1

Invention - Choisissez le tableau qui vous impressionne le plus et la figure romantique qui vous touche le plus...

Bonjour on m'a demandé de faire un sujet d'invention a partir de tableaux donnés voici l'énoncé:
Choisissez le tableau qui vous impressionne le plus et la figure romantique qui vous touche le plus. Imaginez à la première personne au moment de leur vie représenté sur le tableau ses rêveries en monologue intérieur, ses réflexions et émotions tumultueuses provoquées et émotions tumultueuses provoquées par sa situation. Le registre lyrique dominera votre texte d'inspiration romantique. L'exaltation de votre héros ou héroïne sera nettement sensible.
Le tableau choisit et La liberté guidant le peuple et le personnage et la femme au premier plan
voici un lien
http://www.louvre.fr/oeuvre-notices/le- … -le-peuple
Voici un premier jet:
"Nous reconquerrons notre liberté" Voilà ce que j'aime entendre. Je me battrais pour elle, cette liberté qui à ec pays a trop fait défaut cette liberté qui pour être acquise a trop fait de théâtres sanglants! Ils essaient de me l'enlever ils essaient de me la voler. Celle qui est mon âme et qui animent mes pensées. Ils renient la constitution et veulent faire main basse sur cette nation.A moi aujourd'hui de défendre mes convictions. J'ai ma fierté moi qui descend dans les rues en insurgée.Oui, je me lèverai pour ce pays car aujourd'hui celle qui a besoin de moi est ma patrie. Je me souviens du temps où mes pères et mères se sont levez eux aussi pour un avenir prospère. A leurs images aujourd'hui je me révolterai pour qu'à leurs tour mes enfants connaissent la liberté. Si j'en viens à mourir je serais un symbole et si je survis je serais une idole. Derrière moi des hommes et des femmes se sont levées à moi maintenant de les guidés.
Je voudrai savoir si je ne m'écarte pas du sujet ( surtout pour le registre) et si vous pouviez me donner des pistes pour continuer.
je suis en seconde au lycée merci

Invention - Choisissez le tableau qui vous impressionne le plus et la figure romantique qui vous touche le plus...

Bonsoir,

La première chose que je me permets de te conseiller, c'est de faire attention aux fautes, et cela comprend la ponctuation ! ( Mais c'est un premier jet, bien sûr, tu as tout ton temps !)

Il me semble que la deuxième partie porte un son très révolutionnaire, qui s'extrait quelque peu du registre lyrique demandé. Je pense qu'il serait judicieux de mettre l'accent sur ce que représente cette Liberté, et non pas uniquement sur sa défense, ce qui permet de justifier les charniers, la valeur émotionnelle du combat, sa dureté - parce qu'il l'est, mais l'espoir porté ...

Petite question, quand tu parles de la femme au premier plan, tu penses à ... ? oô

Invention - Choisissez le tableau qui vous impressionne le plus et la figure romantique qui vous touche le plus...

C'est vrai, bien faire attention aux fautes, Ailin : écris bien "je me permets" ou "qui s'extrait"

4

Invention - Choisissez le tableau qui vous impressionne le plus et la figure romantique qui vous touche le plus...

Voilà, j'ai refais en suivants vos conseils
"Liberté nous t'arracherons des mains de la tyrannie" Voilà ce que j'aime entendre. Je me battrais pour elle, cette liberté qui à ce pays a trop fait défaut cette liberté qui pour être acquise a trop fait de théâtres sanglants! Ils essaient de me l'enlever ils essaient de me la voler. Celle qui est mon âme et qui animent mes pensées. Ils renient la constitution et veulent faire main basse sur cette nation. A moi aujourd'hui de défendre mes convictions. Mes frères morts au combats rouées de balles malsaines et infâmes, gisent là. Nos barricades sont leurs mausolées, et votre sang sont leurs linceuls immaculés. Sous mon symbole la France vivra. Ce pays pais et insouciance connaitra. Les enfants jouerons plutôt que d'avoir a guerroyer. Les femmes rirons plutôt que d'avoir à pleurer. quant aux hommes ils chercherons de quoi s'occuper. Je veux pouvoir faire confiance à l'avenir! Je ne veux pas avoir peur de laisser mes enfants sortir! Aujourd'hui La France est une et vous n'êtes rien. Elle ne se laissera pas dépouiller de son plus précieux bien. Elle continuera à se battre pour l'avenir même s'il faut pour cela mourir. Il n'est pas dit que la France se passera de sourir.
Quand vous me disiez que j'ai tout mon temps c'est pas tout a fait vrai c'est à rendre demain ( surement que vous n'aurez pas le temps de répondre  ). Même si le délai est dépassé j'aimerai savoir ce que ça vaut s'il vous plaît.
Et pour la femme au premier plan c'est Marianne, à droite ça me fait penser au petit dans les misérables( j'ai plus le nom en tête).
Juste pour savoir j'ai l'impression que ça fait pas sérieux. Je m'explique il y des tournures passives pas naturelles du tout des phrases qui font un peu trop clichés, trop de tout ce qui est sentiments et ce qui s'en suit.

