Changer de prépa, de l'hypokhâgne à la khâgne

Bonjour,

Y-a-t-il des personnes, ayant changé de prépa entre l'hypokhâgne et la khâgne, qui pourraient me renseigner sur les éventuelles difficultés qu'elles ont rencontrées, leur intégration dans la classe etc?

En effet, j'envisage de postuler dans d'autres prépa mieux cotées que celle dans laquelle je suis actuellement. C'est une petite prépa B/L privée de province; l'ambiance est excellente, les profs encore plus, mais la plupart des étudiants ne sont pas très motivés pour pousser la logique CPGE jusqu'au bout (beaucoup souhaitent par exemple passer le concours commun IEP à la fin de l'année). Je suis major au premier semestre (avec seulement 9 de moyenne... Je pense réussir à gagner un ou deux points au deuxième), j'ai beaucoup d'options (géographie, anglais, allemand, logique), un niveau correct en math (la moyenne), mais une grosse faiblesse en histoire (5 ou 6...).

Sachant cela, pensez-vous que je puisse être acceptée dans des B/L parisiennes? Cela me semble un peu hors de portée, mais qui ne tente rien n'a rien.

Je n'ose pas pour l'instant me renseigner auprès de mes profs quant aux modalités des dossiers à envoyer et à mes chances d'être acceptée, car ils risquent d'être déçus de voir que je souhaite partir. Pourriez-vous m'expliquer le processus d'envoi des dossiers, la façon dont ils sont traités etc?

Merci d'avance de vos réponses.

Changer de prépa, de l'hypokhâgne à la khâgne

A vue d'oeil, je ne te conseille pas de demander des prépas B/L mieux cotées pour la khâgne... Tu risques d'y souffrir.
Peux-tu en dire plus sur les moyennes de classe, ton classement dans les autres matières etc ? 9 me paraît assez peu, mais si tu es major, j'ai du mal à évaluer le niveau des autres élèves...
Pour les formalités, il faut regarder la procédure sur le site des prépas que tu vises. Généralement il faut remplir une fiche de candidature à laquelle tu joins une lettre de motivation, tes bulletins et éventuellement une lettre de recommandation.

Changer de prépa, de l'hypokhâgne à la khâgne

Je suis globalement dans les premiers dans toutes les matières (à part en histoire), mes moyennes tournent autour de 7-10 (c'est peu...). Le niveau de la classe n'est ni extraordinaire ni catastrophique, disons qu'il y a un gros ventre mou. (voilà pour le niveau)

C'est justement le problème et c'est pour cela que je souhaite changer de prépa: j'ai besoin d'émulation pour me donner à fond, et quand je vois que je n'ai pas tellement d'efforts à fournir pour être en tête de classe... C'est décourageant, d'une certaine manière. D'autre part, j'ai fait un an d'école d'ingénieur avant mon hypokhâgne (l'expérience n'a pas été concluante) et je n'ai vraiment pas envie de me sentir stagner une nouvelle année. (voilà pour la motivation)

Une autre solution serait peut-être de postuler à une bonne prépa de province comme Faidherbe et d'essayer de khûber dans une parisienne... Mais changer trois fois de lycée en trois ans, c'est un peu casse-couille, pardonnez-moi l'expression (!).


Les kharrés nouveaux venus réussissent-ils dans les parisiennes? Il m'a semblé que les messages étaient assez pessimistes à ce sujet sur le forum.

Changer de prépa, de l'hypokhâgne à la khâgne

Je ne vais pas parler de mon expérience (j'ai arrêté ma khâgne en cours de route, j'avais fait mon hypokhâgne ailleurs)  .

A quelles prépas songes-tu lorsque tu parles de prépas parisiennes ? Il y a des prépas pour tous les niveaux et toutes les envies à Paris.

Changer de prépa, de l'hypokhâgne à la khâgne

Polo a écrit :

Je ne vais pas parler de mon expérience (j'ai arrêté ma khâgne en cours de route, j'avais fait mon hypokhâgne ailleurs)  .

A quelles prépas songes-tu lorsque tu parles de prépas parisiennes ? Il y a des prépas pour tous les niveaux et toutes les envies à Paris.


