1

Vaut-il mieux lire la presse ou lire les romans des grands auteurs ?

Vaut-il mieux lire la presse ou lire les romans des grands auteurs?
Curieuse question me direz-vous sans doute. Je pense pourtant que cette question n'est pas plus incongrue que la liste des dix plus grands romans de tous les temps ou que Le livre que vous emporteriez sur une île déserte.
D'aucuns seront bien-sûr tentés de répondre : les deux mon général! Pourquoi faudrait-il choisir?
Évidemment, dans l'idéal, il est indispensable d'être informé de l'actualité ; mais, justement, pour bien comprendre ces événements - et c'est là l'essentiel - il est nécessaire d'avoir une bonne culture, notamment littéraire...
Alors que faire quand le temps que l'on peut consacrer à la lecture est par définition limité?
La lecture des romans prends beaucoup de temps. J'en sais quelque chose pour avoir lu dans mon tramway quotidien, depuis quatre ans que je prends les transports en commun pour me rendre à mon travail : La recherche du temps perdu, La Comédie humaine et quelques autres choses notamment chez les français et les russes du XIXème.
C'est finalement bien peu de chose en quatre ans!
Auparavant je lisais régulièrement un quotidien (Le Monde) et je regardais un peu quelques hebdomadaires ou mensuels. Et puis je me suis dit que je n'en retirais pas grand chose et surtout que je passais à côté de plein de choses plus intéressantes à lire, plus enrichissantes. D'où ma lecture un peu compulsive de Proust et de Balzac. (Il y avait aussi un peu de jeu dans tout ça.)
A présent j'ai l'impression de n'être au courant de rien...
Alors que faire?
Je vous propose de répondre dans un sens ou dans un autre à la question qui vous est posée et surtout bien-sûr de dire pourquoi.
J'ai conscience que l'échantillon constitué par les participants de ce forum est biaisé...Il conviendrait donc probablement d'oublier un peu que votre métier ou que vos études vous obligent à choisir en faveur de l'une ou de l'autre de ces alternatives pour des raisons évidentes.
Mettez vous à la place de ceux pour qui la connaissance des œuvres des grands auteurs ne fait partie, ni de près ni de loin, des obligations professionnelles ou du «travail» indispensable pour la préparation des examens et concours.
Je crains, et d'une certaine manière je l'espère, que vos réponses ne tournent rapidement à l'apologie de la lecture des grands auteurs. Mais, encore une fois, pourquoi ?
Merci pour vos contributions.

2

Vaut-il mieux lire la presse ou lire les romans des grands auteurs ?

Je ne suis pas très apte à juger, aussi je ne répondrais que par rapport à mon avis. Je pense que les romans des grands auteurs sont tous à leur manière une sorte de presse, ils apportent tous une actualité. Les romanciers sont "les historiens du présent" comme dit Zola. Je préfère la littérature à la presse, j'ai l'impression de saisir une réalité, peut-être pas celle qu'on trouve dans les journaux, mais une autre. De toute façon pour comprendre l'actualité il faut bien avoir accès au passé, ce qu'on apprend par les livres, avec en plus une source d'évasion par l'écriture et les personnages que l'on ne peut trouver dans la presse. Je trouve tellement plus enrichissante la lecture de grandes œuvres. Que retient-on d'un billet de Direct Matin ? Alors qu'il y a des livres qui nous suivent, qui nous font voir autrement les choses, qu'on a toujours dans la tête.

3

Vaut-il mieux lire la presse ou lire les romans des grands auteurs ?

Merci pour cette contribution.
Cependant, si je peux me permettre, je pense qu'il faut éviter d'être caricatural dans la démonstration.
Si l'on s'en tient à la lecture de Direct Matin, la réponse est assez évidente.
Mais on peut aussi lire les pages débat du Monde ou des trimestriels (ou bimestriels je ne sais plus très bien) du type de La revue des deux mondes, que l'on peut encore classer dans la presse, ou des périodiques sur l'histoire, les arts ou sur... l'actualité littéraire!

Par ailleurs, de mon point de vue, les grands auteurs n'ont pas toujours écrit que des chefs-d'oeuvre (je pense par exemple au médecin de campagne de Balzac qui est particulièrement ennuyeux).
Par ailleurs, certains chefs-d'oeuvre incontestés ont des longueurs (je pense à des passages des Frères Karamazov que je n'ai pas pu ne pas sauter, mais peut-être suis-je ainsi passé à côté de choses essentielles...).

4

Vaut-il mieux lire la presse ou lire les romans des grands auteurs ?