Invention - Choisissez le tableau qui vous impressionne le plus et la figure romantique qui vous touche le plus...

Jehan, Jehan, quelle sale môme je suis ! Suis-je pardonnée pour cette dérive, reprendre les autres sans prendre le temps de se relire ? Je me repentirai. [ Et si je recommence ici, je me repentirai encore. ]

Peut-être est-il trop tard, je vais tenter de décortiquer tout cela. Evidemment, il y a des avis personnels, et je suis loin de prétendre à la qualité supérieure, donc reste méfiant(e).

"Liberté nous t'arracherons des mains de la tyrannie" Voilà ce que j'aime entendre.

Je me battrais [Probablement du futur, non ? "Battrai", donc] pour elle, cette liberté qui à ce pays a trop fait défaut ['a trop fait défaut à ce pays' est sans doute plus naturel. Quoique l'autre formule passe + une virgule] cette liberté qui pour être acquise a trop fait de théâtres sanglants! ['Qui a(,) pour être acquise(,) fait trop de théâtre sanglants', j'aime mieux]. Ils essaient de me l'enlever ils essaient de me la voler [Peut-être un goût personnel, le verbe 'essayer' m'agace. "Ils me l'enlèvent, Ils me la volent", plus frappant (Préciser le 'Ils', d'ailleurs, ne serait peut-être pas de trop)]. Celle qui est mon âme et qui animent ['Celle qui anime'] mes pensées.

Ils renient la constitution et veulent faire main basse sur cette nation. A moi aujourd'hui de défendre mes convictions. Mes frères morts au combats rouées de balles malsaines ['rouer' s'emploie pour des coups, mais rouer de balle ne me semble pas naturel. Troué, plutôt, à la limite. Infâme, oui, malsaine, peut-être un peu moins: Elles sont violentes, cruelles, fugaces, définitives, impitoyables, ... Mais malsaines ?] et infâmes, gisent là.[ Préciser un peu ? 'A nos pieds qui chancellent', préciser pourquoi ils sont morts (i.e. pour que les autres vivent, en quelque sorte ... ]

Nos barricades sont leurs mausolées, et votre [Vouvoiement soudain, on ne sait pas à qui c'est adressé ... ] sang sont leurs linceuls immaculés. Sous mon symbole la France vivra. Ce pays pais [Paix] et insouciance connaîtra [Peut-être qu'il existe des formulations plus frappantes: "Ce pays sera baigné de paix et d’insouciance", vague avocation d'un bain de sang, ou autre, mais le commandement semble étrange ici]. Les enfants jouerons [joueront] plutôt que d'avoir a guerroyer [J'ai tendance à voir "guerroyer" avec une connotation assez ambiguë, mais éloignée d'un combat franc et loyal pour la Liberté]. Les femmes rirons plutôt que d'avoir à pleurer. Quant aux hommes [Virgule ?] ils chercherons [t] de quoi s'occuper. [Hum, l'impression que les hommes n'ont pas grand chose à faire en temps de paix ne me semble pas très ... appropriée]. Je veux pouvoir faire confiance à l'avenir! Je ne veux pas avoir peur de laisser mes enfants sortir! Aujourd'hui La France est une et vous [ Vous ? ]n'êtes rien. Elle ne se laissera pas dépouiller de son plus précieux bien. Elle continuera à se battre pour l'avenir même s'il faut pour cela mourir. Il n'est pas dit que la France se passera de sourir.


