1

Besoin d'aide pour traduire un texte en latin du XVIe siècle

Bonsoir, j'aurais besoin d'aide (n'ayant jamais fait de latin), pour traduire le texte suivant datant de 1590 (déchiffrage de manuscrit):

benè merenti benè precare, viator
non potuit ferro vinci non vincius arte
vinciri: id martis, palladis istud ope;
vincere sed ferro, vincire sed artibus hostes
quod suetus nomen vincius indè tulit (ou rulit?)
mulciberem ne victa foret, sed vincta poposcis (ou poposcie?)
mors: hinc sulphureo vincius igne cadit
scire velis quantus fuerim, germania dicet,
dicet & innumeris gallia nostra locis.



En vous remerciant par avance.

Besoin d'aide pour traduire un texte en latin du XVIe siècle

Bonjour.
Ce texte me semble être une inscription funéraire, comme le montre son début et sa teneur générale. Ma traduction est inélégante, mais littérale.

Prie bien pour celui qui le mérite bien, passant.
Vincius n'a pu être vaincu par le fer ni enchaîné par le savoir-faire(1)
L'un grâce à l'aide de Mars, l'autre à celle de Pallas(2)
Mais parce qu’il avait l'habitude de vaincre ses ennemis par le fer, de les enchaîner par son savoir-faire,
C’est de là qu’il a tiré son nom de Vincius(1)
La Mort a réclamé à Vulcain de ne pas être vaincue, mais enchaînée(3) ;
C’est pourquoi Vincius tombe (ici) victime d’un feu de soufre(4)
Tu veux savoir qui je fus : la Germanie te le dira,
Notre Gaule aussi te le dira dans des lieux innombrables.

(1) Jeu de mots sur le nom de Vincius, qui rappelle à la fois vincere, « vaincre » et vincire, « enchaîner » J’ai cherché un autre jeu de mots avec « fer » et « faire »
(2) Surnom d’Athéna (Minerve), déesse de l’intelligence, des arts et des sciences.
(3) Vulcain est un dieu forgeron.
(4) J’ignore à quoi il est fait ici allusion : Vincius a pu mourir foudroyé ( ?). Je pense d’autre part que le vers fait référence à une représentation du héros militaire sur son tombeau, mais rien n’est certain.

3

Besoin d'aide pour traduire un texte en latin du XVIe siècle

Merci beaucoup de votre réponse.

C'est effectivement une inscription funéraire qui était sur un monument bâti pour Hubert de Vins (d'où sans doute le jeu de mot sur "vincius") et qui a été tué d'un coup d'arquebuse (allusion sans doute au souffre dans la poudre) en novembre 1589.

Est-ce que dans ce sens, si on ne retient pas le jeu de mot possible sur "fer" et "savoir faire", on pourrait utiliser un mot qui ferait plus référence à la "politique" où à "l'habilité" à la place de "savoir faire"?

Merci encore de votre temps, et de la rapidité de l'intervention.

Oserais-je solliciter votre gentillesse pour traduire la deuxième épitaphe qui était sur ce monument avant sa destruction en 1790 (elle est un peu plus longue - une dizaine de vraies lignes)?

Besoin d'aide pour traduire un texte en latin du XVIe siècle

En l'absence de tout contexte historique, je ne pouvais pas deviner l'arquebusade!!!
Bien sûr, on peut donner un sens plus politique au mot ars.
N'hésitez pas à nous soumettre d'autres textes, mais donnez-nous les éclaircissements nécessaires si vous les possédez!
Cordialement.

5

Besoin d'aide pour traduire un texte en latin du XVIe siècle

Merci encore, et je reconnais volontiers que j'aurais dû, dès le début, donner les informations sur le contexte historique.

En vous priant donc d'excuser par avance cet oubli, je me permets de vous proposer la deuxième épitaphe qui était tracée sur le tombeau:

Asta viator, Magni Vincii Marmor adest perlege. Magnus ille Vincius, Salyorum optimatum splendor, Senatûs populique sextiani amor, deliciaeque; Sanctioris Faederis Gallici apud Salyos exercitûs ex Senatûs Consulto praedectus: Hoereticis galliam populari cogitantibus quinquiès collatis signis, apud Dionisiacum celtarum cognatium, Moncortitium, Gallicantium Pictonum, onelium aurelianorum prostratis atque ingenti germanorum strage sub divis principibus Galloguifiis facta, tandèm quinquagenarius penè dùm factionem haereticis sociatem dira omnia salvis minitantem in aspera juga montium bellica virtute, singulari prudentia, pari felicitate compelleret, & gratium oppidum salyorum oppugnaret.
Post quartum in expeditione Rupellae aquitanicorum sponte ue (ou "us" ou "ui") regio pectore in suum deduceret telum flammeum acceptum (proh dolor?) è manibus in cerebrum emisso confectus; dulcissiman patriam, suavissimos liberos, Franciscum & Gasparem charissimo parente orbatos, perpetuo luctui vota facientes liquit XII Kal. Decembris, ann. reparatae salutis.
CI]  ICLXXXIX

J'ai essayé de bien relire, mais il se peut que quelques "f" se soient transformés en "s" et vice-versa du fait de la typographie de l'époque qui ne permet pas de trop les différencier.

