Accord avec ni... ni...

Ni+ nom + ni + nom peut être suivi d'un verbe au singulier ou au pluriel (source Larousse).
Ni toi ni moi n'ira (ou n'irons) à cette fête.
N'y a-t-il pas un emploi qui est davantage de rigueur ?

Merci.

2

Accord avec ni... ni...

Bonjour,
il me semble, que si les deux formes d'accord sont possible choisir l'une ou l'autre dépend du sens de la phrase.
Par exemple:
ni le maire, ni son adjoint ne sont compétents dans ce domaine.
Les deux sujets s'ajoutent pluriels.

Par contre il me semble qu'on dirait:
Ni demain, ni après-demain ne sera le début d'une ère nouvelle.
C'est l'un ou l'autre.
Mais je me trompe peut-être.
Bonne journée
Chris

Accord avec ni... ni...

Bonsoir !

Effectivement, on utilise le PLURIEL lorsque l’action ou l’état peut être rapporté aux deux sujets ; et le SINGULIER, lorsqu’il ne peut être rapporté qu’à un seul à la fois.
Vos exemples sont bien choisis :
* Ni le maire ni son adjoint ne SONT compétents dans ce domaine.
* Ni demain ni après-demain ne SERA le début d'une ère nouvelle.

Voici ce que Grevisse écrit :
Certains grammairiens émettent à propos de NI un raisonnement analogue à celui qu’ils proposent pour OU : le verbe devrait rester au SINGULIER s’il n’admet qu’un seul sujet logique.
Par exemple, comme un régiment ne peut avoir qu’un colonel, il faudrait écrire :
* Ni Pierre ni Paul ne SERA colonel de ce régiment.
Ces raffinements ne sont guère utiles. Rien n’empêche d’écrire :
* Ni Pierre ni Paul ne SERONT colonel(s) de ce régiment.

Il ajoute :
L’accord se fait D’ORDINAIRE AVEC L’ENSEMBLE des donneurs coordonnés par NI.
* Ni Corneille ni Racine n’ONT encore été surpassés. (Sainte-Beuve)
* Jamais ni brune ni blonde / N’ONT valu le bout de son doigt. (Musset)
* Tâchez que la honte ni le ridicule ne l’ATTEIGNENT pas. (A. Daudet)
* La grâce ni la poésie apparente ne SONT pas ses objets. (Valéry)
Mais la négation exprimée par cette conjonction semble à quelques auteurs correspondre mal à la notion de pluriel.
* Ni le journal de ma mère, ni le plaidoyer de mon père n’en LAISSE rien paraître. (Gide)
* On n’aperçoit ni ajouture ni fêlure qui AUTORISE à le penser. (Vialatte)

JE VOUDRAIS AJOUTER :
1 le PLURIEL est obligatoire si L’UN DES SUJETS EST AU PLURIEL ;
* Ni demain ni les autres jours ne SERONT le début d’une ère nouvelle.
* Ni la femme ni les éléphants ne PARDONNENT une blessure. (Saki)

2 si, parmi les sujets, se trouve un PRONOM PERSONNEL de la 1ère ou de la 2e personne, on utilise le PLURIEL, à la personne dite prioritaire ;
* Ni mes cousines ni moi n’AVIONS avec elle une grande intimité. (Gide)
* Ni toi ni lui ne POUVEZ le contester. (Lemaître)

3 l’accord doit être fait avec le DERNIER SUJET s’il est un mot fortement générique : AUCUN, PERSONNE, RIEN ;
* Ni le maire ni personne n’EST compétent.
* Ni vous ni personne n’EST compétent.
* Ni vous ni aucune autre personne n’EST COMPÉTENTE.

4 rien + personne → SINGULIER OU PLURIEL.
* La profession est une maîtresse dont rien ni personne ne PEUT les détacher. (Maupassant)
* Une situation dont rien ni personne ne SAURAIENT empêcher qu’elle soit rude et grave. (De Gaulle)

Je termine en citant les TOLÉRANCES grammaticales et orthographiques de 1976 :
L’usage admet, selon l’intention, l’accord au pluriel ou au singulier.
On admettra l’un et l’autre accord DANS TOUS LES CAS.
* Ni l’heure ni la saison ne CONVIENT / CONVIENNENT pour cette excursion.