Globalement et rapidement, si tu peux lire ce soir.
Quelques autres remarques au passage, tout de même:
> Oui, pour Marianne, pas de soucis, simplement, si c'est Marianne qui parle, elle "est" la liberté. J'aurais tendance à le percevoir autrement, son discours intérieur: Il lui faudrait exprimer l'idée que La liberté conduit les hommes à quelque chose (et non pas uniquement que le combat mène à la liberté), mais c'est un peu tard pour reprendre ça.
> Les tournures clichées sont assez inévitables dans le type de discours que tu as choisis, en tant que défense et expression d'idéaux. J'ai soulevé les tournures qui ne me semblaient pas naturelles. Et contrairement à ce que tu évoques, les sentiments ne sont pas très présents, en dehors de l'exaltation révolutionnaire et patriotique: La peine face aux trépassés, l'espoir pourraient donner lieu à des images et des sons moins violents que ceux évoqués là.
> Pour terminer, je déplore un petit détail, justement, c'est l'absence de sons, d'odeurs principalement, disons le manque de présence physique - En dehors de ce que l'on voit, pas du ressenti corporel ...

Voilà ce qu'il en est pour moi, je pourrais encore en parler des heures durant, je suppose, tous les sujets sont inépuisables, mais hélas, le temps ne m'est pas éternel !

6

Invention - Choisissez le tableau qui vous impressionne le plus et la figure romantique qui vous touche le plus...

merci beaucoup,
J'ai eu de la chance d'allumer mon ordinateur au dernier moment.
Je mets mon dernier jet ici avec peut-être la dernière phrase qui change ou peut-être une phrase en plus à la fin

"Liberté nous t'arracherons des mains de la tyrannie" Voilà ce que j'aime entendre.
Je me battrai pour ce symbole qui a trop fait défaut à ce pays, cette valeur qui pour être acquise, fait trop de théâtres sanglants! On me l'enlève, on me la vole. Celle qui est mon âme. Celle qui anime mes pensées.
Voir mon peuple s'engager dans un tel combat contre ce tyran perfide me fait peur et m'horrifies. J'ai peur que mes fils aient encore à sentir le parfum des chairs mortes et de la poudre. J'ai peur que mes filles aient encore à caresser de leurs mains pleines de chagrins et de regrets les cicatrices et les membres amputées.
Douter du bonheur de mon peuple et de ma nation m'agace et m'indispose. Ce peuple descendant dans les rues en insurgés est le mien ces enfants qui  combattent et meurent sont les miens.
Ce tyran renie la constitution et veut faire main basse sur cette nation. Mes enfants sont morts au combats trouées de balles  violentes, cruelles, impitoyables et infâmes. Ils gisent là, à des pieds qui chancellent guidés par une conviction inébranlable, par un message à la fois confus et fort, par l'espoir. Ils sont morts pour que d'autres vivent. Nos barricades sont leurs mausolées, et le sang de Charles sera leurs linceuls immaculés.
Sous mon symbole la France vivra. Ce pays sera baigné de paix et d’insouciance. Les enfants joueront plutôt que d'avoir a  lutter. Les femmes riront plutôt que d'avoir à pleurer. Quant aux hommes, ils essaieront de réparer sans jamais oublié. Je veux pouvoir faire confiance à l'avenir! Je ne veux pas avoir peur de laisser mes enfants sortir! Aujourd'hui La France est une. Charles, tu n'es rien. Ce pays ne se laissera pas dépouiller de son plus précieux bien. Elle continuera à se battre pour l'avenir même s'il faut pour cela mourir. Il n'est pas dit que la France se passera de sourire.
Et encore, merci.

7

Invention - Choisissez le tableau qui vous impressionne le plus et la figure romantique qui vous touche le plus...

merci beaucoup on m'a rendu ma copie et j'ai eu un 14,5.

Invention - Choisissez le tableau qui vous impressionne le plus et la figure romantique qui vous touche le plus...

Nous sommes contents pour toi !