Justement, pour quelqu'un comme toi, ne vaut-il pas mieux prendre le temps de lire posément une œuvre plutôt que des articles de presse ? J'adore lire la presse, je trouve que l'on y comprend les grandes polémiques qui secouent notre pays (par exemple la réforme de l'ISF il y a quelques mois) ou bien de s'ouvrir à des idées neuves, à de nouveaux concepts. Ce qui est plaisant quand on lit l'actualité dans de bons bimensuels, c'est la sensation d'être informé, d'être dans "l'air du temps". C'est une sensation un peu étrange, mais je pense que chacun la ressent, c'est l'opinion publique qui se forge. Donc ne pas les lire, ce serait être un peu comme privé d'avoir une opinion "publique"(car il est difficile d'avoir une opinion sur un sujet dont on ignore tout).
Le roman t'apporte tout autre chose, l'évasion en prime abord, puis milles connaissances. Ce que t'apporte la lecture d'un roman restera tout le long de ta vie en toi, c'est l'art qui a un effet "long terme" (à condition que la magie artistique soit au rendez vous dans le métro !)

5

Vaut-il mieux lire la presse ou lire les romans des grands auteurs ?

je préfere bien évidement la littérature

Vaut-il mieux lire la presse ou lire les romans des grands auteurs ?

Je suis un homme heureux car je n’ai pas à choisir : la presse dans mon pays est tellement mauvaise et la française est tellement chère que la lecture « littéraire » est ma principale occupation. Pour m’informer, il y a un peu de télé et  un peu de presse sur  Internet. Cependant, si j’avais à choisir, je préfèrerais toujours les romans aux journaux. La raison en est simple : le roman donne un ordre factice à un univers autrement trop chaotique. En lisant les histoires  romanesques,  j’apprends à mieux vivre le réel et à mieux le comprendre. Elevé dans une culture peu tolérante et truffée de préjugés religiomoraux, le roman français et russe m’ont appris, mieux encore et plus efficacement que la philosophie, à mieux vivre l’altérité.

7

Vaut-il mieux lire la presse ou lire les romans des grands auteurs ?

Je m'étonne souvent, en lisant ce forum, de voir à quel point la lecture apparaît pour certains comme une sorte d'obligation : il "faudrait" lire ceci ou cela, sinon... sinon quoi ? Ma réaction peut paraître surprenante pour une passionnée de lecture, mais pourquoi devrait-on se sentir obligé de lire ?
Alors, à ta question, je répondrais : il faut lire ce qu'on a envie de lire, à un moment donné. Si telle semaine tu veux absolument suivre les commentaires d'une réforme, d'une révolution, d'un procès, alors nourris-toi du Monde, de Courrier international, ou de tout autre journal dont tu aimes les articles. Si telle autre semaine tu t'es lancé dans un Balzac et qu'il est hors de question que tu décroches avant la fin, alors consacres-y tes moments de libre. Si tu as besoin de ne pas te sentir détaché du monde, écoute la radio, parcours quelques articles sur Le monde.fr, ou autre.

S'il y a bien quelque chose que m'ont appris mes études littéraires, et dont je tire parti maintenant qu'elles sont terminées, c'est qu'on profite bien plus d'une lecture qu'on a choisie que d'une autre qu'on se sent contraint de faire.

En tout cas, comme le dit Mansfield, on ne retire pas la même chose en lisant un article qu'en lisant un roman. A toi de voir quelles sont tes envies à telle ou telle période de ta vie.

8

Vaut-il mieux lire la presse ou lire les romans des grands auteurs ?

je crois à ce propos que le format "nouvelle" est appelé à se développer : il correspond en effet aux attentes de lecteurs dont l'emploi du temps est fragmenté, et qui n'ont pas le courage de se plonger sur la durée dans une longue oeuvre.

Personnellement, je suis passionné d'Histoire, et j'ai longtemps acheté des magazines sur le sujet. Mais, lisant très vite, je finissais ces derniers en moins d'une demi-heure, et je les payais 6 ou 7 euros. Maintenant, je n'achète que des romans historiques, à la place. Je m'immerge dans mes époques préférées, et ils sont plus rentables !

Vaut-il mieux lire la presse ou lire les romans des grands auteurs ?

- Que lisez-vous en ce moment ?
- Je lis du journalisme.

Je ne me souviens plus quel auteur fit cette réponse que je trouve très pertinente. Mais il n'était pas vraiment question de la lecture de la presse mais des écrivains-journalistes, des reporters. D'enquêtes et de passions. De recherches et de réflexions critiques.

10

Vaut-il mieux lire la presse ou lire les romans des grands auteurs ?

Une seule réponse valable à cette question: Zola.