1

Le comique, ennemi des soupirs et des pleurs, n’admet point en ses vers de tragiques douleurs...

Bonjour,

J’ai vraiment besoin d'aide. Je suis en seconde et j'ai une dissertation à faire et je ne sais pas par quoi commencer. Voici le sujet :

« Le comique, ennemi des soupirs et des pleurs,
N’admet point en ses vers de tragiques douleurs. » (Boileau)
En vous basant sur l'oeuvre intégrale de Dom Juan, dites en quoi Don Juan confirme et en quoi il le dément.

Rappel des règles
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

2

Le comique, ennemi des soupirs et des pleurs, n’admet point en ses vers de tragiques douleurs...

Bonjour à tous !

Alors voila, j'ai besoin de votre aide.

Je suis en 2nd et j'ai une dissertation pour la rentrée sur cet extrait de l'Art Poétique de Nicolas Boileau ( Chant III )

"Le comique, ennemi des soupirs et des pleurs,
N’admet point en ses vers de tragiques douleurs ;
Mais son emploi n’est pas d’aller, dans une place,
De mots sales et bas charmer la populace.
Il faut que ses acteurs badinent noblement ;

Que son nœud bien formé se dénoue aisément ;
Que l’action, marchant où la raison la guide,
Ne se perde jamais dans une scène vide ;
Que son style humble et doux se relève à propos ;
Que ses discours, partout fertiles en bons mots,
Soient pleins de passions finement maniées,
Et les scènes toujours l’une à l’autre liées.

Aux dépens du bon sens gardez de plaisanter :
Jamais de la nature il ne faut s’écarter."

Il faut  que je montre en quoi cette citation s'applique au genre de la "grande comédie" sous forme d'une dissertation, en 3 grandes parties (avec deux arguments (sous parties) par grande partie).
Il faut que je tire les idées conductrices de chacune de mes parties de cette citation, et que j'explique la cause et la conséquence de chaque idée, et décorer tout ça avec des exemples tirés de Tartuffe, du Misanthrope ou des Femmes Savantes
J'espère que vous comprenez  jusque là!

J'ai donc divisé cette citation en 3 partie pour trouvé mes 3 idées.

Pour schématiser le "plan" que j'ai trouvé :

I La grande comédie, une comédie pour la noblesse
   - pas pour n'importe que (pas pour la "populasse"...)
   - pas n'importe où (pas dans les "places"...)

Je pensais dire que Molière était au service de Louis XIV, et donc souligner le fait que la grande comédie s'adresse a "l'élite" de la société, à l'époque. Et donc que contrairement aux farces, elle utilise un vocabulaire soutenu, tout comme la tragédie.

II La grande comédie, une mise en scène proche de la tragédie.
   - pièces en 5 actes
   - durée plus longue que les farces
   - scènes liées les unes aux autres

Dans cette partie, j'avoue que je ne vois pas trop quoi dire...

III La grande comédie permet de faire changer les mœurs.
   - en plus de faire rire, elle doit installer un débat
   - permet l'évolution de la société ( remise en cause de certains comportements, comme dans Tartuffe par exemple.)


Mais voila, je trouve que ce plan ne va pas..
Pouvez vous me donner votre avis? Et m'aidez, car pour mes deux premières parties, j'avoue sécher un peu... J'ai essayé de commencer à écrire, mais, à par pour la troisième partie, je ne suis pas très inspirer...

J'espère avoir été clair, si vous avez des questions sur un point que je n'aurais pas expliquer n'hésitez pas !

Merci d'avance !