Éluard, De l'horizon d'un homme à l'horizon de tous

Bonjour, je vous présente un poème que l'on trouve rarement et que ma professeur de français à eu le malheur de nous donner pour notre épreuve d'oral. Je n'arrive vraiment pas à faire un plan dessus, je suis définitivement perdu. Si quelqu'un aurait la bonté et le courage de m'aider, j'en serais reconnaissante !

Voici une question : Par quel procédés Eluard met-il en évidence le danger lyrisme ?

Et le texte : ( que j'ai écrit à la main car impossibilité de le trouver sur internet )

S'ACHEMINANT VERS LE NÉANT
Contemple ralentis les gestes
D'un homme entier en la vallée
De ton corps creux de ton coeur plein

La jeune fille nue
La moitié imprécise du couple de l'écho
Répond à l'aube à l'herbe à l'arbre
A ma jeunesse à la chanson de notre enfance
A la salive du désir parfumant mon palais
A mon regard réel inondé de lumière

Contemple et montre-toi dans ton passé
Comme une étoile toi qui chantes dans l'oiseau
Jusqu'à ce soir
Les ombres de son vol et les fleurs de ses plumes
Reviennent à la terre vierge et pourrissante
Nous entrerons dans l'ombre

Notre avenir est oublié
Par la mort j'ai vécu sans lendemains
Je vois la jeune fille nue
Sans le défaut de la cuirasse
La femme dénudée dans la nuit crue
Et la mère enfantée annulée sans espoir

Qui me calme qui m'affole toi
Qui dont est fort qui donc est faible
Sous mes paupières quand je dors

Sinon toi qui n'existes plus et qui me gagnes.
Paul Éluard, Poèmes Politiques ( 1948 ), De l'horizon d'un homme à l'horizon de tous


Donc voilà j'ai relevé quelques éléments, mais aucune possibilité de faire un plan...
-Ruptures : " jusqu'à ce soir " Entre deux mondes, la jeunesse et la vie avec des termes mélioratif et la déchéance vers la mort avec des termes péjoratifs
- " sans lendemains " signifie la mort, il y a une rupture du langage et de la communication
- Pas de rimes, pas de ponctuation ( sauf le point de la fin = la mort )

J'espère que vous allez pouvoir m'aider ! Merci d'avance.

2

Éluard, De l'horizon d'un homme à l'horizon de tous

Ce poème demande un temps d'acclimatation.

Le parcours de lecture serait : l'être sensible du poète peut le conduire au lyrisme élégiaque
Pour le plan, je ferais deux parties :
- la dissolution, la mort,
- l'absence, la souffrance et le désespoir.

Éluard, De l'horizon d'un homme à l'horizon de tous

Merci beaucoup pour ces deux axes car ils m'avancent. En revanche je n'arrive toujours pas à joindre deux idées pour chacun ainsi que deux arguments pour chaque idées... etc.

Je ne comprend pas où parler de la jeunesse et les souvenirs. ( je ne sais pas si c'est important )