L'écriture autobiographique propose-t-elle toujours une représentation fidèle de la personnalité et de la vie de l'auteur ?

Salut à tous

J'ai pour le mardi de la rentrée une dissertation à rendre en français, l'énoncé est le suivant :

L'écriture autobiographique propose-t-elle toujours une représentation fidèle de la personnalité et de la vie de l'auteur ?

Je pensais faire une première partie ou je montrerai la sincérité, (écriture de sa propore vie, pacte de sincérité) de l'auteur et une seconde ou j'analyserai les limites de cette sincérité ( defauts de mémoire, decription d'une "naissance" par exemple...).

Cepandant, j'ai du mal à trouver des arguments pour ces parties. J'ai quelques idées mais n'arrive pas à les stucturer. 

J'aimerais savoir si vous auriez des pistes, ce que vous en pensez...

Merci à d'avance pour votre aide.

Charlotte

2

L'écriture autobiographique propose-t-elle toujours une représentation fidèle de la personnalité et de la vie de l'auteur ?

Re-présentation implique infidélité, stylisation (embellissment, enlaidissement...). Le texte fondateur en la matière est Les confessions J. J. Rousseau (voir le préambule). Il nous y montre que parler de soi c'est prendre son parti ou se charger.  Raconter ... sa vie (expression suave); c'est oublier, combler ce vide. Le travail de l'inconscient s'installe alors : condensation narrative, déplacement narratif...