Autres éléments sur Hubert Garde, baron de Vins: il était le chef de la Ligue catholique en Provence, il a combattu avec beaucoup de zèle tous les tenants de la religion réformée, et quand il est mort les troupes du roi de France en s'alliant avec le duc de Savoie qui voulait reprendre la Provence à la France. Fort aimé de la populace (ou de la Tourbe comme écrivait Nostradamus...).

Voilà, en vous remerciant encore.

Bonne soirée.

Besoin d'aide pour traduire un texte en latin du XVIe siècle

"Arrête-toi, passant; voici le tombeau du Grand Vincius : lis jusqu'au bout. Ce grand Vincius, splendeur dee nobles provençaux, amour du Sénat et du peuple aixois, délices de la Sainte Ligue et nommé préfet de l'armée de Provence par sénatus consulte, après que les hérétiques, qui projetaient de dévaster la Gaule, eurent pris les armes et eurent été écrasés cinq fois à Saint-Denis, à Cognac, à Moncontour en Poitou et à Auneau en Orléanais,(1) après qu'un énorme carnage de Germains eut été fait par les Princes de Guise, alors que, à peine âgé de cinquante ans, il attaquait, sur des crêtes escarpées, une troupe allié à des hérétiques qui menaçait les provençaux des pires calamités, cela avec un courage guerrier, une sagacité singulière et un bonheur égal, et qu'il faisait le siège de la place de Grasse.
Lors de l'expédition de La Rochelle, comme il détournait pour la quatrième fois de la poitrine royale un trait enflammé pour le diriger sur la sienne, (ô douleur!), il fut terrassé par un cinquième trait qui lui fut lancé en pleine tête du haut des remparts; il laissa une patrie si douce, des enfants si aimables, François et Gaspard, privés de leur illustre père et abreuvant de prières un deuil éternel, le 12 décembre de la 1589ème année du Salut rédempteur."

Note : j'ai pris le texte sur un vieux document trouvé sur le Net; vous aviez fait des erreurs de transcription assez nombreuses; j'ai aussi trouvé en notes le nom moderne des villes. Par contre, j'ai laissé les expressions latines classiques sans chercher à les adapter. Ex : sénatus consulte.
(1) Ca ne fait que quatre noms de bataille...

7

Besoin d'aide pour traduire un texte en latin du XVIe siècle

Vraiment merci beaucoup!

J'avais tiré le texte du document "dictionnaire de la Provence et du comté-venaissain ... édité en 1787 (tome 4)), et l'impression que j'ai étant assez mauvaise, j'ai eu du mal à "recopier" (ne comprenant pas non plus ce que je recopiais...).

Si vous le permettez, j'aurais quelques questions de compréhension:

* les hérétiques sont dits avoir été écrasés 5 fois, mais seules 4 villes sont citées (je vais aller vérifier si il y a eu plusieurs batailles dans un de ceux-ci)?
* à La Rochelle, il a effectivement détourné le coup d'une arquebuse du Duc d'Anjou (futur roi Henri III), mais c'est à Grasse qu'il a reçu le coup fatal à la tête. Est-ce que c'est bien la signification de la phrase?
* le premier paragraphe liste un certains nombre d'attendus, mais ne semble pas se terminer vraiment. Est-ce que le sens serait, à la fin, "qu'il a été tué quand il attaquait, sur des crêtes escarpées ..."?

Mais si vous n'avez pas le temps de vous pencher sur ces détails, pas de problème, je vous remercie encore de votre temps et de votre gentillesse.


Cordialement.

Besoin d'aide pour traduire un texte en latin du XVIe siècle

alexis marincic a écrit :

Vraiment merci beaucoup!

J'avais tiré le texte du document "dictionnaire de la Provence et du comté-venaissain ... édité en 1787 (tome 4)), et l'impression que j'ai étant assez mauvaise, j'ai eu du mal à "recopier" (ne comprenant pas non plus ce que je recopiais...).

Si vous le permettez, j'aurais quelques questions de compréhension:

* les hérétiques sont dits avoir été écrasés 5 fois, mais seules 4 villes sont citées (je vais aller vérifier si il y a eu plusieurs batailles dans un de ceux-ci)? Je l'ai signalé en note.
* à La Rochelle, il a effectivement détourné le coup d'une arquebuse du Duc d'Anjou (futur roi Henri III), mais c'est à Grasse qu'il a reçu le coup fatal à la tête. Est-ce que c'est bien la signification de la phrase? Oui, mais les auteurs d'inscriptions ne respectent pas toujours la vérité historique!
* le premier paragraphe liste un certains nombre d'attendus, mais ne semble pas se terminer vraiment. Est-ce que le sens serait, à la fin, "qu'il a été tué quand il attaquait, sur des crêtes escarpées ..."? C'est l'intention de l'auteur, mais le texte n'est pas très structuré grammaticalement.
Mais si vous n'avez pas le temps de vous pencher sur ces détails, pas de problème, je vous remercie encore de votre temps et de votre gentillesse.


