1

Paul Verlaine, "De la musique avant toute chose"

Bonjour à tous,

Voilà, je dois faire une dissertation sur le sujet suivant "De la musique avant toute chose" de Paul Verlaine que pensez vous de cette exigence ?
Je post ce message en espérant avoir un peu d'aide pour terminer ma dissertation.
J'ai déjà trouvé ma thèse, les sous parties et les exemples, j'ai également réfléchis à l'antithèse (il ne me manque que le titre de cette partie contenant les sous-parties suivantes "Les contraintes de la poésie" , "Les grand rhétoriqueurs" et "Les courants littéraires" si vous pouviez m'aider pour le titre de ce second axe..  ) et j'ai beaucoup de mal à écrire la synthèse... C'est ma première dissertation, une aide, une explication, ne serait pas de refus 

Merci d'avance
Mélanie.

Paul Verlaine, "De la musique avant toute chose"

Houla, ta seconde partie semble vraiment compromise . Poste-nous le plan détaillé que tu as fait pour l'instant, les arguments et exemples . Et au passage, l'explication que tu as faite jusqu'à présent de cette citation. A partir de là, on pourra t'aider 

3

Paul Verlaine, "De la musique avant toute chose"

Je pensais commencer par évoquer les muses dans la grèce antique réunissant à la fois musique et poésie.

En ce qui concerne les Grand Rhétoriqueurs, j'en ai discuté avec mon professeur, et j'hésite encore à l'introduire dans mon antithèse... Je ne suis pas sure d'avoir réellement compris qui ils sont, et les definitions changent d'une source à l'autre !
Pour les contraintes, j'avais pensé aux codes que doivent suivre les poètes : rimes, syllabes...etc (tout ce qui concerne la forme, la structure du poème).
Enfin pour les courants littéraires, ça serait en opposant par exemple certains poètes appartenant au lyrisme et d'autres au réalisme.

Sinon je pensais à ceci pour le second axe (mais il me manquerait également le titre) :
- Les contraintes de la poésie. ex : Felix Arvers Sonnet
- L'érudission. ex : Raymond Queneau dans Un rhume qui n'en finit pas (utilisation de termes recherchés comme "métampsycose" , "sophisme")
- Plaire et toucher deux qualité à respecter. ex : L'Art Poétique de Nicolas Boileau

Pour la troisième sous-partie je pensais finalement la mettre dans ma synthèse...
Enfin voilà, tout est mélangé, j'ai des idées mais je n'arrive pas à les mettre en ordre... HELP 

Paul Verlaine, "De la musique avant toute chose"

Les Grands Rhétoriqueurs sont d'après mes souvenirs des poètes du XV-XVI, comme Jean Bouchet jusqu'au plus connu, Marot, qui jouaient sur la forme des vers, sur les mots, pour écrire leurs poèmes. Le poème était un matériau pour virtuose de la langue française, en quelques sortes, bref, c'est la poésie-jeu. Je te renvoie par exemple à La Petite épître au Roi de Marot.
Donc, lorsqu'ils font un poème, ils se fixent des contraintes formelles pour accéder à la virtuosité. Il faut donc que tu ficelles ton argument de cette manière, à savoir parler des contraintes poétiques que se fixent les poètes, et appuyer cette idée d'un exemple, que seront les Grands Rhétoriqueurs.
Par ailleurs, il n'existe pas de poète " réaliste " dans le sens où le Réalisme est davantage un courant littéraire pour les romans ou nouvelles. Donc oublie complètement cette idée  .

Ce que je te demande, c'est de m'expliquer la citation. Tu n'avanceras pas sinon ! 

5

Paul Verlaine, "De la musique avant toute chose"

Ah merci beaucoup pour ces explications, je m'en servirait surement !
Cette citation est apparemment exprimé par Verlaine à propos de la poésie (c'est du moins dans ce sens qu'on nous demande de rediger la dissertation). Sans la musique, la poésie n'existerait pas. Enfin c'est dans ce sens que je l'ai comprise (mais j'ai aussi lu quelque part que cette citation était ironique...).
Ainsi j'ai choisis cette problématique : "Nous nous demandons si la poésie traduit une certaine musicalité ressentie par le poète lors de son élaboration".