Pierre, j'aurais préféré voir annuler celle de Paul; ç'eût été plus utile.
ou bien :
dette de Pierre, j'eusse préféré voir annuler celle de Paul; ç'aurait été plus utile.

En tout cas, le passé antérieur de l'indicatif que tu proposes ("j'eus préféré")  ne convient absolument pas.