Victor Hugo, Bug-Jargal, IV - Le griffe Habibrah (c'était son nom) était un de ces êtres...

Bonjour a toute et a tous voila j'ai pour la semaine prochaine un commentaire composée a faire sur un extrait de "Bug-jargal" de Victor Hugo.
J'aurais quelque petite question car je souhaiterai vraiment le réussi du faite que je n'ai jamais été fort en français et que je me suis deja taper un carton en début d'année avec la dissert alors que j'avais vraiment tous donnée ce qui ma quelque peu demotiver....
c'est pour sa que je souhaitai vraiment "tous déchirer" et au moins avoir un 12 voir 13.

Voici l'extrait :

Le griffe Habibrah (c'était son nom) était un de ces êtres dont la conformation physique est si étrange qu'ils paraîtraient des monstres, s'ils ne faisaient rire. Ce nain hideux était gros, court, ventru, et se mouvait avec une rapidité singulière sur deux jambes grêles et fluettes, qui, lorsqu'il s'asseyait, se repliaient sous lui comme les bras d'une araignée. Sa tête énorme. lourdement enfoncée entre ses épaules, hérissée d'une laine rousse et crépue, était accompagnée de deux oreilles si larges, que ses camarades avaient coutume de dire qu'Habibrah s'en servait pour essuyer ses yeux quand il pleurait. Son visage était toujours une grimace, et n'était jamais la même ; bizarre mobilité des traits, qui du moins donnait à sa laideur l'avantage de la variété. Mon oncle l'aimait à cause de sa difformité rare et de sa gaieté inaltérable. Habibrah était son favori. Tandis que les autres esclaves étaient rudement accablés de travail, Habibrah n'avait d'autre soin que de porter derrière le maître un large éventail de plumes d'oiseaux de paradis, pour chasser les moustiques et les bigailles. Mon oncle le faisait manger à ses pieds sur une natte de jonc, et lui donnait toujours sur sa propre assiette quelque reste de son mets de prédilection. Aussi Habibrah se montrait-il reconnaissant de tant de bontés ; il n'usait de ses privilèges de bouffon, de son droit de tout faire et de tout dire, que pour divertir son maître par mille folles paroles entremêlées de contorsions, et au moindre signe de mon oncle il accourait avec l'agilité d'un singe et la soumission d'un chien.
Je n'aimais pas cet esclave. Il y avait quelque chose de trop rampant dans sa servilité ; et si l'esclavage ne déshonore pas, la domesticité avilit. J'éprouvais un sentiment de pitié bienveillante pour ces malheureux nègres que je voyais travailler tout le jour sans que presque aucun vêtement cachât leur chaîne ; mais ce baladin difforme, cet esclave fainéant, avec ses ridicules habits bariolés de galons et semés de grelots, ne m'inspirait que du mépris. D'ailleurs le nain n'usait pas en bon frère du crédit que ses bassesses lui avaient donné sur le patron commun. Jamais il n'avait demandé une grâce à un maître qui infligeait si souvent des châtiments ; et on l'entendit même un jour, se croyant seul avec mon oncle, l'exhorter à redoubler de sévérité envers ces infortunés camarades. Les autres esclaves cependant, qui auraient dû le voir avec défiance et jalousie, ne paraissaient pas le haïr. Il leur inspirait une sorte de crainte respectueuse qui ne ressemblait point à de l'amitié ; et quand ils le voyaient passer au milieu de leurs cases avec son grand bonnet pointu orné de sonnettes, sur lequel il avait tracé des figures bizarres en encre rouge, ils se disaient entre eux à voix basse : C'est un obi [un sorcier] !

Voici mes question:

cette extrait est bien un registre réaliste?
le genre de ce texte est bien le genre descriptif?
j'ai mis que le thème de cette extrait était l'esclavage vous penser qu'il y a un 2ieme thème?


Pour ce qui est du plan j'ai penser a:

I)La Description D'Habibrah
a)Description physique
b)Description Morale
c)Description "mystique"

II)Avis de l'auteur sur la situation
a)opinion sur Habibrah
b)opinion sur esclavage
c)

est il bon?car j'ai l'impression qu'il est vraiment plat/nul.....

je posterai surement plus tard mon intro si possible voila je souhaite vraiment m'investir a fond dans ce travail et tous donner pour avoir enfin une bonne note en français, je suis vraiment motiver et c'est pourquoi j'aimerai avoir votre aide

Merci d'avance.