Cordialement.

9

Besoin d'aide pour traduire un texte en latin du XVIe siècle

Bonsoir (ou bonne nuit...).

merci pour ces compléments.

Cordialement.

10

Besoin d'aide pour traduire un texte en latin du XVIe siècle

Bonjour,

je ne jamais fais de latin. j'ai essayé de traduire avec un dictionnaire latin-français un texte de latin de 1529. j'ai pu déchiffrer quelques mots, j'ai aussi utilisé le traducteur en ligne google, mais le texte reste incompréhensible dans son ensemble ; aussi je demande de l'aide voici le texte trouvé dans les archives :
(A.D.74) SA 217

    Philippus dux nemosii Comesque gebennarum et gebennesii baro foucigniaci et bellifortis / ac dominus. Universis facimus manifestum Quod cum nostri parte fuerit commissa garda cure / et parrochialis ecclesie arlodi, benedilecto fideli Scutiffero nostro dominico deossens pro / preservatione Jurium nostrorum Que circa Ipsam gardam habemus Cum In favorem / benedilecti naturalis nostri Reverendo domini Jacobi de Sabaudia appostollici prothonotarii / Pretextu Suorum Jurium et expletorum In Sui favorem facientum, Ipsam commissionem / eidem dominico deossens factam habentes Ratam demio ac Iterum eidem gardam / dicte cure et parrochialis ecclesie commictimus Cum Illius quibuscumque pertinenciis / appendenciis fructibus et bonis que per se aut alium nostri parte per Ipsum deputandum / teneat administret Regat et gubernat Sub tamen debito Inventario et manibus / nostris donec aliter fuerit provisum, Mandando castellano et clerico curie / arlodi Et ceteris quibus expedierit Sub pena centum librarum gebennesii pro quoliter / Quathenus Eandem gardam, Cum dicte cure quibuscumque boniis et pertinenciis / Eidem deossens Et Ille vel Illlis Quem ad hoc nostri parte deputaverit Remictant / et Remictere faciant Qui taliter circa premissa Se habere debeat Quod divinis / cultis Ibidem ex assuret celibrari Solitis diminutus diei non posset * Ipsum et hos / qui ad premissa nostri parte fuerint deputati tam pro Juribus predictis nostris quam / dicti domini prothonotarii Cum dicta cura et parrochiali ecclesie Suisque boniis pertinenciis / fructibus et emolumentis quibuscumque In et Sub protectione guydagio et Salvigarda / nostris Specialibus harum Serie demo ponentes et Redutentes Esseque et manere / volumus quod diu dictam habebit gardam et donec aliter fuerit provisum Quam Si quis / ansi Suo temerario vel alias quomodolibet Infringere presumpserit Contra premissa / et circa dictam curam et parrochialem ecclesiam et Illius fructus et pertinenciorum / garderiosque predictos In persona vel bonis quomodolibet turbando molestando Iniuriando / aut aliam Indebitam novitatem Inferendo Indignationem nostram perpetuam penamque / Juris et ulterius centum marcharum argenti pro quolibet et vice qualibet qua contra / factum fuerit Se noverit Irremissibiliter Incursurum, hujusmodi autem Salvigarde licteras nostras locis et moribus / talia fieri Solitis per quoscumque comitales officiaros mediatos et Inmediatos cridari publicari / preconizari et quibus donec Intimande et notifficande Intimari et notifficari Plintellosque / armorum nostrorum comitalium In valvis ecclesie et curie eiusdem poni et affigi volumus et Jubemus In / vere Salvigarde Signum Ne quis In futurum Ignorantie causam allegare queat Quibuscumque / oppositionis exceptionis licteris accensamento et aliis ad hoc facienti non obstante * Cunctis Inhibendo / Sub pena premisse Inquantum contravenerit Seculares Ecclesiasticis vero Intimando et Sub pena / Reductionis Suorum quorumcumque bonorum temporalium ad manus nostras Ne de dicta cura pertinenciis / eiusdem aliquathenus Se Intromictere habeant In prejudicium nostrum huius facte commissionis dicto deossens / et ultra eiusdem garderii electionem et consensum verum eandem curam cum pertinenciis et bonis / Illeco visis presentibus eidem garderio et his quos Seu quem duxerit nostri parte eligendum / Remictere et Relaxare habeant Et de eadem ulterius Se Intromictere non presumant / In quantum ... agens dicta pena Se tenet ...[trou]... datas annessiaci nobis absentibus / quia Sic fieri Jussimus nostri absentia non obstante die prima Julii millesimo quingentesimo / vigesimo nono