1

On a souvent défini le drame romantique comme un théâtre anti-classique

Bonjour, c'est ma première dissertation à rédiger pour la rentrée. Pour la rédaction, je n'étais pas déjà très douée. C'est pourquoi je panique car pour l'instant je n'ai pas trouvé grands choses et je dois rendre mon devoir pour la rentrée scolaire. Je sollicite votre aide, s'il vous plaît. D'avance,je vous remercie infiniment. Surtout que je vais passer mon bac de français en 2011 section ES. Voici le sujet  : On a souvent défini le drame romantique comme un théâtre anti-classique : qu'en pensez-vous ?
Voici mon plan détaillé :
I.Le nouveau genre romantique est considéré comme étant un théâtre anti-classique.
A. Un cadre flou = Variations des nombres d'actes et des scènes dans le drame romantique. Classique = 5 actes (tragédie classique).
Classique = acte le plus dramatique alors que dans le drame romantique et issue est connue dès le début = souhaite un dénouement grandiose.
B. Des principes classiques rejetés par rapport à la construction du drame.
Rejet des règles classiques : règles de 3 unités pour dénoncer le caractère figé de l'action.
Refus des contraintes scéniques : changement de décors pour refléter la mobilité, l'expressivité et montrer plus facilement les excès du mélodrame.
II. Le drame romantique permet une nouvelle direction dans le classicisme.
A. Fait appel à l'Antiquité
B. La thématique de l'amour impossible.
III.Le drame romantique mélange à la fois le classicisme et le romantisme
A. Respect de la règle de vraisemblance.
B. Met en place un même héros même si le statut social est différent.
Merci.

2

On a souvent défini le drame romantique comme un théâtre anti-classique

Bonjour,

Je conteste IIa. Le drame romantique se tourne plutôt vers l'histoire récente.
J'essaierais un plan plutôt thématique ou analytique que dialectique car le drame romantique est bien une tentative d'échapper aux contraintes classiques.

Plan analytique
1 - panorama du drame romantique comme révolution anti-classique.
2 - pourquoi ?
3 - nouveautés qui en découlent

Plan thématique
1 - les aspects liés à la vraisemblance
2 - le désir d'un théâtre total
3 - les aspirations romantiques

3

On a souvent défini le drame romantique comme un théâtre anti-classique

Merci pour votre réponse. J'ai essayé de faire un autre plan pour voir si j'ai compris. Le voici :
I. Ce que les classiques reprochent au drame romantique

II. Ce qu'apportent les romantiques au théâtre

III. Quel héritage aujourd'hui ?
Ai-je compris ? Merci d'avance.

4

On a souvent défini le drame romantique comme un théâtre anti-classique

Bonjour,

Tu as bien compris.
Pour 1, écris plutôt "les tenants de la tradition classique", car le classicisme appartient au XVIIe siècle.

5

On a souvent défini le drame romantique comme un théâtre anti-classique

Mais je ne vais pas faire de hors-sujet ? Le plan entier serait alors le suivant I. les tenants de la tradition classique
A. Un cadre flou = Variations des nombres d'actes et des scènes dans le drame romantique. Classique = 5 actes (tragédie classique).
Classique = acte le plus dramatique alors que dans le drame romantique et issue est connue dès le début = souhaite un dénouement grandiose.
B. Des principes classiques rejetés par rapport à la construction du drame.
Rejet des règles classiques : règles de 3 unités pour dénoncer le caractère figé de l'action.
Transgression des codes culturels (je parlerai aussi de la vraisemblance)

II. Ce qu'apportent les romantiques au théâtre
A. Refus des contraintes scéniques : changement de décors pour refléter la mobilité, l'expressivité et montrer plus facilement les excès du mélodrame.
B. Le drame apporte une vérité historique à son spectateur par le biais de didascalies par exemple.

III. Quel héritage aujourd'hui ?
Je ne sais pas du tout quoi mettre.
A. Le drame mélange les registres, le mélodrame, le théâtre bourgeois apparaissent.
B. ?

J'aimerais juste avoir quelques pistes ou alors indications pour savoir si je fais ou pas un hors-sujet. Merci.