Le théâtre peut-il être réduit à la parole ?

alors voila mon sujet traite du role de la parole dans le théatre , j'ai les deux grandes parties mais je suis dans un flou totale en ce qui concerne les sous parties de celles-ci , pouvez  vous m'aidez svppp 

alors voici mon plan : je vais faire un plan typique ; thése , antithése .

1: la supprématie de la parole , la parole est l'action . je pense évoquer la tragédie classique nottament a travers Phédre .

2: le théatre ne peut pas étre réduit a la parole avec l'importance du corp de la gestuelle a travers le comique , j'ai pensé évoquer antonin artaud et prendre pour exemple Moliére les fourberies de  Scapin avec la scéne de Géronde dans le sac frappé par Scapin .


Donc voila j'ésére que vous pourrez m'aidez a compléter ou a corrigé Merci

Le théâtre peut-il être réduit à la parole ?

Je pense en effet que s'intéresser à Artaud pour un sujet comme celui-ci peut être vraiment intéressant. Dans le cadre de ta deuxième partie, il pourrait être judicieux de rappeler les origines du théâtre, le théâtre grec antique. Les représentations, mêlant chants et danses, sont un beau contre-exemple à ceux qui prétendent que le théâtre peut-être réduit à la parole. D'ailleurs, le sens étymologique du mot théâtre n'est il pas quelque chose qui se donne à voir ? J'ai un doute, mais il me semble que c'est quelque chose du style. Il y a peut-être matière à exploiter également dans le théâtre du XXème avec la logique de mise en échec de la parole. Une pièce comme Fin de partie de Beckett (je ne peux me servir de cette exemple particulier seulement parce que je l'étudie cette année, en TL) est également un magnifique exemple pour une partie répondant négativement : omniprésence du silence, pantomimes, comiques de gestes/de situation, importance des couleurs, ou tout simplement du son, au-delà de la parole ...

J'espère avoir pu te donner quelques idées en plus du haut des mes rudiments de connaissances, mais tu sembles déjà bien parti !

Le théâtre peut-il être réduit à la parole ?

Merci beaucoup pour ta réponse ! je pense avoir une idée pour mes sous-parties de la seconde partie

   2 / le théatre ne peut etre réduit a la parole

a: origine du théatre
b: nouveau genre théatrale ; la comédie , le théatre de l'absurde

par contre c'est vrai que sa reste un peu flou pour ma premiére partie , je te montre un peu ce que j'ai comme plan


1 / suprématie de la parole dans le théatre


a : codification du théatre , régles des trois unités qui force la parole a étre omniprésente ( tragédie classique ) régle de bienséance etc ...
b : et la je nage comme on dit lol

En tout cas merci beaucoup de m'avoir répondu j'ai pensé a un autre plan

1 / suprématie de la parole

a: a travers la tragédie classique
b: a travers le drame romantique

2 / ne pas réduire le théatre a la parole

a: a travers la comédie
b: a travers le théatre de l'absurde

4

Le théâtre peut-il être réduit à la parole ?

Bonsoir,
J'ai une dissertation à faire sur le même thème
Je suis en train de faire le développement mais je suis un peu bloquée
Mon sujet : La parole ne constitue qu'un des éléments de chocs du théâtre (citation de Ionesco)
Ma problématique : La parole constitue-elle seulement un des éléments de chocs du théâtre ? (je sais que ce n'est pas bien recherché mais c'est ma 1ere dissert et je galère un peu..)
Mon plan : I- Un élément de choc du théâtre : la parole
               a) Élément verbal
               b) Élément non-verbal
               II- Les autres éléments de chocs
               a) Gestuelle, didascalies
               b) Costumes, décors, effets lumières et sonores
Alors j'ai commencé mon développement comme ça :
  Dans la vie, la parole est un moyen de communication. Au théâtre, la parole est le texte porté par l'acteur qui permet de définir la subjectivité du personnage mais elle est aussi la représentation théâtrale. La parole est donc à la fois un élément verbal et non-verbal.
Voilà je suis bloquée ici, je ne sais pas comment continuer et je ne sais pas quels pièces ou auteurs nommer dans le développement de ma partie..
Merci d'avance

5

Le théâtre peut-il être réduit à la parole ?

Le problème c'est que vous partez sur des positions extrêmement tranchées, il faut nuancer vos réponses. En effet, il faut rechercher le but de la parole, que permet-elle de donner au spectateur ? Il est possible d'utiliser le monologue qui a pour but d'informer le spectateur sur les intentions du personnage, ses sentiments, sa psychologie notamment dans le théâtre romantique où le monologue a pour but de démontrer le mal-être du personnage romantique, le spectateur est ainsi placé dans une situation privilégiée dans le cas du théâtre romantique car il comprend la psychologie du héros romantique alors que les autres non.

L'aparte peut aussi avoir un effet comique, comme dans Le médecin malgré lui de Molière, où la femme de Sganarelle évoque à plusieurs reprises sa vengeance à venir pendant que celui-ci n'écoute pas, le spectateur est informé et est encore une fois dans cette situation privilégiée... On peut citer la stichomythie, etc...

Toutefois le geste a aussi son importance, car cela peut démontrer le grotesque d'un comportement d'un personnage comme encore une fois chez Molière dans Les précieuses ridicules où ce dernier se moque du comportement de ces personnes un peu trop "féminines".

Ce sont des exemples parmi tant d'autres, mais simplement pour montrer qu'il faut dépasser la simple opposition, aller droit au "but" et non pas faire un effet catalogue du genre : La parole permet au personnage d'exprimer ses sentiments patati-patata, il faut montrer l'intérêt de faire cela.