1

Blaise Cendrars, La Prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France - Et pourtant, et pourtant...

Et pourtant, et pourtant
J'étais triste comme un enfant
Les rythmes du train
La "moelle chemin-de-fer" des psychiatres américains
Le bruit des portes des voix des essieux grinçant sur les rails congelés
Le ferlin d'or de mon avenir
Mon browning le piano et les jurons des joueurs de cartes dans le compartiment d'à côté
L'épatante présence de Jeanne
L'homme aux lunettes bleues qui se promenait nerveusement dans le couloir et me regardait en passant
Froissis de femmes
Et le sifflement de la vapeur
Et le bruit éternel des roues en folie dans les ornières du ciel
Les vitres sont givrées
Pas de nature!
Et derrière, les plaines sibériennes le ciel bas et les grands ombres des taciturnes qui montent et qui descendent
Je suis couché dans un plaid
Bariolé
Comme ma vie
Et ma vie ne me tient pas plus chaud que ce châle écossais
Et l'Europe toute entière aperçue au coupe-vent d'un express à toute vapeur
N'est pas plus riche que ma vie
Ma pauvre vie
Ce châle
Effiloché sur des coffres remplis d'or
Avec lesquels je roule
Que je rêve
Que je fume
Et la seule flamme de l'univers
Est une pauvre pensée...

Bonjour à tous,
J'ai à commenter cet extrait De la prose du Transsibérien pour un devoir de fac.Voici le sujet exact:"En prêtant attention à la composition picturale, à la typographie et aux effets de mise en espace du texte, vous ferez un
commentaire composé de ce fragment de La Prose du Transsibérien."
Certains reconnaitront ...
Je propose ce plan:
I/Sujets de modernité
1-Le Transsibérien:représentation du monde moderne.
2-Premier livre simultané:un manifeste.
II/Le voyage:un univers de sensations
1-Les bruits
2-Le mouvement
III/Désillusion
1-les contrastes chez Cendrars
2-le vide moral/le souvenir
C'est une ébauche car j'ai relevé trop peu d'éléments ,je crois,pour construire commentaire correct.Voici ce que j'ai pu percevoir:
Une atmosphère:un poète triste,des bruits agressifs(sifflements,jurons,allitérations...),un œil qui ne discerne plus la nature(vitres givrées,un train lancé à toute allure),tout ce qui est extérieur à sa vie est froid et bruyant.Et ce châle qui s'use,qui se "détisse" semblable au paysage ,à une Europe qui défile.Le thème de la vitesse est omniprésent ,les dessins de Sonia Delaunay s'entremêlent au texte ,dans un effet de mouvement eux aussi.Une vie haute en couleurs faite de voyage ,d'aventure.Mais il y a la présence de Jeanne ,le rêve ,la flamme,l'or,en contraste des couleurs froides du paysage ,de l'homme aux lunettes bleues par exemple.
De plus ,le terme de prose n'est pas approprié au poème.Est-ce uniquement des vers libres?Le poète utilise le "je" et dans cet extrait le j"'étais comme un enfant" semble appartenir au souvenir pour revenir au verbe au présent,qui donne une impression de le vivre avec lui.L'œuvre de Cendrars a largement été commentée et si la vie de Cendrars(fut-elle mythifiée) est intimement liée à son œuvre,je ne sais pas dans quelle partie l'insérer(le voyage?).Merci de votre aide.C'est un devoir noté.Je ne renonce pas à travailler bien entendu mais je crois que j'ai vraiment d'un tuteur.Je n'ai pas rédigé de commentaire composé depuis le bac(15 ans déjà).Mille mercis à tous ceux qui apporteront leur contribution   .
P.S:je n'ai pas mentionné les éléments typographiques.Finalement,j'ai pratiquement achevé mon devoir et revu mon plan ,bien que j'en garde les intitulés.J'aurais voulu avoir un avis c'est tout.Tant pis   .Nathalie.

2

Blaise Cendrars, La Prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France - Et pourtant, et pourtant...

Bonjour,
J'ai posté il y a quelques jours sur le forum ma proposition de plan pour un commentaire composé sur un extrait de La Prose. de Cendrars. Je n'ai malheureusement pas eu de réponse.Je sais que ce poème a déjà fait l'objet de pas mal de sujets déjà, mais si quelqu'un pouvait me laisser son opinion,cela me donnerait peut-être une idée sur la qualité (ou la pauvreté ) de mon devoir.J'ai rendu mon travail la semaine dernière et j'ai le sentiment de ne pas avoir traité le sujet comme il se doit.
Le sujet du devoir  est le suivant:

En prêtant attention à la composition picturale, à la typographie et aux effets de mise en espace du texte, vous ferez un
commentaire composé de ce fragment de La Prose du Transsibérien.

Mon plan était le suivant:
I/LA MODERNITE
1/Le train comme sujet de modernité
2/Un livre-tableau:premier livre simultané
II/Le voyage:un univers de sensations
1/les sensations auditives
2/le regard
III/LE LYRISME/ENTRE "OMBRES ET LUMIERE"(pour reprendre le terme du cours)
1/désillusion et vide moral
2/le lyrisme grâce à l'invention poétique(langage oral,contrastes d'images,utilisation du "je")
Je ne savais pas que mettre dans cette dernière partie.
Je me suis littéralement "plantée" je crois.J'ai même oublié de recopier une partie de mon brouillon qui traitait du titre'(la prose).Bref...Qu'en pensez-vous?Merci.