101

Questions sur le master MEEF lettres modernes (métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation)

Ammy> je  précise que j'aime bien la littérature, mais que ce qui m'attire dans le métier d'enseignant, ce n'est pas tant le fait de transmettre des connaissances, que le fait de pouvoir me retrouver devant un public d'élèves, et donc de devenir ainsi un objet d'attention réciproque.

Questions sur le master MEEF lettres modernes (métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation)

Actrice plus qu'enseignante, alors ?

103

Questions sur le master MEEF lettres modernes (métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation)

Il est préférable d'être apprécié des élèves plutôt que détesté, mais le prof n'est pas là dans le but de se faire aimer des élèves ou de chercher à travers eux une reconnaissance affective... La relation prof/élève est très importante, mais il y a avant tout la mission de l'Ecole avec un grand E qui consiste à transmettre aux élèves des connaissances. Je ne suis pas particulièrement attiré par les grandes théories, mais pour faire simple, le prof est là pour transmettre des connaissances, des savoirs, une culture générale pour une bonne insertion dans la société, dans la vie professionnelle, et ce à travers un cours qui sera pour eux le plus intéressant possible.

104

Questions sur le master MEEF lettres modernes (métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation)

jeremy> Figure-toi que je me trouve être plutôt d'accord avec les propos que tu tiens en général, je ne pense donc pas qu'il y ait de malentendu entre nous.
Cependant, si je devais trouver une différence, je dirais p-être qu'il y a chez moi une vision plus "révolutionnaire" de la société.
Quand tu dis notamment que pour toi il n'y a pas de sot métier, eh bien je ne suis pas du même avis: je pense qu'il existe bel et bien de sots métiers - ou plus exactement des métiers de 'parasites'...
Parfois je me dis même qu'un bon coup de balai dans cet ordre social qu'on nous impose ne ferait pas de mal.

Questions sur le master MEEF lettres modernes (métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation)

En relisant tes messages, je n'ai pas bien compris en quoi ta vision était "révolutionnaire" ni quels "parasites" (en rapport avec le sujet de cette discussion) étaient visés.

Questions sur le master MEEF lettres modernes (métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation)

Pas de prosélytisme politique s'il vous plait.

107

Questions sur le master MEEF lettres modernes (métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation)

Jehan a écrit :

Actrice plus qu'enseignante, alors ?

en quelque sorte...
mais par exemple, que penseriez-vous d'un prof qui vivrait encore chez "papa-maman" ?
est-ce une chose qui existe, est-ce une chose qui vous "choquerait" et si oui pour quelle raison ?

108

Questions sur le master MEEF lettres modernes (métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation)

Je penserais d’abord qu’il a eu une chance énorme d’obtenir un poste dans sa région d’origine. Ensuite, prof ou autre, ne connaissant ni les motifs, ni la façon dont fonctionne cette cohabitation, je me garderais bien d’émettre quelque jugement. Chacun est libre !

109

Questions sur le master MEEF lettres modernes (métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation)

d'accord.
je te remercie, Anne, de m'avoir donné ton point de vue.

Questions sur le master MEEF lettres modernes (métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation)

Je ne comprends pas bien la question. Tout d'abord au début (l'année de stage) je vivais chez mes parents.
Ensuite j'ai une collègue qui est revenue chez ses parents aprés une séparation et qui y est encore. Enfin comme le dit Anne dans n'importe quelle profession on peut être amené à vivre chez ses parents pendant une période de sa vie pour certaines raisons variables.