Victor Hugo, Bug-Jargal, IV - Le griffe Habibrah (c'était son nom) était un de ces êtres...

Non, ta démarche n'est pas bonne! Tu ne peux pas étudier le personnage d'Habibrah de manière "objective" (partie I), puis "subjective" (partie II) vu que nous découvrons le personnage sous une focalisation unique!!!

Victor Hugo, Bug-Jargal, IV - Le griffe Habibrah (c'était son nom) était un de ces êtres...

Je te remercie de ta réponse jacquesvaissier que pourais je donc mettre?

Aparament il faudrait que je note sur un brouillon toutes le "idée" qui me vienne les voici:

-Description physique Habibrah
-Description moral Habibrah
-Description étrange/mystique Habibrah
-esclavage
-opinion de l'auteur sur esclavage/Habibrah
-"favoritisme" chez esclavage

voila après la description reviens souvent mais comment pourrais je organiser cela?j'avais aussi pensé a faire un axe sur la description Habibrah et un 2ieme sur son "comportement" mais bon je suis pas sur que sa peut le faire....


I)La Description D'Habibrah
a)Description physique
b)Description Morale
c)Description "mystique"

II)Comportement Habibrah
a)envers son maitre
b)envers les autres esclave
c)envers lui même

Désolé si je parait un peu "bête" mais j'ai un niveau pas très très fort en français meme si j'essaye vraiment de faire de mon mieux.....

Merci d'avance.

Victor Hugo, Bug-Jargal, IV - Le griffe Habibrah (c'était son nom) était un de ces êtres...

Ce plan est meilleur; en partant de ton idée, j'avancerais les "pistes" suivantes (attention, je ne mets pas toujours d'arguments dans les parties, je me contentes de relever quelques indices à commenter) :

1° Un être placé par le narrateur sous le signe de l'ambiguité : son portrait réunit des traits très divers (On y perçoit du reste le goût du jeune Hugo pour l'alliance des contraires)
- Le monstre difforme (cf sa tête) qui fait rire (cf Gwynplaine dans l'Homme qui rit).
- Le nain gros, court aux jambes fluettes et grêles
- Sa laideur est variable...
- Il est agile et mobile.
Cette ambiguïté va se retrouver dans l'image contardictoire qu'il donne de lui

2° Une image variée
a) Pour l'oncle, c'est le favori, le bouffon qui a droit à toutes ses bonnes grâces (remarque l'opposition avec les autres esclaves)
b) Il est craint et respecté des autres esclaves.
c) Pour le narrateur, c'est un être méprisable :
- Il représente la domesticité, donc la servilité, à la différence des autres esclaves. 
- Il est assez intelligent pour ne pas se mettre en avant tout en chargeant les autres.
- Il est dangereux du fait de son ascendant : à la fois favori et sorcier.

La synthèse peut mettre en valeur le passage de l'ambiguïté physique à la certitude de la malignité de cet être qui "séduit" les autres. On a peut-être là un "prototype" de Quasimodo (Notre-Dame de Paris), lui aussi difforme, mais dont le moral ne ressemble pas au physique.

Victor Hugo, Bug-Jargal, IV - Le griffe Habibrah (c'était son nom) était un de ces êtres...

Bonjour Trex, j'ajouterais une question : as-tu étudié le texte en détails avant de chercher un plan ? J'ai vu ton relevé, c'est un début, mais comme toujours Victor Hugo fait ici un portrait très très riche au niveau des images, des figures de style, etc., il y a beaucoup à dire. Commence par approfondir cela, ton plan viendra avec (et jacquesvaissier t'as déjà bien aidé aussi)

je veux dire par exemple que si tu analyses le texte, tu remarques les nombreuses antithèses (oppositions) comme "sa difformité rare et de sa gaieté inaltérable" et cela te guide vers la première partie que Jacques te propose.

Relève les nombreuses métaphores et comparaisons aussi pour comprendre l'image que le narrateur donne de ce personnage (Il est décrit avec un côté animal).

Ce texte est bien descriptif, c'est un portrait. En revanche on ne peut pas dire qu'il soit réaliste...

Méfie toi, c'est un narrateur identifié qui parle ici, ce n'est pas l'auteur.

Victor Hugo, Bug-Jargal, IV - Le griffe Habibrah (c'était son nom) était un de ces êtres...

Merci de votre aide