Pas en BL , en public , il n'y a que Janson , HIV et Lakanal (bon ce n'est pas vraiment à Paris).

Changer de prépa, de l'hypokhâgne à la khâgne

Je ne sais pas ce qu'il en est de Janson, mais j'ai bien peur que ce soit pour l'instant compromis pour Lakanal et H4...
Je pense, Arka, que tu devrais songer à des BL en province si tu sens que ta prépa n'est pas vraiment sérieuse. Faire le grand saut n'est pas forcément bénéfique.

Changer de prépa, de l'hypokhâgne à la khâgne

Je crois que Janson et Lakanal se valent... J'ai pensé aux prépas privées également, St-Marie et Stanislas, mais je crains que d'une part ils ne m'acceptent pas non plus, et d'autre part l'ambiance soit difficilement supportable. Bon, ce ne sont que des préjugés, mais j'ai eu des échos assez négatifs à ce sujet. Si quelqu'un peut m'en dire plus à propos des privées parisiennes, je suis tout ouïe.

Polo, tu sembles avoir commencé ta khâgne dans une autre prépa; pourrais-tu m'expliquer pourquoi tu as arrêté? La différence de niveau était-elle insurmontable? Quelle était ta prépa d'origine et celle où tu es parti après, si ce n'est pas indiscret? J'aimerais pouvoir comparer avec mon cas.

Merci pour vos réponses à tous.

Changer de prépa, de l'hypokhâgne à la khâgne

J'ai fait mon HK A/L dans une prépa de province du Nord et un début de khâgne à H4. C'est pas franchement parce que la différence de niveau était insurmontable que j'ai arrêté -même si j'avais quelques lacunes dans certaines matières-, je ne me plaisais pas du tout à Paris et n'arrivais pas à m'intégrer. Pas facile de débarquer dans une ville qu'on ne connaît pas du tout. C'est aussi une question de tempérament.
Pour te situer, j'avais environ 14 de moyenne en HK.
Je pense que la B/L a un caractère plus bourrin que la prépa A/L, c'est un élément à prendre en compte pour la différence de niveau (en maths par exemple ou en histoire où il faut euh tout savoir).

Changer de prépa, de l'hypokhâgne à la khâgne

Je ne vais pas me risquer à tenter H4 (de toute façon je ne serai pas acceptée), mais c'est vrai que tu avais en hypokhâgne un bien meilleur niveau que le mien actuellement. D'un autre côté, comme tu l'écris, ce qui t'as rebuté était essentiellement une question d'intégration.

En effet, la B/L est assez sportive, surtout pour les maths (en histoire, le programme d'hypokhâgne c'est "la France depuis 1870")... Cependant je ne me tue pas à la tâche cette année, donc je pense avoir une bonne marge de progression (c'est ce que les profs me disent en tout cas).

Évidemment, je n'envisage pas la khâgne comme la continuité de l'hypokhâgne, le niveau est beaucoup plus élevé.

J'aimerais mettre toutes les chances de mon côté pour avoir un bon concours; la meilleure stratégie n'est-elle pas de viser le plus haut possible? Ou alors, est-ce plus "rentable" de rester dans sa prépa et de tenter de khûber ailleurs, tout en sachant qu'il y a aura dans la prépa de cet "ailleurs" des étudiants qui auront passé deux voire trois ans à étudier plus intensivement que moi?


PS: c'est très beckerien, tout ça.

10

Changer de prépa, de l'hypokhâgne à la khâgne

Je ne sais pas dans quelle prépa de province tu es mais ... Honnêtement, au départ, je voulais absolument aller dans une prépa parisienne, coûte que coûte. En étant là où je suis maintenant, je me dis que j'ai bien fait de rester en "province", même s'il est vrai que question musées/expositions/bibliothèques, Paris est plutôt pas mal fourni. Peut-être que tu devrais faire comme Polo te conseille et tenter une prépa de province à niveau plus élevé, au lieu de se lancer dans une parisienne. Tu ne trouveras jamais une classe où tout le monde soit partant pour Ulm, du moins dès la première année ... On est un peu dans une période de flou artistique de toute façon, et les revirements sont fréquents.