Besoin d'aide pour traduire un texte en latin du XVIe siècle

J'avoue que je n'ai guère le courage...

12

Besoin d'aide pour traduire un texte en latin du XVIe siècle

Bonjour,

je comprends que ce texte en latin de 1529, peut désorienter car c'est du latin médiéval !
avec un dictionnaire je ne suis pas arrivé.
si vous connaissez une personne qui est spécialisée dans les études médiévales, elle pourrait résoudre cette traduction
merci de votre aide
Bernard Tresanini

13

Besoin d'aide pour traduire un texte en latin du XVIe siècle

Bonjour, je reviens vers ce site pour un autre texte sur Hubert de Vins (court)... Si jamais un des membres avait le courage de le traduire...

Il provient de l'historie de Provence de César de Nostredame, dans laquelle il cite  un éloge de Jean de Bologne, jurisconsulte :

« Non potuit ferro vinci, non VINCIUS arte
Vinciri : id Martis, Palladis istud ope.
Vincere sed ferro, vincire sed artibus hostes,
Quod suetus nomen VINCIUS ind e tulit.
Mulciberen ne victa foret, neu vincta poposcit
Mors : hinc sulphureo VINCIUS igne cadit. »

En vous remerciant par avance...

Alexis Marincic

Besoin d'aide pour traduire un texte en latin du XVIe siècle

Bonjour,
L'ensemble de l'inscription a déjà été traduite au début du même fil.
Voici ce que j'avais écrit à l'époque :

Ce texte me semble être une inscription funéraire, comme le montre son début et sa teneur générale. Ma traduction est inélégante, mais littérale.

Prie bien pour celui qui le mérite bien, passant.
Vincius n'a pu être vaincu par le fer ni enchaîné par le savoir-faire(1)
L'un grâce à l'aide de Mars, l'autre à celle de Pallas(2)
Mais parce qu’il avait l'habitude de vaincre ses ennemis par le fer, de les enchaîner par son savoir-faire,
C’est de là qu’il a tiré son nom de Vincius(1)
La Mort a réclamé à Vulcain de ne pas être vaincue, mais enchaînée(3) ;
C’est pourquoi Vincius tombe (ici) victime d’un feu de soufre(4)
Tu veux savoir qui je fus : la Germanie te le dira,
Notre Gaule aussi te le dira dans des lieux innombrables.

(1) Jeu de mots sur le nom de Vincius, qui rappelle à la fois vincere, « vaincre » et vincire, « enchaîner » J’ai cherché un autre jeu de mots avec « fer » et « faire »
(2) Surnom d’Athéna (Minerve), déesse de l’intelligence, des arts et des sciences.
(3) Vulcain est un dieu forgeron.
(4) J’ignore à quoi il est fait ici allusion : Vincius a pu mourir foudroyé ( ?). Je pense d’autre part que le vers fait référence à une représentation du héros militaire sur son tombeau, mais rien n’est certain.

15

Besoin d'aide pour traduire un texte en latin du XVIe siècle

Merci,et mille excuses, je n'avais pas vérifié si le texte proposé aujourd'hui était différent ou non du texte de 2011. Il provient d'un document différent, et n'est pas présenté dans ce dernier comme l'inscription qui accompagnait le monument construit dans l'église métropolitaine d'Aix, saint Sauveur.

J'aurais dû vérifier avant.

On va dire que cela a permis (i) de répondre à certaines questions d'orthographe dans la première version, et (ii) d'avoir le nom de l'auteur de ces vers....

Cordialement,

16

Besoin d'aide pour traduire un texte en latin du XVIe siècle

Bonsoir,

La traduction de ce texte est-elle toujours d'actualité ?

Cela démarre en gros par : "Philippe, duc de Nemours, comte de Genève et du Genevois, baron de Faucigny et de Beaufort, seigneur desdits lieux, faisons savoir à tous par ce document que...



berntresa45 a écrit :

Bonjour,

je ne jamais fais de latin. j'ai essayé de traduire avec un dictionnaire latin-français un texte de latin de 1529. j'ai pu déchiffrer quelques mots, j'ai aussi utilisé le traducteur en ligne google, mais le texte reste incompréhensible dans son ensemble ; aussi je demande de l'aide voici le texte trouvé dans les archives :
(A.D.74) SA 217

