Méthodologie de la dissertation

Bonjour à toutes et à tous,

J'ai un léger bémol qui s'est installé dans ma méthodologie.
Je ne sais plus écrire une dissertation. Chose qui est un tantinet gênant quand on est en lettre, je vous l'accorde. A part le fameux plan en trois parties, l'introduction et la conclusion (rituels obligatoire), auriez-vous des astuces pour éviter de pondre un pavé qui ne soit pas "ampoulé" comme je le retrouve si bien dans mes remarques qui bordent chaque marge de mes feuilles blanches.

Merci d'avance.

2

Méthodologie de la dissertation

Que veux-tu dire par "ampoulé" ? Que te reprochent tes professeurs exactement ? Il faudrait que tu clarifies au maximum ta pensée sur le brouillon, que tu utilises les termes les plus simples possibles. Je ne vois pas tellement ce que je peux te dire d'autre, en fait, il faudrait plus de précisions

Méthodologie de la dissertation

Ampoulé signifie certainement " vouloir faire savant "... ?  C'est souvent ce que les professeurs peuvent reprocher, des phrases à rallonges dans un vocabulaire savant parfois inadapté...Donc...s'entraîner à écrire plus simplement ? 

Méthodologie de la dissertation

"Ampoulé" ne renvoie pas à une question de méthode mais à une question de style ou d'expression.

Si on prend ta phrase :

Pope68 a écrit :

Bonjour à toutes et à tous,

auriez-vous des astuces pour éviter de pondre un pavé qui ne soit pas "ampoulé" comme je le retrouve si bien dans mes remarques qui bordent chaque marge de mes feuilles blanches.

Merci d'avance.

on voit que tu en fais "trop" quand tu écris ; il faut être plus laconique :"comme je le retrouve souvent dans les marges de mes devoirs". Border est redondant avec marge. A vue de nez, cela doit être ce type de défaut que l'on te reproche.

Il est difficile de corriger des travers stylistiques ; tu peux progresser par un travail de réécriture de phrases en essayant de gagner en simplicité à chaque fois ou en faisant lire tes devoirs à un observateur extérieur qui ne manquera pas de relever les traits trop baroques.