Questions sur les Fleurs du Mal de Baudelaire

Bonjour à tous, j'étudie en ce moment les Fleurs du Mal de Baudelaire. Je n'ai jamais vraiment été emballée par la poésie, donc jusqu'à présent je ne m'étais pas beaucoup penchée sur ce recueil... Donc la lecture et la relecture des Fleurs du Mal s'impose, c'est selon moi une oeuvre compliquée mais je dois avouer qu'à force de lire des oeuvres critiques [profils, balises, analyse des poèmes and co se trouvent maintenant sur mon bureau] je trouve que c'est un recueil très riche et intéressant... je vais de surprise en surprise !

J'ai un sujet de dissertation sur lequel il faut que je travaille, je dois m'intéresser à la poétique des Fleurs du Mal : "un sonnet ne se fait pas avec des idées mais avec des mots"

Je pense étudier les sonorités, montrer que les mots forment des réseaux qui par leurs sonorités expriment eux aussi quelque chose, c'est à dire que les sonorités donnent une certaine atmosphère qui a un certain impact sur le lecteur. L'importance du choix des mots, les mots qui sont mis à la rime établissent sur plusieurs vers des sortes de correspondances. Est-ce que l'étude des correspondances verticales et horizontales est intéressant pour mon sujet ?  Montrer que les mots en eux même sont d'une importance capitale, qu'ils l'objet de l'attention de l'auteur. Mais je n'ai rien de très structuré dans mes pensées. Toute remarque est la bienvenue bien sur! Si vous avez des citations de sonnets qui vous ont frappées par leur sonorités... Merci d'avance

Questions sur les Fleurs du Mal de Baudelaire

Bonsoir,

Tu es limitée aux sonnets ?

A titre d'exemple, et même si ce n'est pas un sonnet, dans le poème ci-dessous, je ne vois et n'entends que "OR"... (et des "sonorités" confusément proches...).

L 'HORLOGE

Horloge !  dieu sinistre, effrayant , impassible,
Dont le doigt nous menace et nous dit : <Souviens-toi !
Les vibrantes Douleurs dans ton cour plein d'effroi
Se planteront bientôt comme dans une cible ;

Le Plaisir vaporeux fuira vers l'horizon
Ainsi qu'une sylphide au fond de la coulisse ;
Chaque instant te dévore un morceau du délice
A chaque homme accordé pour toute sa saison,

Trois mille six cents fois par heure, la Seconde
Chuchote : Souviens-toi ! - Rapide, avec sa voix
D'insecte , Maintenant dit : je suis Autrefois,
Et j'ai pompé ta  vie avec ma trompe immonde !

Remember ! Souviens-toi ! prodigue ! Esto  memor !
(Mon gosier de métal parle toute les langues.)
Les minutes, mortel folatre, sont des gangues
Qu'il ne faut pas lâcher sans en extraire l'or !

Souviens toi que le temps est un joueur avide
Qui gagne sans tricher, à tout coup ! c'est la loi,
Le jour décroît ; la nuit augmente ; souviens-toi !
Le  gouffre a toujours soif ; la clepsydre se vide.

Tantôt sonnera l'heure où le divin Hasard,
Où l'auguste Vertu, ton épouse encor vierge,
Où le Repentir même (oh ! la dernière auberge !) ,
Où tout dira : Meurs, vieux lâche ! il est trop tard ! >

Muriel

--------

Me revoilà...

C'est peut-être une façon de nous obliger à prendre conscience que la poudre du sablier du temps est une poudre d'or, et qu'en perdre un seul grain est plus que dommage...

Questions sur les Fleurs du Mal de Baudelaire

Merci pour la réponse. Oui c'est vrai on entend beaucoup OR comme horreur ..

Trois mille six cents fois par heure, la Seconde
Chuchote : Souviens-toi ! - Rapide, avec sa voix

Dans ce 1er vers j'ai l'impression que le rythme saccadé avec les mots courts et le chiffre donne un martèlement, comme si chaque seconde qui passe est un bouleversement....

Questions sur les Fleurs du Mal de Baudelaire

Oui peut être c'est vrai, je cherchais le rapport, et c'est plus que probable qu'il y ait un rapport, car la seconde est précieuse. C'est intéressant, je suis en train de m'ouvrir peu à peu à la poésie [peu à peu...]

Questions sur les Fleurs du Mal de Baudelaire

Ah non...pas "or" comme "horreur" ; "or" comme... OR, le métal précieux, aussi précieux que toute seconde perdue dont on n'a pas su extraire l' "or"...

Questions sur les Fleurs du Mal de Baudelaire

Va falloir qu'on cale nos horloges... notre échange est en désORdre !

Questions sur les Fleurs du Mal de Baudelaire

lol oui ! Mais le temps qui passe est aussi une horreur pour lui...

Questions sur les Fleurs du Mal de Baudelaire

Pour l'humain oui... pas pour l'hORloge...

Questions sur les Fleurs du Mal de Baudelaire

Merci ! Si quelqu'un a des idées...

10

Questions sur les Fleurs du Mal de Baudelaire

Un de ceux qui invitent le plus à l'imaginaire ample et somptueux est pour moi
J'ai longtemps habité sous de vastes portiques

le balancement volupteux de
Infinis bercements du loisir embaumé !
voir comment se répartissent les allitérations m/m en finale des hémistiches ; les nasalisées in/en/em ; les deux B ; er/ir ; les i dont deux i "longs" dans infinis et un i "court" dans loisir ; le ce de bercements et le Z de loisir...........et les inversées visuelles, mais qui "s"entendent" : in-ni dans infinis ; em-mé dans embaumé

Les exemples foisonnent chez Baudelaire, l'angoisse avec les Spleens la sensualité reconnaissante dans Le Balcon ou La Chevelure