    Philippus dux nemosii Comesque gebennarum et gebennesii baro foucigniaci et bellifortis / ac dominus. Universis facimus manifestum Quod cum nostri parte fuerit commissa garda cure / et parrochialis ecclesie arlodi, benedilecto fideli Scutiffero nostro dominico deossens pro / preservatione Jurium nostrorum Que circa Ipsam gardam habemus Cum In favorem / benedilecti naturalis nostri Reverendo domini Jacobi de Sabaudia appostollici prothonotarii / Pretextu Suorum Jurium et expletorum In Sui favorem facientum, Ipsam commissionem / eidem dominico deossens factam habentes Ratam demio ac Iterum eidem gardam / dicte cure et parrochialis ecclesie commictimus Cum Illius quibuscumque pertinenciis / appendenciis fructibus et bonis que per se aut alium nostri parte per Ipsum deputandum / teneat administret Regat et gubernat Sub tamen debito Inventario et manibus / nostris donec aliter fuerit provisum, Mandando castellano et clerico curie / arlodi Et ceteris quibus expedierit Sub pena centum librarum gebennesii pro quoliter / Quathenus Eandem gardam, Cum dicte cure quibuscumque boniis et pertinenciis / Eidem deossens Et Ille vel Illlis Quem ad hoc nostri parte deputaverit Remictant / et Remictere faciant Qui taliter circa premissa Se habere debeat Quod divinis / cultis Ibidem ex assuret celibrari Solitis diminutus diei non posset * Ipsum et hos / qui ad premissa nostri parte fuerint deputati tam pro Juribus predictis nostris quam / dicti domini prothonotarii Cum dicta cura et parrochiali ecclesie Suisque boniis pertinenciis / fructibus et emolumentis quibuscumque In et Sub protectione guydagio et Salvigarda / nostris Specialibus harum Serie demo ponentes et Redutentes Esseque et manere / volumus quod diu dictam habebit gardam et donec aliter fuerit provisum Quam Si quis / ansi Suo temerario vel alias quomodolibet Infringere presumpserit Contra premissa / et circa dictam curam et parrochialem ecclesiam et Illius fructus et pertinenciorum / garderiosque predictos In persona vel bonis quomodolibet turbando molestando Iniuriando / aut aliam Indebitam novitatem Inferendo Indignationem nostram perpetuam penamque / Juris et ulterius centum marcharum argenti pro quolibet et vice qualibet qua contra / factum fuerit Se noverit Irremissibiliter Incursurum, hujusmodi autem Salvigarde licteras nostras locis et moribus / talia fieri Solitis per quoscumque comitales officiaros mediatos et Inmediatos cridari publicari / preconizari et quibus donec Intimande et notifficande Intimari et notifficari Plintellosque / armorum nostrorum comitalium In valvis ecclesie et curie eiusdem poni et affigi volumus et Jubemus In / vere Salvigarde Signum Ne quis In futurum Ignorantie causam allegare queat Quibuscumque / oppositionis exceptionis licteris accensamento et aliis ad hoc facienti non obstante * Cunctis Inhibendo / Sub pena premisse Inquantum contravenerit Seculares Ecclesiasticis vero Intimando et Sub pena / Reductionis Suorum quorumcumque bonorum temporalium ad manus nostras Ne de dicta cura pertinenciis / eiusdem aliquathenus Se Intromictere habeant In prejudicium nostrum huius facte commissionis dicto deossens / et ultra eiusdem garderii electionem et consensum verum eandem curam cum pertinenciis et bonis / Illeco visis presentibus eidem garderio et his quos Seu quem duxerit nostri parte eligendum / Remictere et Relaxare habeant Et de eadem ulterius Se Intromictere non presumant / In quantum ... agens dicta pena Se tenet ...[trou]... datas annessiaci nobis absentibus / quia Sic fieri Jussimus nostri absentia non obstante die prima Julii millesimo quingentesimo / vigesimo nono

Besoin d'aide pour traduire un texte en latin du XVIe siècle

La demande datant de juillet 2014, je ne pense pas que cela soit utile...

18

Besoin d'aide pour traduire un texte en latin du XVIe siècle

Bonsoir Jacques,

Et si je m'y attaque, consentiriez-vous à la relire et à la corriger ?

Olivier

Besoin d'aide pour traduire un texte en latin du XVIe siècle

Oui, mais pour vous être agréable, car je préférerais nettement du Virgile !

20

Besoin d'aide pour traduire un texte en latin du XVIe siècle

Bonsoir Jacques,

Merci pour l'intention ! ;-) Il est clair que ce n'est pas du Virgile...

Ce texte pose plusieurs difficultés, usuelles :
1- on ne sait pas s'il a été publié ou si le demandeur l'a transcrit lui-même : absence de ponctuation,
majuscules un peu aléatoires, risque d'erreurs de transcription... le problème est que le demandeur initial n'en
donne pas la cote exacte aux AD74, et que, sans celle-ci, il est compliqué d'en vérifier la bonne transcription
2- identification des noms et lieux
3- variations "aléatoires" de syntaxe et d'orthographe par rapport au latin "classique".

Pour le point 2, j'ai résolu, je pense, la plupart des identifications.

Pour le point 1, c'est plus délicat. Par exemple, ligne 5, que vient faire ce "reverendO"... on attendrait "reverendI" :
faute de frappe, d'écriture, de lecture, de transcription...

Il est un mot, bien plus loin, qui me pose problème. Je pense comprendre l'idée mais ne trouve
le mot a priori nulle part : "Plintellos-que", que je pense être un accusatif pluriel. L'idée est que
le comte veut faire apposer aux portes de l'église concernée des "plintellos" portant ses armes comtales afin
que chacun comprenne qu'elle est bien sous sa protection. Mais je ne trouve ce mot dans aucun de mes
dictionnaires. Serait-ce simplement une "affiche/peinture" ? un "placard" ? un simple blason sur bois ?
Y-aurait-il un rapport avec "plintha" dont ce pourrait être un diminutif ?
Auriez-vous rencontré un substantif approchant dans vos lectures ?

Nous sommes ici en Savoie de 1529, l'acte est donné à Annecy... il peut y avoir des termes quelque peu vernaculaires !

Bien cordialement,

Olivier