Accord avec ni... ni...

Bonjour

Ni demain ni après-demain ne SERA le début d'une ère nouvelle.

Je voudrais revenir sur cet exemple qui ne me semble pas correctement accordé, sachant comme nous l’admettons tous que pour se mettre au pluriel il convient que l’action ou l’état puisse être rapporté aux deux sujets, chacun des sujets pouvant faire l’action décrite par le verbe :

Ni demain ni après-demain ne SERONT (ne marqueront) le début d'une ère nouvelle. (Demain ou après-demain seront… aucun des deux ne seront le début, c’est-à-dire que tous les deux pourraient individuellement marquer ce début)
Ni mardi ni mercredi ne fixent le début de la semaine. (Mardi ou mercredi ne fixent…)
Ni le père ni la mère n’ont raison. (Le père ou la mère peuvent individuellement avoir tort)
Ni Paule ni Pierrette n’ont participé à la course.
Ni Marcel ni Robert ne sont méchants. (La règle est identique pour l’accord des adjectifs ou des attributs.)
Ni le froid ni la neige ne l’ont empêché de sortir.

Par contre le singulier s’impose si un seul des sujets peut réaliser l’action :
ni Pierre ni Paul n’a gagné la course. (Un seul des deux peut gagner)
Marcel ou Robert sera premier. (attribut : Un seul des deux peut être premier.)

NOTA : Lorsque les sujets sont au singulier et que le deuxième sujet est entre virgules, le verbe est au singulier, même si les deux sujets peuvent faire l’action exprimée par le verbe ; il y a alors généralement une idée de rectification exprimée par le second élément. De même, lorsque le sujet est suivi d’un synonyme placé entre virgules, le verbe doit être au singulier.
-    Sa persévérance, ou plutôt sa patience, lui permit d’obtenir ce qu’il désirait.
- Ni son frère, ni même son père, ne put le faire changer d’avis.


Et une fois de plus, chères têtes blondes, vous pouvez accorder au singulier ou au pluriel, mais auparavant prenez le pouls de votre correcteur scolaire pour ne pas attraper un zéro pointé. On n’en sortira donc jamais de ces balbutiements,

Dans la vie l'essentiel n'est pas d'écrire correctement mais que votre lecteur applique les mêmes règles d'accord que vous.

@

Accord avec ni... ni...

Bonjour à tous.
Je suis en train de recopier mon explication de texte de philo, et j'hésite sur un accord... 

Doit-on écrire: "Ainsi, ni la découverte du comportement, ni la subjectivité, ni la pensée objective ne me permettent ou ne me permet de percevoir autrui, de comprendre la pensée qui est enfermée dans son corps."

Merci pour votre réponse!!
Bonne soirée!

Oups, désolée, je me suis trompée de forum!
Arf, je ne respecte pas les règles, mea culpa...
J'avais l'habitude de voir la langue français en deuxième place, et pas en troisième... 

Accord avec ni... ni...

Ne me permettent, chère N ! NI est conj. de coordination et a même valeur que ET
(c'est comme des nombres négatifs, le fait qu'ils soient en-dessous de zéro ne les empêchant pas de s'additionner) Qui a dit que j'étais nulle en maths   

Accord avec ni... ni...

Je vote pluriel.
(Ni....ni....ni....c'est quand même plusieurs choix).
Ce qui est étrange est que, en latin, on n'a le choix que d'entre deux possibilités :"nec....nec".

Accord avec ni... ni...

Zéro n'est pas nulle, Léah!

Accord avec ni... ni...

Il n'y a pas de vote possible JSC 
Le pluriel est le seul élisible ! C'est un cas de dictature absolue 

10

Accord avec ni... ni...

La grammaire est bien de 'gente' féminine, hein?

En ce qui concerne '(in)élisible', je crains qu'il ne soit pas inéluctable.