Emploi du plus-que-parfait

Bonsoir,

J'ai un grand problème. Je ne comprends pas l'utilisation du plus-que-parfait dans ces phrases. (Mais, je voudrais aussi savoir comment ne pas faire cette faute après.)
Merci d'avance.

"Aussitôt, on l'entendit gémir. Après plusieurs jours passés sur le plancher mouvant, il était retombé mal au sol, le pied lui avait glissé sur la pierre, et était tombé à l'eau. Il s'en fallut de peu qu'il ne fût broyé. L'eau devient rouage: dans sa chute s'était déchiré à un crochet de fer."

"A son arrivée, les chirurgiens lui avait affirmé qu'il ne courait aucun risque."

Emploi du plus-que-parfait

Bonsoir.

De quelle faute parles-tu, puisque le plus-que-parfait est correctement utilisé ici ? Quelques fautes de frappe et d'orthographe, toutefois, que je rectifie :

"Aussitôt, on l'entendit gémir. Après plusieurs jours passés sur le plancher mouvant, il était retombé mal au sol, le pied lui avait glissé sur la pierre, et était tombé à l'eau. Il s'en fallut de peu qu'il ne fût broyé. L'eau devint rouge: dans sa chute, il s'était déchiré à un crochet de fer."
"A son arrivée, les chirurgiens lui avaient affirmé qu'il ne courait aucun risque."

Par rapport au passé simple "On l'entendit gémir" (fait ponctuel passé), les verbes au plus-que-parfait (était retombé, avait glissé, était tombé, etc.) ont une valeur explicative, tout en décrivant des actions passées précédemment achevées, et antérieures aux gémissements;
Même valeur explicative d'un fait ponctuel au passé simple ("L'eau devint rouge") par un fait précédemment achevé (s'était déchiré)

Emploi du plus-que-parfait

Merci.

"A son arrivée, les chirurgiens lui avaient affirmé qu'il ne courait aucun risque."(un nouvel paragraphe)

Et pourquoi il faut utiliser le PQP ici?
Je sais qu'à cause de "A son a arrivée", mais je ne le comprends pas.Je ne pense pas aujourd'hui. L'action de l'arrivée a eu lieu après cette déclaration. (1 heure pour arriver à cette conclusion)   
Je demande pardon.

Emploi du plus-que-parfait

"A son arrivée, les chirurgiens lui avaient affirmé qu'il ne courait aucun risque."

L'affirmation a bien eu lieu au moment de l'arrivée. Mais cette affirmation a eu lieu avant d'autres faits passés qui sont sûrement énoncés  dans la suite du paragraphe.

Emploi du plus-que-parfait

Merci.

6

Emploi du plus-que-parfait

Bonsoir,

Depuis  un certain temps je me demande, lorsque je parle à l'oral, quelle est la valeur du plus-que-parfait que j'emploie. (Je suis français.)

J'aimerais en savoir plus sur ça:

Dans certains cas, il peut exprimer l’antériorité par rapport au présent, normalement exprimée par le passé composé, pour insister sur cette antériorité :

C’est maintenant que tu arrives? Je t’avais dit de ne pas être en retard! (je t’ai fait cette recommandation assez tôt pour que tu en tiennes compte, normalement)
J’aime bien cette ville, on m’en avait pourtant dit beaucoup de mal. (on m’en a toujours dit du mal)

(WIKIPEDIA)

Quand avons-nous le droit d'utiliser cette exeption ?


Mes remerciements

Emploi du plus-que-parfait

Je pense que cette tournure s'emploie spontanément,  sans qu'on ait vraiment à se demander si l'on a le droit.

L'emploi du plus-que-parfait au lieu du passé composé exprime ici une distance plus grande
avec le présent : l'action passée n'a pas eu les effets escomptés.
Il y a opposition entre le fait présent et l'action passée.

C’est maintenant que tu arrives? Je t’avais  pourtant dit  de ne pas être en retard!
(Bien que je t'aie dit de ne pas être en retard, c'est maintenant que tu arrives.)

J’aime bien cette ville, on m’en avait pourtant dit beaucoup de mal.

8

Emploi du plus-que-parfait

D'accord, mais dans cette exclamation:

"Tiens, c'est la banque que j'avais braquée!"

Merci

Emploi du plus-que-parfait

On peut penser que là aussi il y a effet de recul, de prise de distance.
C'est très loin tout ça.
Sans doute  que l'action n'a pas eu l'effet souhaité.
Par exemple un butin se chiffrant à zéro... Le braquage n'ayant alors servi à rien.

10

Emploi du plus-que-parfait

Je propose cette idée:

- On emploie le passé composé si on situe l'action par rapport au présent
- On emploie le plus-que-parfait si on situe l'action avant une autre antérieure au présent